La première génération de vélos en libre service avait tout l’air de tanks. Mais heureusement, une nouvelle arrive ; notamment par cette bonne ville de Bordeaux, jamais la dernière dès lors qu’il s’agit de promouvoir les transports individuels.

Alain Juppé, le maire de Bordeaux, Philippe Starck et Peugeot Cycles ont ainsi présenté hier, à l’hôtel de ville de Bordeaux, le premier prototype du PIBAL, concept de vélo patinette. Ce PIBAL entend renouveler le parc cyclable offert en prêt aux habitants de Bordeaux.

Peugeot a assuré la convergence technique, industrielle et économique des idées des Bordelais et de la vision de Starck. Les Bordelais avaient en effet été consultés, il y a un an, via un site dédié pour repenser l’ergonomie, la philosophie ainsi que la sécurité des cyclistes et donner naissance à un vélo-patinette urbain. Ainsi, Peugeot Cycles est-il en charge du développement du PIBAL alors que la production en série sera effectuée dans l’usine historique de la marque en France, à Romilly sur Seine.

La ville de Bordeaux a vu le nombre de cyclistes tripler en 15 ans. Avec plus de 10 % des déplacements quotidiens de ses habitants à vélo, la ville s’est hissée dans le peloton de tête des capitales cyclables. Ce nouveau PIBAL sera prochainement en prêt gratuit à la Maison du Vélo, structure ouverte le 1er Juin 2003, qui prête 3 500 vélos aux Bordelais, l’emprunt gratuit d’un vélo pouvant aller jusqu’à un an.