Lors du salon de Detroit, Johan de Nysschen, patron d'Infiniti, a expliqué que le rapprochement avec le groupe Daimler accoucherait d'une toute nouvelle plateforme développée en commun. Cette plateforme commune sera modulaire et servira de châssis à 4 véhicules différents au sein de la gamme. Il a également précisé que le premier d'entre eux sortira en 2017, il ne s'agira donc pas de la compacte attendue l'an prochain pour laquelle les 2 groupes s'étaient déjà entendus précédemment. Johan de Nysschen a seulement indiqué que sur ces 4 modèles, il y aurait bien un crossover.


Par ailleurs, Daimler comme Infiniti ont avoué qu'ils discutaient sur de futures collaborations mais qu'ils ne communiqueraient que lorsque ces projets seront validés par tous les partenaires. Infiniti qui a désormais son siège social à Hong Kong va ouvrir une deuxième usine sur le continent américain (Mexique ou USA), celle de Sunderland en Angleterre étant bientôt terminée. Mais l'objectif principal de la marque est de se développer en Chine où ses ventes ont augmenté de 54 % (17 108 ex) l'an dernier, Johan de Nysschen ayant déclaré que « la Chine est notre avenir, ce sera finalement le plus grand marché du monde pour les voitures de luxe. ».