Vous souhaitez que votre permis de conduire ne vous revienne pas cher et vous espérez l’avoir rapidement et facilement ? Il existe une combine qui fait fureur actuellement : passer son permis à l’étranger et l’échanger ensuite contre un permis français. Caradisiac a enquêté dans 13 pays. Le coût du permis aux Etats-Unis : 20 euros !
Un témoignage hallucinant : Samia a passé son permis en Tunisie
La personne qui s’est exprimée sur ce sujet n’a pas souhaité que Caradisiac révèle son identité, nous allons donc l’appeler Samia. Cette jeune étudiante, âgée d’une vingtaine d’année, a raté à plusieurs reprises son examen de code en France. Découragée, elle cherche une combine pour obtenir son code et son permis facilement. Elle décide de tenter sa chance à l’étranger pour qu’elle puisse ensuite échanger un permis étranger contre un permis français : a-t-elle décelé une faille dans le système actuel concernant le permis de conduire ? Voici la réponse. Samia a des origines tunisiennes donc elle part en vacances pendant deux mois en Tunisie. Là-bas, il est possible d’obtenir le code et le permis en un mois. Le prix : environ 200 euros tout compris, c’est-à-dire l’inscription aux deux examens et les leçons de conduite. A titre de comparaison, en France, le permis revient en moyenne à 1200 euros ! Samia donne un exemple d’une question posée lors du code : "sur des trajets courts, est-il obligatoire de mettre sa ceinture" ? Réponse A : oui. Réponse B : non.
Tous les automobilistes prudents diraient oui. En Tunisie, la bonne réponse est B : non. Pour avoir son code là-bas, il faut faire abstraction de toutes les notions de sécurité qui sont prônées en France. C’est un autre mode de vie au Maghreb, beaucoup de gens sont habitués à ne pas mettre la ceinture lors de leurs trajets quotidiens et ne sont pas réprimés pour cela.
Où passer son permis à l’étranger : moins cher et plus facile
Ainsi, Samia obtient du premier coup son code. Puis vient le tour de l’examen de conduite. Le jour J, Samia comprend que pour avoir son permis du premier coup, il faut corrompre l’inspecteur de son examen. Un petit billet fera l’affaire : elle ne conduit qu’environ 10 minutes. L’inspecteur est tellement pressé que l’examen finisse, que lorsque Samia arrive au niveau d’un stop et qu’elle veut s’arrêter, l’inspecteur lui dit de griller le stop et de se dépêcher de se garer un peu plus loin. Samia obtient donc bien sûr son permis du premier coup. Elle a réussi l’examen du code et de la conduite en moins d’un mois. L’autre étape : réussir à échanger son permis étranger contre un permis français. Une des conditions : avoir un justificatif qui prouve qu’elle est restée 6 mois dans le pays étranger en question. Mais elle n’y est restée que deux mois. Ce n’est pas un problème ! Elle est très futée : elle réussit à trouver une combine avec une entreprise qui lui signe un papier sur lequel est mentionné qu’elle y a fait un stage pendant 6 mois. Elle sait qu’en ayant la double nationalité, une attestation de stage suffit : cela peut être considéré comme une preuve de son séjour. Et le tour est joué. Elle se rend à la préfecture de police de Paris chercher les documents afin d ‘échanger son permis. Et cela fonctionne ! Désormais, elle roule en toute impunité avec un permis français même si elle ne maîtrise pas bien la conduite. Samia a indiqué cette combine à des amis, et ces derniers vont faire la même chose qu’elle car en France, d’après eux, le permis coûte trop cher et qu’il est de plus en plus difficile de l’obtenir.
Lire aussi
à l’étranger !
Forum