Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Maxi-fiche fiabilité : que vaut la Nissan Micra 4 en occasion ?

Maxi-fiche fiabilité : que vaut la Nissan Micra 4 en occasion ?

Dates clés

  • Date de commercialisation : novembre 2010
  • Restylage : novembre 2013
Calculer la cote de ce véhicule

1. En bref

La première génération de Nissan Micra date de 1982 (1983 pour l'Europe). Oui, cela fait donc déjà presque 32 ans que la citadine japonaise sillonne nos routes. La génération sur laquelle nous allons nous pencher, la quatrième, a quant à elle fait son apparition en toute fin d'année 2010. La "K13" comme la surnomment ses fans, a quelque peu abandonné le style atypique de la 3e génération, pour revenir à un design plus consensuel, que d'aucuns qualifient de fade… Elle abandonne également la motorisation diesel (du moins en Europe, on la trouve encore en Inde par exemple), pour ne se doter que d'un moteur essence 3 cylindres 1.2, en deux niveaux de puissance, 80 ch et 98 ch, ce dernier bénéficiant d'un compresseur volumétrique. L'absence de diesel semble toutefois la handicaper un peu dans l'hexagone, où ses ventes n'ont pas décollé, et sont restées très décevantes. Un peu plus grande que sa devancière (3,78 m contre 3,73 m), elle reste une "petite" citadine polyvalente, presque 30 cm plus courte qu'une Renault Clio. De la place comptée, cependant bien utilisée avec une bonne habitabilité et un volume de coffre correct. Ses autres qualités sont un confort appréciable, une maniabilité exemplaire et une fiabilité presque sans faute, qui compensent une finition légère (du mieux au restylage) et une insonorisation perfectible. Dernier point fort, des prix en occasion très amicaux.

Caradisiac a aimé

  • L'habitabilité
  • Le confort
  • Le 1.2 DIG-S 98 ch
  • L'équipement
  • La consommation
  • Le gabarit
  • La fiabilité

Caradisiac n'a pas aimé

  • La qualité de finition
  • L'insonorisation perfectible
  • L'absence de diesel

Nos versions préférées

  • IV 1.2 DIG-S 98 TEKNA

2. Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • Le gabarit : la Micra est courte pour une citadine polyvalente, mais cela la rend particulièrement facile à conduire en ville, ainsi qu'à garer.
  • L'habitabilité : rapportée à la longueur, elle est appréciable pour 4 personnes, mais pas cinq.
  • Le confort : suspension et sellerie sont conçues pour préserver un bon confort de conduite.
  • L'équipement : aucune lacune à déplorer, et même un système Nissan Connect intéressant.
  • Le 1.2 DIG-S : il s'agit de la version à compresseur de 98 ch. Un moteur plaisant et définitivement plus performant que le 80 ch, tout en étant moins gourmand !
  • La consommation : ce bloc 3 cylindres 1.2 est très sobre, surtout et paradoxalement dans sa version la plus puissante.

Ce qui peut faire hésiter

  • La finition : elle est notoirement légère. Plastiques durs mais surtout qui marquent facilement et bruits de mobiliers sont souvent cités par les propriétaires. Du mieux au restylage.
  • L'absence de diesel : elle est compréhensible pour une citadine, mais les plus gros rouleurs qui veulent tout de même une petite voiture se tourneront vers la concurrence.
  • L'insonorisation : la Micra 4 est plus bruyante que sa devancière. Le 3 cylindres fait un bruit typique qui plaît ou déplaît, à l'accélération. À vitesse stabilisée tout va bien.

3. Budget

Achat / Cote :

En neuf, les prix de la Micra sont, disons… étudiés. Et son manque de sex-appeal a fait rapidement baisser les prix (grosses remises) et ensuite les cotes en occasion. De facto, il est possible de réaliser de très bonnes affaires.

