Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Circulation: on veut exclure les gens les plus modestes de Paris

Dans Pratique / Vos droits

Circulation: on veut exclure les gens les plus modestes de Paris

Le président de l’association 40 millions d’automobilistes Daniel Quéro était l’invité du média Sud Radio ce week-end et il n’a pas été tendre avec la politique routière mise en place par Anne Hidalgo à Paris. Dans l’émission "Ça roule", Daniel Quéro a regretté, au contraire, que ça ne roulait plus dans la capitale tout en s’inquiétant pour les classes les plus modestes qui, à terme, n’auront plus droit de cité.

L’association 40 millions d’automobilistes est peut-être une association nationale mais elle passe la moitié de son temps à s’inquiéter contre une politique parisienne au relents d’autophobie. Son objectif semble tourner autour d’une obsession : celle d’éjecter totalement la voiture de Paris. L’alibi ? : une recherche de la qualité de l’air qui ouvre la voie à une écologie punitive qui aboutit à une épuration sociale. Car Daniel Quéro le dit tout net : ce sont les catégories les plus modestes que l’on veut exclure de Paris.

Le président de l’association déclare ainsi : « il y a eu les voies sur berges mais aussi l’interdiction de rouler pour les véhicules anciens. Cette politique vise à exclure d’abord les gens les plus modestes de Paris ». Par ailleurs, les initiatives de la maire de Paris semblent susciter de plus en plus de doutes. Dans un article publié le 12 juillet dans le Figaro, l'essayiste Serge Federbusch affirme ainsi que les automobilistes Parisiens et les usagers des bus de la capitale "vivent un enfer à cause d’Anne Hidalgo".

Enfin, une récente étude qui a été faite par la région Île-de-France dit que la pollution a augmenté de 53 % dans le centre de Paris depuis les mesures prises par Anne Hidalgo et son équipe pour ce qui est de la circulation routière dans la ville. Le combat ne fait que commencer et il est d’importance : la politique parisienne pourrait inspirer d’autres villes de France.

Commentaires (204)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

C'est pas comme si on ne le savait pas que les décisions prises en France sont majoritairement débiles.

A paris, tu as une Twingo de 1995 tu ne peux plus rouler. Par contre le dernier Porsche Cayenne qui dégage une énorme quantité de polluants, lui, peut rouler OKLM.

MAIS c'est tout à fait normal sous couvert d''écologie !

Evidemment..

Par

Aaah le retour de M Lecondé qui poursuit avec sa mauvaise foi habituelle son lobbying anti Hidalgo. Il oublie encore une fois que tous les transports en communs d'île de France convergent sur Paris et qu'il y a des mesures de gratuité justement pour les plus modestes qui n'ont donc absolument aucune raison (a moins de ne pas etre modestes justement) de se payer les coûts d'entretien d'une voiture. Pour les transports de banlieue a banlieue je veux bien dans certain cas (mais ils ne sont pas concernés) mais pour les trajets depuis et vers Paris, c'est juste de la grosse mauvaise foi comme d'habitude.

Par

En réponse à mazdaspeed73000

C'est ironique?

Je ne crois pas. C'est ce qui est inquiétant.

A part ça, garder une voiture qui a plus de 20 ans n'est pas toujours économique...

Par

Depuis quand les gens modestes viennent dans Paris en voiture ?

A Paris on ne vas en voiture que si on a un stationnement assuré

ou si on ne peut pas faire autrement (transport de charges lourdes et/ou encombrantes)

Dans la ville du Vlib, de l'Autolib, du réseau de Metro/RER le plus dense et étendue en Europe voir dans le monde...

Avoir une voiture perso et s'en servir dans la capitale est un luxe d’imbéciles heureux.

Par

En réponse à mazdaspeed73000

C'est ironique?

je ne crois pas non plus, si ça l'est alors qu'il s'explique parce-que je n'apprécie pas du tout ce genre de phrase...

Par

Il faudrait dire au Mr de l'assoss que les gens modestes ne roulent pas en voiture... la voiture est un luxe quoi qu'on dise...

Je connais plein de gens modestes sur Paris, ben devinez quoi? ils n'ont pas de voiture...

