Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

Maxi-fiche fiabilité : que vaut la Citroën C4 (2e génération) en occasion ?

Publié dans Guide fiabilité > Actu occasion

par , mis à jour

Maxi-fiche fiabilité : que vaut la Citroën C4 (2e génération) en occasion ?

Dates clés

  • Date de commercialisation : octobre 2010
  • Restylage : fin 2014 (prévision)
Calculer la cote de ce véhicule

1. En bref

L'actuelle génération de C4 est la deuxième de l'ère "moderne". La compacte aux chevrons, tenant compte des critiques reçues concernant la première génération, s'est faite plus confortable et plus habitable. Sur ces plans, c'est une réussite. Le terme de tapis volant lui convient bien, elle est même trop souple pour certains. Et son volume de coffre est parmi les meilleurs. L'habitabilité arrière reste moyenne toutefois. La finition est également saluée, tout du moins au niveau de la qualité des matériaux, un peu moins pour l'assemblage. La gamme de motorisations est suffisante, allant de 90 à 156 ch, pour que chacun y trouve son compte, et la C4 n'est pas trop gourmande. La fiabilité n'est pas parfaite, mais globalement, les soucis sont plus agaçants que réellement graves, et les graves ne sont pas "trop" récurrents. À surveiller tout de même. En occasion, les tarifs sont abordables, plus que pour sa cousine la Peugeot 308 en tout cas. Une compacte à recommander donc pour qui cherche du confort et du volume de coffre à prix serré.

Caradisiac a aimé

  • Le volume de coffre
  • Le confort
  • La finition
  • La sobriété
  • L'équipement
  • les petites personnalisations

Caradisiac n'a pas aimé

  • Le comportement pataud
  • L'habitabilité arrière
  • L'ergonomie un peu fouillis
  • La boîte BMP6
  • La visibilité arrière

Nos versions préférées

  • II VTI 120 EXCLUSIVE
  • II E-HDI 115 AIRDREAM EXCLUSIVE

2. Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • Le volume de coffre : un des meilleurs de la catégorie avec 408 litres.
  • Le confort : remarquable de douceur, la suspension est très moelleuse, sauf à basse vitesse.
  • La finition : les matériaux sont de qualité.
  • La sobriété : surtout en diesel HDI, elle est réelle.
  • L'équipement : quelques raffinements à l'époque avec l'alerte de véhicule dans l'angle mort ou le siège conducteur massant, les feux xénons directionnels.
  • Les (petites) possibilités de personnalisation intérieures : on peut changer la couleur du combiné et le son des clignotants par exemple… Gadget mais on peut le faire.

Ce qui peut faire hésiter

  • Le comportement : confortable certes, la C4 est pataude à la conduite, parfois trop souple (sauf HDI 150 et THP 156).
  • L'habitabilité arrière : contrairement au volume de coffre, elle est très moyenne et le tunnel de servitude est conséquent.
  • L'ergonomie : le volant à moyeu fixe a disparu, mais le volant est riche en boutons et la console centrale aussi, surtout lorsque le GPS est présent. C'est un peu fouillis.
  • La boîte BMP6 : c'est une boîte mécanique robotisée, qui se comporte donc comme une boîte auto. Elle est lente, génératrice d'à-coups. Il faut s'y adapter…
  • La visibilité arrière : les manœuvres sont compliquées par un manque de visibilité vers l'arrière.

3. Budget

Achat / Cote :

Pas donnée à l'achat en neuf, la C4 se rattrape un peu sur le marché de l'occasion, où elle souffre d'une image moins bonne que celle de la Peugeot 308 ou de la Golf bien sûr. Sans s'effondrer donc, les cotes sont dans la moyenne, et de bonnes affaires sont à réaliser sur les versions essence, boudées.

Consommation :

Les blocs essence sont assez gourmands par nature, et parce qu'il s'agit de moteurs d'ancienne génération. Seul le THP 156 possède un bon ratio puissance/performances/consommation. En diesel par contre on ne peut que louer la sobriété des HDI et plus encore e-HDI avec alterno-démarreur.

Assurance :

Sans surprise, la C4 s'inscrit dans la parfaite moyenne de la catégorie des compactes, où les primes se tiennent d'ailleurs dans un mouchoir de poche. Seules les Premium sont plus chères à assurer.

Prix des pièces :

Plutôt des bonnes surprises à ce chapitre. En effet, les consommables (filtres) comme les pièces les plus importantes (amortisseurs, échappement, disques, plaquettes) sont abordables. Les pièces de carrosserie par contre beaucoup moins. Mais si tout va bien, aucune raison de les remplacer…

Entretien :

Les moteurs essence passent en entretien tous les 30 000 km ou 2 ans. Pas de courroie de distribution mais une chaîne, qui est sans entretien. Les diesels passent à la révision tous les 20 000 km ou 2 ans. La périodicité pour les courroies de distribution dont ils sont équipés est de 240 000 km ou 10 ans. Les tarifs sont relativement raisonnables chez Citroën au niveau de la main-d'œuvre, sauf dans les grosses succursales.

4. Fiabilité

Description :

La C4 II, sortie après la 308, bénéficie des améliorations apportées à sa cousine depuis son début de carrière. Cela permet d'afficher une fiabilité fort honorable. Sur les moteurs essence, y compris THP, les soucis récurrents de chaîne de distribution sont presque totalement oubliés. En diesel, quelques aléas, mais rien qui soit épidémique et touche tous les véhicules. Cependant, il existe tout de même quelques points à surveiller.

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • Boîtier BPGA. Ce "boîtier de protection et gestion des alimentations" peut être défaillant jusque fin 2010. Il entraîne des messages d'erreur au tableau de bord, mais aussi peut empêcher le démarrage, ou empêcher le desserrage du frein à main électrique lorsqu’équipé. Ce qui peut immobiliser la voiture. Le remplacement résout le problème.

Autres pannes ou faiblesses :

  • Trains roulants. Il a fallu procéder à des rééquilibrages de roues sur quelques modèles, à cause de vibrations dans le volant au roulage.
  • Liquide de refroidissement. Les modèles essence peuvent connaître une consommation faible de liquide de refroidissement. C'est rare, parfois sans solution, parfois la solution est à rechercher du côté de la pompe à eau (fuite).
  • Amortisseurs. Quelques propriétaires se plaignent d'amortisseurs arrière bruyants.
  • Injecteurs. Sur le 2.0 HDI, quelques soucis d'encrassement des injecteurs. Ils peuvent être nettoyés mais si cela ne suffit pas, il faut alors les remplacer. À faire prendre en garantie.

Aspect extérieur :

  • Hayon. Pas vraiment un défaut d'aspect, mais sur les premiers modèles, le hayon est difficile à fermer, il faut le claquer fort. Un réglage de serrure s'impose alors, mais même après, il faut fermer fort.
  • Capot moteur. Des cloques peuvent apparaître au niveau des chevrons et des zones de sertissage. Concerne les modèles fabriqués jusqu'en août 2011 (possible après mais rare). C'est dû au processus de fabrication et à une réaction du capot qui est en aluminium. Ce dernier est remplacé et repeint.

Finition intérieure :

  • Mobilier. Quelques bruits sur certains exemplaires en provenance des portières ou du combiné d'instrumentation.

Dysfonctionnements électroniques/fonctions à bord :

  • GPS. Le bloc GPS RT6 peut connaître des bugs et autres dysfonctionnements (pas de lecture USB, écran noir). Si une reprogrammation est inefficace, un remplacement du poste s'impose.

Rappel de rectification en concession :

  • Juillet 2012. Contrôle et remplacement éventuel du rail de renvoi de ceinture de sécurité avant sur une petite série.
  • Octobre 2012. Rappel d'une toute petite série (21 véhicules) fabriquée le 26 juillet 2012, pour un mauvais serrage des fixations du train avant et de celles du réservoir et du refroidisseur de carburant.
  • Février 2014. Une petite série retourne en atelier pour mise en conformité du serrage de la rampe commune de carburant.

5. Meilleures versions

En Essence : II VTI 120 EXCLUSIVE

En essence, le 1.6 VTI 120 semble un bon compromis. En effet, il est certes moins performant que le 1.6 THP 156, mais ce dernier n'est livré qu'avec la boîte manuelle robotisée BMP6, qui manque d'agrément. Le VTI 120 n'est pas un foudre de guerre, mais s'en sortira dans la plupart des situations, et il est fiabilisé. La finition Exclusive est à privilégier, pour sa dotation riche en équipement de confort et high-tech.
Commercialisation : 2010
Puissance fiscale : 7
Puissance réelle : 120
Emission de CO2 : 143 g/km
note :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

En Diesel : II E-HDI 115 AIRDREAM EXCLUSIVE

En diesel, on pourrait conseiller le HDI 150, très punchy et aux réglages châssis plus affutés. Mais il est cher. Le e-HDI 115 est suffisant avec des reprises toniques pour peu qu'on se situe au-dessus de 1 800 tours/min. Il est par ailleurs très sobre et son alterno-démarreur faisant office de Stop&Start est le meilleur système de toute l'industrie automobile. Doux et réactif, il permet d'économiser en ville et se fait complètement oublier. La finition Exclusive est toujours celle à privilégier en occasion. Le surcoût qu'elle engendre est moindre qu'en neuf et le niveau d'équipement élevé.
Commercialisation : 2012
Puissance fiscale : 5
Puissance réelle : 114
Emission de CO2 : 100 g/km
note :
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
Inscription à la newsletter

En savoir plus sur :
Citroen C4 (2e Generation)

Vidéos populaires

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire