On ne devient pas rédacteur sur Caradisiac par hasard. Et les journalistes qui chaque jour vous font vivre l’actualité sont de véritables passionnés d’automobiles. Lionel Lucas ne déroge pas à la règle. Il a écrit son premier article pour Caradisiac en février 2006. En bientôt dix ans, il a publié 3500 articles sur de nombreux thèmes, avec toutefois une prédilection pour les voitures de sport et les américaines. C’est notamment lui qui écrit les textes qui accompagnent la publication quotidienne de la « Photo du Jour » de l’ami Eddy.


En 2011, il avait rédigé un article consacré à l’histoire de la Honda Type R. Il y exprimait toute la passion qu’il ressentait pour ce modèle. Et comme les feux de la passion ne s’éteignent pas si vite, l’idée a germé en lui, année après année, d’écrire cette fois un livre sur ce modèle tant chéri. L'annonce du retour de la Civic Type R a été un élément déclencheur et il s’est lancé dans cette aventure.


Et quand on lui demande de nous en dire un peu plus, il pourrait en parler pendant des heures : « Les Type R ont toutes un élément en commun: leur capacité à impliquer au maximum leur conducteur. J'ai voulu retranscrire dans ce livre le plaisir que nous pouvons ressentir en poussant ces autos dans leurs retranchements. En général, cela coïncide aussi avec nos propres retranchements. Je donne donc la parole aux propriétaires, à des préparateurs et je prends parti ! Pas pour Honda, car la marque nippone n'est pas toujours exempte de critiques... c'est cette philosophie revendiquée que je défends. Elle est la digne représentante d'une automobile plaisir qui n'est pas simplement utilitaire. Est-ce que ce sera encore le cas dans 20 ans ? Profitons-en tant qu'il est encore temps. C'est le principal sujet du livre. A travers les 250 pages et les 6 chapitres qui le composent, j’ai cherché à proposer aux lecteurs de s’évader vers ce monde incroyable ».

Vous en savez plus sur ce beau projet, qui n’est cependant pas totalement abouti. Pas si facile en effet de financer un livre. Pour que la production soit effective, Lionel a mis en place un double dispositif. L’essentiel du projet est financé sur ses propres deniers. Une autre partie doit être financée par des commandes passées en amont de la publication. Et sans ces précommandes, pas de livre ! Le deal est simple: le livre pourra être imprimé si l'objectif de 500 commandes est atteint avant mi-février ! Si vous voulez soutenir cette belle et passionnante initiative, rendez-vous sur la plateforme de financement participatif Ulule qu'il faut se tourner, en cliquant sur la couverture ci-dessus.

Notez également que Lionel propose aux plus mordus une édition collector limitée à 200 exemplaires, qui devra pour sa part recevoir un minimum de 150 commandes pour être réalisée.


Il est également possible de suivre l'évolution de cette aventure sur une page Facebook qui lui est dédiée en cliquant ici.