C’est malheureux à dire mais les automobilistes français se sont habitués aux radars automatiques. Contraints et forcés me direz-vous. Face à la prolifération des cabines le long de nos axes (près de 1000 radars fixes), la résistance s’est organisée avec notamment la publication dans les médias de l’emplacement des radars. Considérés jusqu’alors comme superflus, les anti-radars pourraient devenir indispensables avec la disparition des panneaux indiquant leur présence. Dominique Busserau, nouveau secrétaire d'Etat au Transports, a annoncé qu’ils réfléchissait à cette suppression.

"On voit bien que les automobilistes diminuent leur vitesse et dès que la zone est terminée, ils appuient de nouveau sur le champignon. On peut donc se demander si à un moment, il ne faut pas les supprimer"

Avant les départs en vacances et peut être une future décision gouvernementale, Caradisiac vous dévoile les principaux modèles d'anti-radars présents sur le marché.

Lire aussi :

Forum :