Consommation :

Le 1.2 3 cylindres est un modèle de sobriété pour un moteur essence. Donné pour 5 litres/100 km en version 80 ch et même 4,1 l/100 en version 98 ch, il permet de réaliser dans la "vraie" vie des moyennes très raisonnables, entre 5,5 et 6,5 l maximum. Le diesel, s'il avait existé en France, aurait été long à rentabiliser…

Assurance :

Les primes d'assurance sont piles dans la moyenne de la catégorie. Pas plus chère qu'une Clio ou qu'une 207 à garantir, ce qui s'explique par des prix neufs mesurés et par des coûts de réparation qui restent raisonnables. En plus, elle est très peu volée.

Prix des pièces :

Ils sont assez élevés dans l'absolu (des disques avant 60 % plus cher que pour les françaises en moyenne, + 30 % pour les plaquettes) pour certaines pièces, conformes à la norme pour d'autres (filtres). Les pièces ont toutefois le bon goût de tenir dans la durée.

Entretien :

Les révisions sont prévues tous les 20 000 km ou un an. Les tarifs sont dans la bonne moyenne de la catégorie, pas de mauvaise surprise. De plus ce moteur est à chaîne de distribution, donc sans remplacement.

4. Fiabilité

Description :

La Micra possède une solide réputation de fiabilité. En effet, les première et deuxième générations étaient ce qu'on appelle "increvables". Pour autant, la troisième ne fut pas exempte de soucis, parfois gros, comme des détentes de chaînes de distribution sur les moteurs essence, et des soucis classiques de moteurs diesels (injection, EGR, etc.), qui étaient d'origine Renault. Cette dernière génération relève le niveau, du moins jusqu'à maintenant, en affichant une fiabilité sans faille. Un bon point, lorsque l'on sait combien les technologies actuelles sont onéreuses lorsqu'il s'agit de les réparer.

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • Aucune panne lourde ou immobilisante récurrente à signaler.

Autres pannes ou faiblesses :

  • Roulements. Quelques signalements de roulement à remplacer à l'arrière, avant l'échéance normale. Mais cela reste rare.
  • Embrayage. De même, (très) rares cas d'usure prématurée du mécanisme, annoncées ou non par des odeurs désagréables. Il faut parfois se battre avec le service client pour faire prendre en garantie cette pièce dite "d'usure".

Aspect extérieur :

  • Rien à signaler à ce chapitre.

Finition intérieure :

  • Finition. De nombreux propriétaires signalement des plastiques qui vibrent ou qui cassent. Ils sont en effet durs, mais c'est surtout leur qualité qui est à mettre en cause. Ils se rayent facilement et les assemblages sont parfois lâches, ce qui entraîne des bruits de mobilier.

Dysfonctionnements électroniques/fonctions à bord :

  • Électronique moteur. Quelques cas de reprogrammation nécessaire de la gestion moteur suite à des allumages de voyant moteur, ou un fonctionnement heurté. Cela reste toutefois très isolé.

Rappel de rectification en concession :

  • Avril 2012. Risque de mauvais serrage du capteur de pression de carburant, avec possibilité de fuite à la clé. Les véhicules concernés ont été fabriqués entre le 25 janvier et le 29 décembre 2011. Il est resserré correctement.
  • Mai 2013. Les modèles sortis d'usine entre le 1er juin 2012 et le 15 mars 2013 doivent passer en atelier pour remplacement du maître-cylindre de frein. Un souci de joint interne peut rallonger la course de la pédale sur les petits freinages.

5. Meilleures versions

En Essence : IV 1.2 DIG-S 98 TEKNA

Vous l'aurez compris, il n'y aura pas de meilleur choix diesel concernant la Micra, puisque tout simplement, elle n'existe qu'en essence. Et quitte à choisir une belle occasion, autant se diriger vers la version la plus puissante. Elle réserve de bien meilleures performances, et une plus grande polyvalence, surtout sortie de la ville. Et en plus, elle consomme moins que la version 80 ch atmosphérique ! Comme sur le marché de la seconde main, les tarifs sont assez proches, autant en profiter. La finition Tekna est complète, avec le Nissan Connect, l'accès main-libre, le toit panoramique, etc.
Commercialisation : 2011
Puissance fiscale : 5
Puissance réelle : 98
Emission de CO2 : 99 g/km
note :
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

Mots clés :

En savoir plus sur :
Nissan Micra 4

Modèles concurrents

 

Vidéos populaires

Commentaires (14)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Les générations antérieures étaient aussi disponibles en diesel avec les DCI Renault.

