Conduire une Bentley avec 1 m d'eau ne semble pas déranger cet homme de 65 ans. Seul le fait de sentir l'eau rentrer dans l'habitacle de sa Bentley Continental GT l'a convaincu qu'il était temps d'arrêter de rouler.

Un gagnant au loto a subi un naufrage peu commun la semaine dernière. Ça aurait pu être un voilier acheté avec une partie des six millions d'euros dont il a bénéficié en 2008, mais il s'agit ici de sa Bentley Continental GT.

Robert Johnson, 65 ans, a eu cet incident pendant que la crue de Tewkesbury en Angleterre battait son plein. En route pour une réunion d'affaire, il conduisait paisiblement son luxueux coupé bleu foncé par plus de 90 cm d'eau. Lorsque les roues arrière ont quitté le sol et que l'eau a commencé à s'infiltrer dans l'habitacle en cuir matelassé, Johnson s'est rendu compte que quelque chose n'allait pas.

La dépanneuse est arrivée à la rescousse du naufragé, mais un autre problème s'est rapidement posé : il semblerait que les Bentley ne peuvent être tractées que par l'avant. L'arrière continuait de « flotter » entre deux eaux, tandis que l'anneau de remorquage -placé devant- demeurait totalement inaccessible.

Bien entendu, Johnson est très préoccupé par son accident. Pour continuer à travailler, il a confié aux journalistes s'être déjà acheté une Mercedes neuve de remplacement.

« Je ne sais pas pourquoi tout le monde en fait tout une histoire » a déclaré JR. « Je suis sorti, j'ai marché et j'ai acheté une nouvelle voiture. Fin de l'histoire ».

Bernard Robinson -un ami de Johnson depuis 30 ans- a déclaré au Times : « Il m'a téléphoné et m'a dit qu'il ne pouvait pas me voir parce que sa voiture est restée bloquée dans les inondations ». Bernard a ajouté qu' « il est vidé, qu'il aimait cette voiture. C'était sa fierté ».

Johnson possède également un Land Rover Defender équipé d'un snorkel. Peut-être qu'il s'en servira pour se rendre à son prochain rendez-vous.

Via TheTimes