Il est vingt-deux heures, concluons cette journée d’actualités à nouveau en compagnie d’Alpine et de Caterham.

Nos confrères de Challenges annonçaient hier, en milieu d’après-midi, que Caterham était en train de négocier son entrée à hauteur de 50 % du capital dans Renault Sport. Nos confrères expliquaient en outre que dans le développement de leur sportive commune (Alpine pour Renault et un tout nouveau modèle venant compléter la gamme pour Caterham), Renault fournirait la boîte de vitesses et les liaisons au sol alors que Caterham serait en charge du châssis et de la carrosserie. Quant au moteur, il n’en était rien dit. Mais, selon toute vraisemblance, il serait soit fourni par Renault soit différent d’une marque à l’autre, Caterham se fournissant actuellement déjà chez Ford pour sa Seven. Seulement, ces informations étaient démenties quelques heures plus tard par un porte-parole de Renault.

Nous devrions, comme nous l’expliquait l’article de ce matin signé Patrick Garcia, être fixé maintenant dans quelques jours sur les termes de la coopération entre Renault et Caterham, au moment où Lotus semble se jeter dans les bras de Honda.