Moins chères que la génération présentée, elles sont très économiques à l'usage, et très sympa à conduire.

les meilleures versions sont en finition "Lolita Lempicka" (cuir, clim, etc...).

Elles sont aussi moins cotées qu'une Clio Initiale, car moins recherchées.

De très bonnes affaires.

Par

malgré sa finition plus qu’indigente et son design moins valorisant que la version précédente, cette Micra est tout à fait recommandable ! c’est même un exemple à suivre pour beaucoup de concurrentes !

quand la cote aura franchement baissée, ce sera une excellente affaire pour qui veut un déplaçoir fiable et économique.

Par Anonyme

Une fiche autrement plus rassurante que celle de la Polo V !

Donc intérieur de qualité mais fiabilité moindre pour la Polo contre bonne fiabilité et intérieur médiocre pour la Nissan !

Par Anonyme

elles ont échappées au catastrophiques moteurs DCI. et c'est tant mieux pour elle et surtout pour la tranquillité des usagers !

coté finition,par contre, Nissan perd ses atouts , au détriment d'une construction typée Renault/Dacia, ce ne sera pas aussi endurant dans le temps, comme l'était les Nissan précédentes.

par contre, cette Micra patit de la présence du JUKE bien plus attirant et fun , et cette Micra est obligée de baisser ses prix pour tenir face à cette concurrence interne.

Par

sympa cette Micra,

se vend bien à l"étranger, moins en France c'est dommage, car meme si elle a perdu ce look typé "Fiat 500", elle est bien placée face à une Yaris, I-20 ou meme à la très attirante KIA RIO .

après effectivement, maintenant qu'elle n'existe qu'en essence, fini les problèmes (le dci Renault a toujours ses tares d'origine et un manque de fiabilité certain sur toutes ses versions),le service apres-vente Nissan est bien développé ,

apres, coté prix des pièces comme sur beaucoup d'étrangers la qualité de la sous-traitance permet d'avoir des pièces qui s'usent bien moins vite (donc c'est plus cher logiquement mais ça dure +)....donc on s'y retrouve coté portefeuille au bout du compte.

Par Anonyme

Aucun mots sur la boite auto à variation continue CVT ? Bien que peu répandu, elle est très douce en ville, surtout sur une petite citadine légère. En plus elle est fiable.

Par Anonyme

une bonne citadine cette dernière MICRA, qui se vend très bien dans de grandes parties du monde, grace à l'internationalisation de Nissan.

en France, elle est un peu à l'ombre des JUKE plus typé et coté citadines face à l'ombre de la YARIS avec sa technologie hybride et sa fiabilité réputée.

Par contre, effectivement elle a perdu en s'allongeant ce coté rondeur "Fiat 500" qu'avait les précédentes, c'est un peu dommage car ça affaidie un peu sa ligne.

Par Anonyme

En réponse à Anonymous69

Commentaire supprimé.

Wow , je suis tombé de ma chaine en lisant ce commentaire

tellement étoffé .

Par

J ai eu l'occasion d'en conduire une durant une journée, comme véhicule de courtoisie lors de l'entretien de mon cube. Verdict : j'en veux pas !!!

Le look est fade voir vieillot, l'intérieur n'est ni original ni qualitatif, et le 3 cylindres fait un bruit de ... diesel ! Alors même si l'auto est fiable, je comprend parfaitement son échec sur notre marché. Sans parler du réseau Nissan qui n'offre pas forcément une qualité d'accueil au niveau de ce que l'on peut attendre. Bref, à choisir une Sandero en offre certainement plus à tous points de vue !

Par Anonyme

La micra cé trop de la bomb, en ai eu une avant de la plié contre un arbre, elle marché du tonnerre de dieu.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire