Le 18 décembre dernier, nous vous annoncions deux concept-cars préfigurant les Twingo III et une petite chic sous forme de R5 « revival » pour le salon de Genève. Mais en interne, les plans ont évolué. Les deux études de style seront montrées un peu plus tard. Surtout, le style de la future petite "premium" prendrait largement ses distances avec la Renault 5...
Futures petites Renault : le feuilleton continue !
Patatras, explications, mea culpa ! Les deux prochains concept-cars Renault ne seront, contrairement à ce que nous affirmions (et contrairement aux plans originaux du constructeur), pas exposés au salon de Genève, début mars. C’est le Captur, crossover urbain dérivé de la Clio, qui tiendra principalement la vedette sur le stand. Ce décalage temporel, pas plus que l’évolution des deux projets que nous allons vous détailler, n’était connu de nos sources internes à Renault au moment de la publication de notre article. Parmi les raisons avancées à ce contretemps : un plan produit en perpétuelle évolution, voire… ébullition. Certains programmes sont avancés, d’autres ajournés, d’autres sont créés ex nihilo « à la dernière minute » et doivent s’intercaler entre ceux existants.

Les deux prochaines études de style du constructeur seront donc finalement montrées au public du salon de Francfort, en septembre. Si elles sont toutes les deux apparentées au nom de code Z28, c’est qu’elles sont liées, comme membres d’une même famille. Néanmoins, elles n’ont ni la même histoire, ni tout à fait le même propos, ni la même manière de raconter l’avenir. La première, qui sera révélée vraisemblablement au mois de juin, sinon plus tôt, est une extrapolation de la seconde, révélée à l’automne. Un projet improvisé, qui s’est greffé sur le tard, au même titre que l’Alpine l’année dernière. Vous suivez ? Explications.
 
Pour comprendre, il faut donc s’intéresser au deuxième concept, celui révélé à l’automne : c’est l’annonce concrète du remplacement de la Twingo, attendu sur nos routes fin 2014. Ce concept-car s’insère dans le « story-telling » Renault déployé depuis 2010 : le schéma du cycle de la vie cher à Laurens Van Den Acker, patron du design Renault : après l’amour (le concept DeZir), l’exploration (Etude Captur), la famille (R-Space), le travail (Frendzy)… le concept-car de l’automne prochain représentera la phase « play ». Il ne prendra pas la forme d’une « Twingo Concept », comme le fut par exemple la Zoé Preview, mais il s’agira d’une véritable étude de style, avec tout ce que cela peut comporter d’excentricités… et de fausses pistes. Mais par certains détails, et sa tonalité particulièrement joviale, il annoncera très fermement la Twingo III développée avec Daimler. La Twingo III aura bien 4 places, et pas deux, contrairement à ce que des mulets de Twingo II raccourcie (en fait, ceux de la future Smart !) aperçus sur la route, ont suggéré. Le moteur prendra place à l’arrière, et il s’agira, vraisemblablement en exclusivité, du dernier (et excellent) 3 cylindres essence TCE. Avec l’approche des normes Euro VI, dépolluer un diesel sans faire exploser le prix de vente, capital sur le segment des citadines, deviendra impossible. Comme les Nissan Micra, Citroën C1/Peugeot 107/Toyota Aygo et VW Up !, la Twingo III devrait donc faire l’impasse sur le gazole… comme la toute première génération !

Mais revenons au concept-car qui sera dévoilé juste avant l’été. Dans notre précédent article, nous vous avions confirmé la volonté de Renault de mettre sur le marché une petite « premium ». Un projet qui a fortement évolué puisque les orientations du design, d’abord dirigées vers un « R5 revival », ont profondément évolué… au point de faire une croix sur la filiation avec la mythique « supercar ». Selon nos sources, « la plupart des éléments stylistiques susceptibles de rattacher le concept à la Renault 5 ont été supprimés… » Le projet aurait fait les frais d’une bataille interne entre les défenseurs d’une option « rétro » et ceux d’une vision plus moderniste, novatrice de l’urbaine « premium ». Il reste néanmoins certain que Renault prospecte activement pour investir ce marché à partir de 2015/2016. D’ailleurs, l’ex-Régie semble avoir désormais une idée assez claire de son positionnement : Renault souhaite l’intercaler entre la Twingo III et la Clio IV, en termes de prix… ce qui permettrait d’éviter une concurrence frontale avec la Citroën DS3 et placerait cette nouvelle gamme en face des Fiat 500 et Opel Adam…
Futures petites Renault : le feuilleton continue !
L'amour, l'exploration, la famille, le travail... et le jeu. Le concept car qui sera présenté au salon de Francfort en septembre prochain annoncera le volet "play" de la saga. Un parti-pris de style voulu : la prochaine Twingo offrira un design beaucoup plus engagé et jovial que la deuxième génération, qui avait beaucoup déçu à ses débuts en 2007, avant d'être magistralement replâtrée l'année dernière.


Futures petites Renault : le feuilleton continue !
Apparue sur les routes en 1993, la première Twingo est sans doute l'archétype d'un design réussi : original à ses débuts, consistant sur le fond (le rapport encombrement/habitabilité était imbattable), et très résistant au temps. A quelques détails près, il est presque impossible de dater la Twingo 1, tant ses proportions parfaites, sa sobriété et son expressivité sont intemporelles. Cette joie de vivre, Renault veut la retrouver sur la Twingo III.