Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Canada : le cannabis en voie de légalisation, sauf au volant

Dans Pratique / Sécurité

Canada : le cannabis en voie de légalisation, sauf au volant

Le pays qui s’est choisi la feuille d’érable comme symbole sur son drapeau est en voie d’autoriser celle du cannabis dans ses rues. Fumer un joint sera donc bientôt normal chez nos cousins, mais attention, sur le sujet, il y a un écran de fumée. Question sécurité routière, on ne mégotera pas et ça restera une infraction. Au moment où, chez nous, le dépistage des conducteurs ayant fait usage de produits stupéfiants va connaître de nouveaux tests, la nuance n’est pas neutre.

Fumer ou conduire, il faudra, au Canada, choisir. Ce qui promet puisque le joint, que l’on baptise « pot » là-bas, sera bientôt légal. Or, le cannabis ne se dissipe pas aussi rapidement que l’alcool dans l’organisme. Et on voit mal un citoyen consommant sa beuh attendre deux jours avant de prendre le volant.

Reste que les autorités canadiennes ont prévenu : un conducteur contrôlé avec un taux de THC (principal agent actif du cannabis) entre 2 et 5 nanogrammes par litre de sang recevra une amende allant jusqu'à 1 000 dollars canadiens, soit aux alentours de 700 €. Au-delà, il s'exposera à des peines de prison atteignant dix ans pour les cas les plus graves, tandis que la consommation conjointe d'alcool et de cannabis sera aussi sévèrement sanctionnée.

Mieux, les policiers pourront utiliser en bordure de route des appareils détectant la présence de drogue dans la salive. Depuis décembre, six corps de police de l'ensemble du pays testent le potentiel de deux appareils de dépistage. Mais il demeure toujours la nécessité de faire ensuite des tests sanguins pour déterminer si les facultés du conducteur ont été affectées.

Le Canada est reconnu comme être un gros consommateur de cannabis. Or, selon une étude, 26 % des 18-34 ans pensent que la consommation de marijuana n'affecte pas la conduite, et même qu'elle est moins nocive que l'alcool. Pour tordre le cou à ces certitudes, deux millions de dollars canadiens sur cinq ans sont prévus pour la sensibilisation du public.

Mots clés :

Commentaires (61)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

L'échec de la prohibition est bien visible. En France, tout le monde peut très facilement acheter son «pot», même que le fils d'une ancienne ministre est passé par la case police pour 3g.

Face a ce constat, légaliser reste la seule méthode possible pour faire disparaître toute la délinquance associée. Il faut sortir de l'hypocrisie et penser a encadrer ce commerce plutôt que de le laisser dans les mains de malfrats.

A coté de ça, les risques pour la sécurité routière sont élevés et effectivement des mesures dures et très dissuasives ont leur place. Il est certaines entreprises où, sans que ce soit affiché, dès qu'il y a des traces dans les urines le candidat n'est pas embauché, et les traces persistent plusieurs mois.

La mesure phare de la légalisation canadienne, c'est la limite a 4 plants au fond de son jardin.

perso, je ne connais pas, ma préférence va au «côte rôtie».

.

Par

En réponse à GrosMytho

Commentaire supprimé.

Pour info, le délit de blasphème existe depuis très longtemps au Canada.

Revenons-en à la légalisation de l'usage du cannabis.

Nous y viendrons aussi en France. Malheureusement, notre pays qui fut dans un lointain passé précurseur dans de nombreux domaines, n'est aujourd'hui qu'un suiveur. Le mariage pour tous, dont la lecture de votre message me laisse à penser que vous étiez un farouche opposant, en est l'illustration.

Et force est de constater que dans mon entourage, ceux qui sont contre l'usage du cannabis sont ceux habitués à rouler sous l'empire de l'alcool, et en même temps, ils pestent contre la perte d'autorité de l'Etat...Ce sont ceux habitués à dire "Pôvre France, c'était mieux avant".

Et une petite question (je n'ai pas la réponse) : pourquoi selon vous, sachant que c'est en France que la législation est la plus sévère en Europe, c'est en France qu'il y a le plus de jeunes consommateurs ?

Par

Le mieux c'est de ne pas fumer... Ça réglerait beaucoup de problèmes..

Par

En réponse à SIGVALD

Le mieux c'est de ne pas fumer... Ça réglerait beaucoup de problèmes..

Surtout quand on sait quels sont les dégâts liés à ces drogues, tabac et cannabis. Et sans vouloir en rajouter, les gens aux revenus modestes qui continue à fumer, au lieu d'arrêter, déjà ils auraient un peu plus d'argent, et pourraient avoir une vie un peu plus décente.

Par

En réponse à GY201

L'échec de la prohibition est bien visible. En France, tout le monde peut très facilement acheter son «pot», même que le fils d'une ancienne ministre est passé par la case police pour 3g.

