Aujourd'hui plus que jamais, le club des autos sportives et autres supercars se porte à merveille, la preuve en est avec près de 70 représentants venant de tous horizons.
Si l'on remonte le temps d'une dizaine d'années, on se rend compte qu'à l'époque le nombre de sportives et supercars dépassant les 500 ch était plutôt faible, avec de mémoire : Ferrari 575M, Lamborghini Murcielago, et les très exclusives McLaren F1 ou Bugatti EB110, mais qui n'étaient plus produites.
Aujourd'hui, la donne a changé, et le choix est très large avec un panel de plus de 70 autos recensées par nos confrères d'Autoweek. La barrière des 500 ch est désormais une formalité pour les constructeurs d'autos sportives, comme pour les marques premium type BMW et Mercedes. D'ailleurs, au sujet de ce dernier, il est le plus gros représentant de la meute, avec 16 autos au-dessus des 500 ch à lui seul (!), si l'on compte les SL63 AMG et SL65 AMG qui vont bientôt arriver. Parmi les autos affichant plus de 500 ch, on trouve une très forte présence des constructeurs allemands, devant les Anglais. Les Italiens suivent et on trouve enfin deux Japonaises : Nissan GTR et Lexus LFA. Cependant, le rencensement fait par Autoweek reste succint, puisqu'ils oublient par exemple les Bugatti Veyron et les Koenigsegg, entre autre.
Alors merci l'électronique et les aides en tout genre, les 525 ch de la Lamborghini Diablo SE30 semblent bien lointains et de nos jours il est clair qu'une telle puissance est "utilisable" par le commun des mortels, sans avoir à conduire une machine complètement spartiate et dénuée de tout confort.