C le grand argument bidon à la mode, "les gens modestes", mais oui c ça, manipulation plutôt, il est payé combien Mr assoss pour clamer ce genre de conneries par des lobbys divers et variés???

Par

En réponse à Prince2lux

Commentaire supprimé.

Vu la hauteur des commentaires, c'est assez affligeant. Seul Prince2lux semble avoir une vision réaliste de ce qu'est la capitale.

Car en dehors des crétins de cadres qui font du 9h-19h et ne voient pas plus loin que le bout de leur nez il y a toute la sphères gravitant autour des métiers d'entretien et de sécurité entre autre qui vie dans ce même Paris.

Les gens en horaires décalés qui viennent vider vos corbeilles, nettoyer vos bureau, assurer la sécurité voir le dépannages de nuit dans vos immeubles, ceux qui s'occupent des livraisons ou encore des marchés, ceux qui prennent aussi le RER A coupé tout le mois d'Août à Paris avec peu d'alternative qui ne leur coûte pas 4h/jour de déviation.

Et l'argument qui consiste à dire que rouler est un luxe, on parle d'écologie ici, pas de luxe, en quoi c'est justifier dès lors?

Ces réactions sont effarantes de bêtise si ce n'est pas de l'ironie ou du 2nd degré..

A, et pour @raymonda qui semble en savoir bien peu sur les transports (mais comme on dit, ceux qui en savent le moins qui l'étale le plus) les transports en communs (quand ils fonctionnent, autant dire quasi jamais) sont bons pour les horaires "normaux" de bureau, horaires qui sont LOIN d'être le cas de tous. Et après, il reste plus grand chose pour les autres..

Par

Donc si je comprends les milliards dépensés pour fluidifier le trafic via les quais de Seine dans les années 70, la réalisation de véhicules terrestres de moins en moins polluants et les coûteux tramways en surface ne servent à rien puisque les dirigeants parisiens s'obstinent toujours à chasser les véhiculent terrestres. Faudra-t-il donc revenir aux chevaux, se nourrrir aux aliments déshydratés ou en pillule, vivre sous tente dans des meubles en carton. Le nomadisme n'est pas loin d'être une nouvelle façon de vivre imposée, sans voiture ni caravane, mais en roullote. C'est le nouveau moyen âge.

Par

En réponse à Supertiti77

Vu la hauteur des commentaires, c'est assez affligeant. Seul Prince2lux semble avoir une vision réaliste de ce qu'est la capitale.

Car en dehors des crétins de cadres qui font du 9h-19h et ne voient pas plus loin que le bout de leur nez il y a toute la sphères gravitant autour des métiers d'entretien et de sécurité entre autre qui vie dans ce même Paris.

Les gens en horaires décalés qui viennent vider vos corbeilles, nettoyer vos bureau, assurer la sécurité voir le dépannages de nuit dans vos immeubles, ceux qui s'occupent des livraisons ou encore des marchés, ceux qui prennent aussi le RER A coupé tout le mois d'Août à Paris avec peu d'alternative qui ne leur coûte pas 4h/jour de déviation.

Et l'argument qui consiste à dire que rouler est un luxe, on parle d'écologie ici, pas de luxe, en quoi c'est justifier dès lors?

Ces réactions sont effarantes de bêtise si ce n'est pas de l'ironie ou du 2nd degré..

A, et pour @raymonda qui semble en savoir bien peu sur les transports (mais comme on dit, ceux qui en savent le moins qui l'étale le plus) les transports en communs (quand ils fonctionnent, autant dire quasi jamais) sont bons pour les horaires "normaux" de bureau, horaires qui sont LOIN d'être le cas de tous. Et après, il reste plus grand chose pour les autres..

Ah, finalement, il y a quand même des banlieusards (des vrais) sur ce forum !

Pour ceux qui seraient tentés par le fait de savoir ce que sont les RER au quotidien, une petite plongée dans le vécu des usagers du RER D : http://portail.sadur.org/

Quand on voit qu'il y a eu 28 suppressions de trains par jour en moyenne sur le mois de mai et qu'un tiers des trains restants est en retard de plus 5 minutes, on imagine à quel point c'est sympa de prendre les transports en commun plutôt que la voiture.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire