Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 
Enquête vitesse - Quel est le rôle réel de la vitesse dans les accidents ? (vidéo exclusive - Episode 4/6)Après le rêve et l’histoire, notre série consacrée à la vitesse se poursuit avec l’une des questions centrales de notre sujet : la vitesse joue-t-elle un rôle réel dans les accidents de la route ? N’est-elle pas seulement un phénomène aggravant ? Le système économique dans lequel nous évoluons ne nous force-t-il pas à pousser sur le champignon. Enquête.

Lire l'enquête»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

L'alcool et la came sont certainement les plus grandes causes d'accidents, mais on ne fait rien, tous gouvernements confondus, car il ne faut pas fâcher Pernod Ricard et le potentat du Maroc.

Par

et la somnolence

et hop un Red Bull...

Par Anonyme

En réponse à Reg_MCI

et la somnolence

et hop un Red Bull...

pas de reponse on est carnivore pas vegetarien

Par Anonyme

Cultivons le bon sens en adaptant son comportement.

Par Anonyme

Je pense qu'en mettant le litre d'e carburant à 3 euros, ça devrait réduire le trafic et donc faire baisser le nombre de morts drastiquement.

En plus, ça nous évitera d'avoir des nouveaux impôts de partout.

Laissons l'automobile aux riches, à l'ancienne. Comme ça ils aideront les pauvres en faisant des pleins à 200 euros dont plus de 95% de taxes

Par

La vitesse n'est pas responsable des accidents mais elle amplifie les dégâts causés par ceux-ci. La vitesse doit être adaptée aux différentes situations et c'est au conducteur de garder la maîtrise de son véhicule en respectant SA vitesse et bien sûr en deçà de ce qui est autorisé. Trop de conducteurs restent dans la limite autorisée quelles que soient les conditions météo ou l'état de la route, la densité du trafic etc.

Motard, je remarque une véritable anarchie de la conduite dans les grandes villes avec un non respect croissant des feux sans parler des clignotants qui ne sont pas mis ou seulement au moment de virer, et cela ne sert à rien. Les motards non plus ne sont pas en reste en naviguant à leurs gré dans la jungle de la circulation.

Quant aux lobbies, ils font bien leur travail et l'alcool restent en vente dans les stations d'autoroutes.

On remarque également un nombre croissant d'utilisateurs de téléphones à l'oreille sans parler maintenant de ceux qui envoient des sms et zigzaguent ...

Alors, la vitesse a bon dos. Elle est facile à contrôler et à sanctionner mais il me semble que c'est au détriment d'une prise de conscience et du civisme des automobilistes, des motards, des vélos... et des pétons.

Il est en effet temps d'arrêter de brandir l'étendard de la vitesse comme seul responsable de tous les maux et de réapprendre des comportements plus responsables et respectueux entre nous. C'est ce que j'appelle la prévention responsable. Bonne journée à vous.

Par

c'est tout à fait ça

Par

"En 2012, 26 % des accidents mortels ont pour cause une vitesse excessive. "

Tout est dit, 26% des vies auraient donc pu être sauvées si la limitation de vitesse avait été respectée.

Par

En réponse à emparis

La vitesse n'est pas responsable des accidents mais elle amplifie les dégâts causés par ceux-ci. La vitesse doit être adaptée aux différentes situations et c'est au conducteur de garder la maîtrise de son véhicule en respectant SA vitesse et bien sûr en deçà de ce qui est autorisé. Trop de conducteurs restent dans la limite autorisée quelles que soient les conditions météo ou l'état de la route, la densité du trafic etc.

Motard, je remarque une véritable anarchie de la conduite dans les grandes villes avec un non respect croissant des feux sans parler des clignotants qui ne sont pas mis ou seulement au moment de virer, et cela ne sert à rien. Les motards non plus ne sont pas en reste en naviguant à leurs gré dans la jungle de la circulation.

Quant aux lobbies, ils font bien leur travail et l'alcool restent en vente dans les stations d'autoroutes.

On remarque également un nombre croissant d'utilisateurs de téléphones à l'oreille sans parler maintenant de ceux qui envoient des sms et zigzaguent ...

Alors, la vitesse a bon dos. Elle est facile à contrôler et à sanctionner mais il me semble que c'est au détriment d'une prise de conscience et du civisme des automobilistes, des motards, des vélos... et des pétons.

Il est en effet temps d'arrêter de brandir l'étendard de la vitesse comme seul responsable de tous les maux et de réapprendre des comportements plus responsables et respectueux entre nous. C'est ce que j'appelle la prévention responsable. Bonne journée à vous.

"Alors, la vitesse a bon dos. Elle est facile à contrôler et à sanctionner mais il me semble que c'est au détriment d'une prise de conscience et du civisme des automobilistes, des motards, des vélos... et des pétons. "

Je ne vois pas bien en quoi les piétons et les cyclistes sont responsables des accidents mortels sur les routes.

Pour rappel lorsqu'un piéton a le pied posé sur la ligne blanche sur le trottoir, il est déjà considéré comme engagé dans sa traversée et la voiture a une obligation formelle de s'arreter

Le seul moyen de gérer cette jungle c'est de mettre des contrôles partout (vitesse, feu rouge, dépassements dangeureux, non respect des priorités) et de sanctionner.

Par Anonyme

Installons des boites noires dans les véhicules pour permettre de sanctionner les responsables des accidents et cessons de nous en prendre aux malheureux qui par mégarde ont dépassé la limite de 5 ou 10 kmh et qui n'ont jamais eu d'accident.

Par Anonyme

En réponse à emparis

La vitesse n'est pas responsable des accidents mais elle amplifie les dégâts causés par ceux-ci. La vitesse doit être adaptée aux différentes situations et c'est au conducteur de garder la maîtrise de son véhicule en respectant SA vitesse et bien sûr en deçà de ce qui est autorisé. Trop de conducteurs restent dans la limite autorisée quelles que soient les conditions météo ou l'état de la route, la densité du trafic etc.

Motard, je remarque une véritable anarchie de la conduite dans les grandes villes avec un non respect croissant des feux sans parler des clignotants qui ne sont pas mis ou seulement au moment de virer, et cela ne sert à rien. Les motards non plus ne sont pas en reste en naviguant à leurs gré dans la jungle de la circulation.

Quant aux lobbies, ils font bien leur travail et l'alcool restent en vente dans les stations d'autoroutes.

On remarque également un nombre croissant d'utilisateurs de téléphones à l'oreille sans parler maintenant de ceux qui envoient des sms et zigzaguent ...

Alors, la vitesse a bon dos. Elle est facile à contrôler et à sanctionner mais il me semble que c'est au détriment d'une prise de conscience et du civisme des automobilistes, des motards, des vélos... et des pétons.

Il est en effet temps d'arrêter de brandir l'étendard de la vitesse comme seul responsable de tous les maux et de réapprendre des comportements plus responsables et respectueux entre nous. C'est ce que j'appelle la prévention responsable. Bonne journée à vous.

"Par emparis le 11 Décembre 2013 à 12h24

(...)

Il est en effet temps d'arrêter de brandir l'étendard de la vitesse comme seul responsable de tous les maux"

En fait la Sécurité Routière ne "brandit" plus la vitesse comme seule responsable des morts sur la route depuis plus de 4 ans au moins (depuis que ce facteur est passé de premier à aggravant).

Mais...nos forces de l'ordre ont les moyens qu'ils ont.

Soit on ne mets pas de radars fixes et on laisse seulement les contrôles aux jumelles....et de fait il n'y a plus de moyens pour les autres contrôles...

Soit on met 4 000 radars fixes + quelques voitures mais une grosse com' dessus et cela a 2 effets bénéfiques (pas pour les contrevenants bien sur).

De 1 le système est autofinancé par les amendes...youpi ça nous coute pas un rond mais cela coute à celui qui fait l'infraction sur le principe du contrevenant/payeur.

De 2, cela laisse plus de temps et d'argent pour organiser les autres contrôles (alcool, stup, portables, etc.).