Face a ce constat, légaliser reste la seule méthode possible pour faire disparaître toute la délinquance associée. Il faut sortir de l'hypocrisie et penser a encadrer ce commerce plutôt que de le laisser dans les mains de malfrats.

A coté de ça, les risques pour la sécurité routière sont élevés et effectivement des mesures dures et très dissuasives ont leur place. Il est certaines entreprises où, sans que ce soit affiché, dès qu'il y a des traces dans les urines le candidat n'est pas embauché, et les traces persistent plusieurs mois.

La mesure phare de la légalisation canadienne, c'est la limite a 4 plants au fond de son jardin.

perso, je ne connais pas, ma préférence va au «côte rôtie».

.

en france, si certains parlent de depenaliser, c surtout pour desengorger les tribunaux . Et ainsi soulager la justice. rien de commercial (ou hypocrite). faut arreter. mais c un sujet polemique sur un plan sanitaire et social car en plus de la conduite et autre pb de comportement il y a aussi le fait que ça se fume : rien de rejouissant pour personne.

on pourrait trouver des vertus à tout les stupefiants mais pour lutter conrte la delinquance il y a l'education je pense.

il s'agit pas non plus de faire eviter la delinquance (et les delinquants) à des blero (accro) qui veulent mefu:hum: ils ont qu'a avoir la main verte et trouver un bon produit de substitution pour le reste du temps ... faute de grive on se contente de merle. et puis c tout.:biggrin:

Par

En réponse à Jujules47

Surtout quand on sait quels sont les dégâts liés à ces drogues, tabac et cannabis. Et sans vouloir en rajouter, les gens aux revenus modestes qui continue à fumer, au lieu d'arrêter, déjà ils auraient un peu plus d'argent, et pourraient avoir une vie un peu plus décente.

C'est clair. En plus de l'impact sur la santé, il y a l'impact sur le porte-monnaie.

Et souvent, quand ils s'achètent un paquet, ils s'achètent aussi leur billet de loterie...

Double impact sur le porte-monnaie...

Par

En réponse à GrosMytho

Commentaire supprimé.

Ouf quand j ai commencé à lire ton commentaire je pensais que t allais aussi parler de l homosexualité du premier ministre canadien ...ca va alors tu n es pas homophobe mais juste con :bien:

Par

Vendons du chichon à ces joyeux cornichons...et taxons taxons taxons...

Par

En réponse à Joker79

Pour info, le délit de blasphème existe depuis très longtemps au Canada.

Revenons-en à la légalisation de l'usage du cannabis.

Nous y viendrons aussi en France. Malheureusement, notre pays qui fut dans un lointain passé précurseur dans de nombreux domaines, n'est aujourd'hui qu'un suiveur. Le mariage pour tous, dont la lecture de votre message me laisse à penser que vous étiez un farouche opposant, en est l'illustration.

Et force est de constater que dans mon entourage, ceux qui sont contre l'usage du cannabis sont ceux habitués à rouler sous l'empire de l'alcool, et en même temps, ils pestent contre la perte d'autorité de l'Etat...Ce sont ceux habitués à dire "Pôvre France, c'était mieux avant".

Et une petite question (je n'ai pas la réponse) : pourquoi selon vous, sachant que c'est en France que la législation est la plus sévère en Europe, c'est en France qu'il y a le plus de jeunes consommateurs ?

ce n est pas du à la severité de la legislation. education et communication. On nous l'a souvent presenté comme drogue "douce". categorie qui n'existe plus aujourd'hui. tout est classé stupefiant. normal.

ensuite bon nombre de consommateurs fument ou ont fumé en presence de leurs enfants. insupportable.

Par

En réponse à Joker79

Pour info, le délit de blasphème existe depuis très longtemps au Canada.

Revenons-en à la légalisation de l'usage du cannabis.

Nous y viendrons aussi en France. Malheureusement, notre pays qui fut dans un lointain passé précurseur dans de nombreux domaines, n'est aujourd'hui qu'un suiveur. Le mariage pour tous, dont la lecture de votre message me laisse à penser que vous étiez un farouche opposant, en est l'illustration.

Et force est de constater que dans mon entourage, ceux qui sont contre l'usage du cannabis sont ceux habitués à rouler sous l'empire de l'alcool, et en même temps, ils pestent contre la perte d'autorité de l'Etat...Ce sont ceux habitués à dire "Pôvre France, c'était mieux avant".

Et une petite question (je n'ai pas la réponse) : pourquoi selon vous, sachant que c'est en France que la législation est la plus sévère en Europe, c'est en France qu'il y a le plus de jeunes consommateurs ?

J'aime bien ton commentaire, Joker79, bien d'accord avec toi. :bien: Malheureusement beaucoup sont bien trop obtus pour avoir une réflexion éclairée sur ce genre de sujet.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire