« Nous nous promenions dans un petit village quand, tout à coup, on a remarqué ce vélo que nous connaissions bien ! » Voici la découverte cocasse de Julien, un jeune photographe amateur, alors qu’il était en voyage dans la région de Brasov (Roumanie). La photographie a été prise fin avril dernier, et publiée dans le journal Le Parisien au mois de juin.
Nous n’étions plus surpris de voir certains Vélib’ loin de leur borne parisienne : les communes limitrophes de Paris héritaient quelquefois d’un Vélib’ abandonné, mais hors des frontières françaises, c’est une première ! Le jeune Roumain « propriétaire » du Vélib’ n’a pas été très explicite sur l’origine de son vélo, il a tout de même expliqué qu’il venait de Paris…
D’autres Vélib’ ont été trouvé dans d’autres petits villages de la région de Brasov, mais JC Decaux ne veut pas parler d’une « filière Vélib’ ». « La découverte d’un Vélib' en région parisienne arrive souvent mais, aussi loin, non ! »
La liste noire des mauvais usagers de Vélib’ a été fraîchement mise en route, mais qui aurait pu penser qu’ils iraient si loin de leur borne parisienne natale ?!! Depuis le lancement du service il y a un an déjà, près de 1 000 vélos ont été volés. Au moins, ceux-là n’ont pas fini en morceaux pour satisfaire les trafiquants de métal