Un facteur (la vitesse) peut être contrôlé plus ou moins automatiquement, les autres non...à moins de vouloir des éthylos anti-démarrage dans toutes les voitures (mais cela ne fera ch... que les honnêtes conducteurs, les autres biaisant pour rouler quand même) ?

Par Anonyme

En réponse à feed-the-troll

"Alors, la vitesse a bon dos. Elle est facile à contrôler et à sanctionner mais il me semble que c'est au détriment d'une prise de conscience et du civisme des automobilistes, des motards, des vélos... et des pétons. "

Je ne vois pas bien en quoi les piétons et les cyclistes sont responsables des accidents mortels sur les routes.

Pour rappel lorsqu'un piéton a le pied posé sur la ligne blanche sur le trottoir, il est déjà considéré comme engagé dans sa traversée et la voiture a une obligation formelle de s'arreter

Le seul moyen de gérer cette jungle c'est de mettre des contrôles partout (vitesse, feu rouge, dépassements dangeureux, non respect des priorités) et de sanctionner.

Trollman,

en fait, toi, ce qui t'interresse c'est les 26%, 26%, 26%, VITESSE, VITESSE, VITESSE, SANCTION, SANCTION, SACNTION.

1/ Et si tu regardais du coté des 74% ?

2/ A ton gamin (si tu en as), tu lui apprends aussi que la vitesse c'est dangereux non ? tu lui apprends aussi qu'il faut faire attentions aux autres non ?

Donc oui, les piétons et cyclos doivent être sensibilisés au même titre que ton gamin

Bien à toi.

Par Anonyme

Les accidents sont souvent la cause de plusieurs facteurs et il est difficile de définir lequel est prépondérant. Mais si la vitesse n’est pas toujours la cause de l’accident, celle-ci a un impact direct sur la mortalité

Donc la vitesse EST UNE FACTEUR AGGRAVANT!!

Put... ça fait 20 ans qu'on le répète

Par Anonyme

Entièrement d'accord avec toi!! Mais ça rapporterait moins d'argent au gouvernement :smile:

Par Anonyme

En réponse à Anonyme

Entièrement d'accord avec toi!! Mais ça rapporterait moins d'argent au gouvernement :smile:

Désole c'est en réponse aux boites noires, Anonyme de 13h12

Par Anonyme

En réponse à feed-the-troll

"En 2012, 26 % des accidents mortels ont pour cause une vitesse excessive. "

Tout est dit, 26% des vies auraient donc pu être sauvées si la limitation de vitesse avait été respectée.

26% de vies peut-ête sauvées mais de toutes façons gâchées. Parce que si ces 26% avaient survécu à un accident sur autoroute (donc vers 130km/h) ils auraient de telles séquelles qu'ils seraient quasiment tous des assistés à vie.

Par ailleurs je rappelle que les protocoles de choc "garantissent" une survie au moins jusqu'à 68km/h pas jusqu'à 100 ou 130.

Donc si tu veux aller au bout de ta logique et sans cherhcer la cause originelle, demande la limitation à 70 sur autoroute

Par Anonyme

En réponse à feed-the-troll

"Alors, la vitesse a bon dos. Elle est facile à contrôler et à sanctionner mais il me semble que c'est au détriment d'une prise de conscience et du civisme des automobilistes, des motards, des vélos... et des pétons. "

Je ne vois pas bien en quoi les piétons et les cyclistes sont responsables des accidents mortels sur les routes.

Pour rappel lorsqu'un piéton a le pied posé sur la ligne blanche sur le trottoir, il est déjà considéré comme engagé dans sa traversée et la voiture a une obligation formelle de s'arreter

Le seul moyen de gérer cette jungle c'est de mettre des contrôles partout (vitesse, feu rouge, dépassements dangeureux, non respect des priorités) et de sanctionner.

C'est un peu facile de déresponsabiliser les plus "faibles".

un piéton surgit en tre 2 voitures à 30m de tout passage piéton et c'est la faute de la voiture!

un vélo change de direction sans prévenir ou ne s'équipe pas de lumières c'est encore la faute de la voiture!

Et le motard peut en faire autant.

Donc avant de tout foutre sur le dos de l'automobiliste il faut voir à rétablir les responsabilités de CHACUN. Parce que c'est un peu facile (et légal) de détruire la vie d'un automobiliste à cause d'un CONN... qui fait n'importe quoi

Par Anonyme

Et il suffirait aussi de sanctionner les piétons qui ne respectent pas le code de la route piéton.

Par

Vous le dites très justement; une "vitesse excessive". Si la vitesse des automobilistes étaient adaptée et dans les limites autorisées, il y aurait moins d'accidents, et il y a de moins en moins d'accidents liés à la vitesse aujourd'hui, les radars sont là. Pourquoi ne pas lier le coût des assurances au nombre des infractions avec retenue de points et pas seulement des accidents, avec un vrai bonus pour ceux qui respecteraient les règles? Je ne parle pas des petits excès de vitesse qui pénaliseraient les grands rouleurs mais les infractions graves comme les excès de vitesse de plus de 5 km/h (au dessus de la tolérance des forces de l'ordre), les stops et les feux brulés, les franchissement de lignes blanches, voire le défaut de clignotant etc.

Les cyclistes et les piétons font partie des accidentés de la circulation: Les vélos ne respectent pas toujours correctement les règles de circulation en ville et les piétons s'exposent souvent à des risques en traversant hors des passages piétons et souvent sans même regarder au feu s'ils peuvent. En ville, les 2 roues circulent entre les files et sont souvent confrontés à des piétons passant entre les voitures arrêtées dans les embouteillages; frayeur ou accident garanti. En Suisse, les piétons doivent traverser uniquement aux passages protégés et les voitures s'arrêtent systématiquement. Sinon il y a sanction. Cela n'est pas de règle chez nous. Je pense que nous aurions beaucoup à apprendre de la Suisse en matière de sanctions avec, entre autres, des amendes pour gros excès de vitesse proportionnelles au salaire du conducteur...

"Soit on met 4 000 radars fixes + quelques voitures mais une grosse com'

dessus et cela a 2 effets bénéfiques (pas pour les contrevenants bien sur)."

Je suis d'accord et nous ne pouvons pas demander à être plus contrôlés sans nous-mêmes nous contrôler un peu plus. On ne pourra pas non plus mettre un représentant de l'ordre derrière chaque conducteur.

Il faudrait plus contrôler les zones très accidentogènes comme les traversées de villages ou les feus des carrefours avec des radars, les approches de gares et d'écoles etc.

Tout est une question de comportement. Le lobby de l'alcool a ciblé avec succès les jeunes et nous cherchons des taxis ou des bonnes âmes pour les ramener le soir. Devant les statiques de mortalité des jeunes, il faut être plus efficace avec une tolérance zéro (0g/L dans le sang) pour l'alcool et les stupéfiant comme cela se fait dans les pays nordiques et retirer le permis pendant un an à la première incartade.

Tout cela semble bien répressif alors que j'aime conduire une voiture et une moto. Il est dommage d'en arriver à ne parler que de répression alors que beaucoup d'entre nous aiment les voitures et les publicités de Noël nous le montrent bien. Il s'agit d'être très dur avec les comportements dangereux et d'encourager les conducteurs "normaux" et respectueux pour que nous puissions garder le plaisir de conduire.

Par Anonyme

En réponse à

Commentaire supprimé.

ce qui est dramatique avec ce genre de commentaire et encore plus pour celui qui les écrit, c'est que pour vous visiblement être premier de la classe, c'est à dire être bon, brillant et bosseur, et bien c'est nul c'est "trop la honte" etc. En prenant 2 secondes du recule vous aurez peut être la chance, voir même la lucidité de vous rendre compte de l'absolu vacuité de votre commentaire.

Par Anonyme

En réponse à

Commentaire supprimé.

je vous souhaite une belle immigration...

Par

Puis-je poser la question dans l'autre sens.

En général, ceux qui roulent vite et qui ont un accident mortel causent leur propre mort (dans la majorité des cas), c'est une forme de punition que l'Etat n'a pas à réglementer.

Sur les 26% de morts dont la vitesse est la cause, combien d'entre eux roulaient sous les limitations ou étaient dans la légalité (piétons sur passage piéton, cyclistes, etc...) ?

Je pense qu'il y en a beaucoup moins.

Par

Une punition? Par qui? Ce qui est illégal aujourd'hui ne l’était pas hier ou ne l'est pas ailleurs. Donc pour répondre dans l'autre sens, un allemand qui peut rouler sur quelques tronçons d'autoroutes illimités dans son pays est dans son droit. S'il se tue, il est victime d'un accident sans que cela ne soit directement lié à un excès de vitesse alors qu'en France il se serait "puni" par son comportement reconnu comme répréhensible?

D'autre part, les accidents impactent souvent des occupants voire d'autres véhicules. La limitation de vitesse est une indication de vitesse maximale pour éviter de se mettre en danger et de mettre en danger les autres en raisons d'un certain nombre de risques.

Les accidents sont non seulement malheureux mais ils coutent aussi cher à la société. Nous parlons des tués mais pas des innombrables blessés dont certains à vie.

Dans les 26 %, il y a probablement un % de personnes dont aucun excès de vitesse n'est à reprocher au conducteur. Comme l'écrivait "anonyme de 14h13", la vitesse est un facteur aggravant les conséquences d'un choc qui n'est pas provoqué par la vitesse elle-même. Il y a souvent une erreur ET la vitesse.

La vitesse tue, oui, car le corps humain ne peut encaisser des chocs au dessus d'une certaine limite. En limitant la vitesse, on ne limite pas les erreurs, on limite les dégâts. Pour vraiment réduire les dégâts causés la circulation, il faudrait réduire drastiquement le nombre d'erreurs de conduite et réduire fortement la vitesse pour la rendre tolérable par le corps humain, ce qui est très difficile malgré les évolutions technologiques constantes.

Si on veut limiter les dégâts tout en gardant la possibilité de rouler sans regarder son compteur en permanence et avec la technologie des voitures d'aujourd'hui et la qualité des infrastructures, il faut adopter une conduite responsable. Et c'est un débat qui n'existe pratiquement pas aujourd'hui sinon pour l'alcool et les stupéfiants. On ne dit pas conduisez bien, on dit ralentissez!

Par Anonyme

.....les feux rouges et stops grillés , non respect de la file indienne sur la route...etc pour les cyclistes .

traverser n impote où, non respect de la signalitique pour pieton ...etc et tout çà au detriment de leurs propres vies , alors faut arreter un peu d incriminer la vitesse ou autre. le civisme de tous abaisseré CE pourcentage de 26%

Par Anonyme

"Quel est le rôle réel de la vitesse dans les accidents ?"

Aucun.

Par Anonyme

Sans vitesse, pas de mouvement, pas d'accident, pas de vie.

Par Anonyme

D'accord à 200 pour 100 avec ce que dit Soheil Ayari, dans cette video. En effet à notre époque on ne conduit plus sa voiture, on est conduit par elle...mais pas tout à fait. Pourquoi ? On a inventé le régulateur de vitesse pour ne pas dépasser la vitesse autorisée; çà c'est la théorie. En pratique, à la condition de bien régler ce régulateur-limiteur en fonction des diverses vitesses imposées (50, 70, 90, 110, 130)...qui changent tout le temps (!)...le conducteur (sobre) reste éveillé...et il n'est pas flashé... Mais sur un long parcours, si la vitesse imposée ne change pas, le régulateur de vitesse (peut) provoque(r) un "endormissement" qui pousse dans un premier temps à régler la radio, répondre au téléphone ou même appeler, voire pour certains lire leurs mails ou en envoyer ! A défaut de ces "occupations" qui tiennent encore "éveillé" ...mais qui distraient le conducteur en provoquant déjà de nombreux accidents, celui qui se laisse conduire par le ron-ron de sa voiture risque aussi de"piquer du nez" une fraction de seconde (çà m'est arrivé !)...et c'est souvent aussi l'accident. Régulateur à 130 (qd ce n'est pas à 136 !), il est évident que le constat sera : "la vitesse tue" ! Mais au départ, c'est bien au contraire la monotonie de la conduite qui aura été à l'origine de l'accident.

Lorsqu'il n'y avait pas de radars, les (bons) conducteurs (même pressés) "adaptaient leur vitesse" à l'état et à la configuration de la route, allant parfois beaucoup plus vite que 130, tout en restant "très attentifs".

Dans 10 ans, les véhicules se déplaceront certainement sans conducteur, allant tous à la même vitesse et à quelques mètres les uns des autres. Seules les "pannes" d'électronique provoqueront (encore) des accidents. Aujourd'hui, Beltoise même rajeuni de 40 ans, s'endormirait à 130 à l'heure sur Paris-Marseille...et il préfèrerait prendre le TGV...

Par

Beau reportage, bien argumenté et peu partisan.

Pour le reste, j'accepte les conseils concernant la vitesse du professionnel qui roule 100 000 km/an.

Le moralisateur qui n'a pas de voiture ou qui va juste chercher le pain avec n'a aucune idée de ce qu'est la route au quotidien. Il prêche dans le vent et devient par là même contre-productif.

J'approuve également les arguments de Soheil Ayari.

vivement la suite du reportage :bien:

Par Anonyme

Et dire que certains trouvent aberrants les 20% que prend ecomouv sur l'écotaxe, là, c'est quand même beaucoup plus

Par Anonyme

Mme Giorgio n'a pas peur de perdre son agrément à tenir un discours aussi peu en phase avec le discours gouvernemental.

Par Anonyme

pour feed-the-troll

En traversant n'importe où et n'importe comment la route, certains piétons sont bien responsable de ce qui leur arrivent.

De même pour les cyclistes qui roulent la nuit sans éclairage ou à plusieurs de front en prenant toute la route le dimanche matin...

En ce qui concerne les passages "cloutées", à l'origine, ils étaient prévus pour empêcher les piétons de traverser n'importe où en leur interdisant de traverser ailleurs et non pas pour leur garantir un passage protégé. La réglementation a évolué, mais il faut noter le caractère suicidaire de certains piétons qui s'engagent sur un passage protégé sans laisser le temps aux automobilistes de réagir, sans parler des cyclistes qui les utilisent assis sur leur selle, persuadés d'être prioritaires. L'obligation formelle de s'arrêter : encore faut-il que ce soit techniquement possible! A 50 km/h, même à 30 km/h, c'est parfois impossible de s'arrêter.

Tout cela pour vous dire qu'une bonne proportion des piétons ou cyclistes sont bien responsables de ce qui leur arrivent.

En ce qui concerne la vitesse et les 26 % d'accidents mortels qui lui seraient dus, quant est il des 74 autres %? Alcool, drogue, téléphone, état de santé? C'est sûr qu'en cas d'accident, plus la vitesse est élevée, plus les conséquences sont graves, mais la vitesse en elle même n'est pas la cause de l'accident, c'est la vitesse excessive par rapport à l'état de la route, la circulation, la qualité du véhicule et les capacités du conducteur.

Parfois à 50 km/h, c'est excessif ( brouillard dense sur la neige avec une voiture non équipée de pneus hiver et une conductrice myope par exemple...), d'autres fois à 150 km/h, pas du tout ( autoroute par beau temps, pas de circulation, voiture performante et conducteur attentif à sa conduite).

Par Anonyme

responsables...

j'aurai du me relire avant de valider!

Par

faut pas oublier non plus que 1 accident mortel sur 2 implique un camion. Difficile d'engager une manoeuvre d'évitement avec un semi... même à 80km/h sur nationale. Alors encore une fois, la vitesse elle a bon dos...

Pourtant si on arrêtait et qu'on réfléchissait, on pourrait peut être envisager au contraire d'augmenter les vitesses, afin de réduire la somnolence, afin de rendre les entreprises plus compétitives, afin de désenclaver certaines campagnes où le taux de suicide n'a rien à envier aux accidents routiers liés exclusivement à une vitesse excessive et non aux poivrots...

