Où et comment peut-on se débarrasser des vieux pneus ? Au début des années 1990, on répondait que les pneus étaient bon pour la décharge. Pauvre paysage défiguré ! Par exemple, 62 % des pneus usagés ont fini leur vie ainsi en 1994. Actuellement, les choses ont changé -et heureusement- grâce au recyclage ! On répond maintenant que la majorité des pneus sont recyclés et utilisés afin d'élaborer des garnitures de freins, des isolants, des tapis roulants, des adhésifs... Le caoutchouc permet également de sécuriser les espaces de jeu des enfants. Belle reconversion ! Dans le circuit économique, on observe de même d'autres filières de réinsertion des pneus usagés : rechapage et retaillage, réutilisation à l'exportation, valorisation énergétique.
La gomme est mise pour le recyclage des pneus usagés !
Il faut savoir que les pneus ont un pouvoir calorifique non négligeable : la combustion d'une tonne de pneus est équivalente à celle d'une tonne de charbon de bonne qualité ou de 0,7 tonne de fioul. Ils servent alors de combustible d'appoint dans les fours à ciment (selon la technologie utilisée, ils peuvent couvrir jusqu'à 25 % des besoins en combustible), les centrales électriques, les chaudières industrielles et les fabriques de pâtes et papiers. Les États-Unis et l'Europe ont mis en place des centrales thermiques permettant leur valorisation énergétique. Aux États-Unis, plus de 150 millions de pneus sont transformés en combustibles chaque année depuis 10 ans. Ils sont utilisés dans l'asphaltage et la construction de routes : ils multiplient par quatre ou cinq la durée de vie du revêtement. Vous ne percevrez plus les pneus comme avant désormais !
Source : OCDE