Depuis le début de la semaine le sujet, le « motif », Alpine est récurrent. C’est normal. La renaissance, en associant avec Caterham, de la marque française détenue par Renault n’est pas rien. Mais permettons-nous ce soir de nous souvenir du fondateur de la marque Alpine, Jean Rédélé.

Il est bien vingt-deux heures, c’est l’heure.

Jean Rédélé a fondé la marque Alpine en 1955, après avoir remporté de nombreuses victoires de catégorie au volant de Renault 4CV. « Sa première Alpine » sera l’A106, qui était animée par une mécanique de 4CV dont les types Mines, qui étaient 1060, 1062 et 1063, donnèrent leur nom à cette première Alpine de l'histoire. Cette voiture est légère et sportive, une constante valable pour l’ensemble des Alpine conçues sous la direction de Jean Rédélé. Elle était équipée d'un moteur 4 cylindres en ligne de 747 cm3 et pesait entre 500 et 550 kg.

Associée depuis le début à la marque Renault, Alpine sera entièrement reprise par le constructeur au losange au terme de l’année 1977. Avant cela, en 1965, Alpine se sera associée à Renault pour que les voitures Alpines soient distribuées par le réseau Renault dès 1966. Puis en 1973, Renault prendra une participation majoritaire dans la marque.

Jean Rédélé né le 17 mai 1922 à Dieppe, qui est encore aujourd’hui le fief d’Alpine, nous a quitté le 10 août 2007. Diplômé HEC, il fut le plus jeune concessionnaire Renault lorsqu’il s’installa à Dieppe.

Photo: Jean Rédélé avec Juan-Manuel Fangio