Mais non. On fait tout pour détruire l'industrie de la voiture, tout pour niveler par le bas en isolant en peu plus les gens qui précisément sont obligés de prendre leur voiture même pour acheter un timbre, faute de service de base assuré par un état qui se défile.

Et il finit par y avoir des crétins décérébrés qui en première page proposent de mettre le prix du carburant à 3 euros pour lutter un peu plus contre la voiture, en prenant son cas pour une généralité.

Par Anonyme

En réponse à dustynova

faut pas oublier non plus que 1 accident mortel sur 2 implique un camion. Difficile d'engager une manoeuvre d'évitement avec un semi... même à 80km/h sur nationale. Alors encore une fois, la vitesse elle a bon dos...

Pourtant si on arrêtait et qu'on réfléchissait, on pourrait peut être envisager au contraire d'augmenter les vitesses, afin de réduire la somnolence, afin de rendre les entreprises plus compétitives, afin de désenclaver certaines campagnes où le taux de suicide n'a rien à envier aux accidents routiers liés exclusivement à une vitesse excessive et non aux poivrots...

Mais non. On fait tout pour détruire l'industrie de la voiture, tout pour niveler par le bas en isolant en peu plus les gens qui précisément sont obligés de prendre leur voiture même pour acheter un timbre, faute de service de base assuré par un état qui se défile.

Et il finit par y avoir des crétins décérébrés qui en première page proposent de mettre le prix du carburant à 3 euros pour lutter un peu plus contre la voiture, en prenant son cas pour une généralité.

Je serais curieux de voir les chiffres réels sur les accidents de PL

Par

+1 pour l'anonyme de 19h40 ! Il a tout a fait raison. À force de rouler à la même vitesse, on finit par s'occuper avec ce qu'on peut et du coup nous sommes plus du tout attentifs à la route mais plus à ce qui pourrait nous occuper et ceux même en respectant la limitation de vitesse. Donc y'en a qui dorment, qui envoient des messages, qui appels, qui surfent sur leur smartphone etc... Mais eux ils s'en foutent vu qu'ils respectent la limitation.

Par

Caradisiac me laisse dubitatif une fois de plus et cela pour 4 raisons plus ou moins tangibles :

1.

A propos de Perrichon, le journaliste se permet de dire "le débat est passionnel et parfois l'émotion prend le pas sur l'objectivité"...

Une petite question Monsieur le journaleux : Quand vous parlez de "manque d'objectivité", vous faites bien allusion à cette "dame" qui compte imposer un diktat de la répression routière basé sur le fait qu'elle a du vivre un drame personnel de la route et qu'elle veut le faire payer à 60 millions de français dont la grande majorité n'a jamais causé de trouble au volant?

Comment qualifier alors le rôle de l'état qui exploite son malheur afin de faire passer des mesures plus rentables les unes que les autres? Êtes-vous certain que le manque d'objectivité est bien du coté que vous semblez incriminer? Pourquoi essayez-vous de discréditer l'internaute qui a démonté les arguments de cette pauvre femme un par un? Entre une vérité qui dérange et un mensonge qui rassure vous avez choisi votre camp? Voilà pour le premier point.

2.

c'est juste un détail, mais... si l'accidentologie est si répandue en France, il est si compliqué que cela de trouver des vidéos d'accidents qui se passent en France et non aux USA ou en Russie? Qu'est-ce que ces videos prouvent? problème de vitesse? d'alcool? de ceinture non bouclée ou des 3 réunis?

3.

23 milliards dépensés pour les accidents de la route. Ah ben là c'est sur, ça coute. Mais dans ce cas là, et tant qu'on aura besoin de voitures pour travailler, transporter, se déplacer, les urgences et l'économie surtout : On pourrait aussi comparer cette somme à ce que rapporte le transport routier à l'économie de notre pays...

4.

Enfin, le directeur de la SANEF qui dit que les accidents mortels sur autoroute ont été divisés par 2 en dix ans ET que c'est "indéniablement" lié aux radars... Ah ben v'la autre chose... Faut remontrer à ce monsieur le courbe de mortalité routière pour constater que ça fait 30 ans que ça baisse... Et es voitures il y a 10 ans sont aussi performantes en matière de sécurité active/passive que maintenant? Toutes celles qui roulaient à l'époque étaient déjà équipées d'airbags? de contrôle de trajectoire? Parce que aujourd'hui difficile de trouver dans la rue une voiture dépourvue de l'ABS par exemple. Actuellement on en est à des régulateurs de vitesse avec gestion de la distance avec le véhicule qui vous précède et fonction freinage automatique.

D'ailleurs, cette technologie et les autres sortent avant sur les "grosses voitures" avant que cela ne se démocratise. Je dis ça, je dis rien...

Par Anonyme

En réponse à feed-the-troll

"En 2012, 26 % des accidents mortels ont pour cause une vitesse excessive. "

Tout est dit, 26% des vies auraient donc pu être sauvées si la limitation de vitesse avait été respectée.

Et 74% de morts en moins s'il y avait moins d'abrutis qui soit disant respectent les limitations,mais se cament,se saoulent ,s'en dorment,téléphonent,twittent,envoient des sms,doublent à droite ,sans visibilité,prennent les sens interdits,traversent au feu rouge et au stop,ne respectent pas les règles de priorité,etc.Vous me direz l'un n'empêche pas l'autre,mais avec mon permis de plus de 46 ans et mes 40 000 km annuels et tous mes points,j'ai toujours adapté ma vitesse aux circonstances et il m'arrive encore quand,elles sont réunies de pousser des pointes à 250, sans danger pour moi ni pour les autres.

Par

tu oublies aussi les conducteurs modèles qui roulent à 70 dans un brouillard à couper au couteau avec une file interminable derrière eux... mais qui ont juste oublié d'allumer leur(s) phare(s). Oui, je dis leur(s) puisque par chez moi, une voiture sur 10 environs a un phare HS, ou un phare qui éclaire la lune. Mais ça, c'est pareil, personne ne semble s'en inquiéter. Sauf une fois tous les 2 ans au moment de renouveler un contrôle technique, et alors que je me demande encore comment certaines épaves qui rivalisent avec les plus grosses cheminées d'usine niveau fumée noire qui sort du pot de ces antiquités.

Par

c'est de la connerie humaine dont il faut le plus se méfier, de l'inconscience collective et du sur moi hypertrophie de certains conducteurs.

Par

Au pays des bisounours, si tout le monde roulait en respectant à la lettre le code de la route(du début à la fin du code)il n'y aurait presque plus d'accident,hormis la somnolence et autres défaillances.

Seulement voilà,même si nul n'est censé ignorer la loi,chacun fait s petite soupe dès qu'il est derrière son volant.

Pour avoir bourlingué en fret sensible sur toute l'Europe,curieusement la France est le pays où l'on se sent le mieux sur la route,ça se passe quand pas trop mal dans l'ensemble,même si on pestera toujours sur les absences de çi ou les incivilités de celui là...

Par Anonyme

Pour améliorer la sécurité routière, l'élément à éliminer est le facteur humain. Tant que les véhicules seront conduits par des etre faillibles, on n'en sortira pas. Il est temps de planifier une transition vers un mode de transport automobile différent, plus automatique, donc plus sécurisé. Dans 50 ans on regardera les voitures des années 2010 avec les meme yeux qu'aujourd'hui on regarde les voitures des années 60 comme des cercueils à roulettes (pas de ceintures, de sécurité passive, gloups!) sur des routes dangereuses.

Les radars sont la preuve accablante de l'impossibilité de maitriser le facteur humain, on se concentre sur ce qui est directement mesurable (la vitesse), rien de plus. Franchement, comment etre sur qu'un automobiliste n'est pas sous l'emprise d'alcool ou stupéfiants, sans prise de sang ou autre controle? De plus le système judiciaire est bien léger pour etre une menace efficace (en France, un automobiliste ivre qui tue n'écope "que" de 2 ans de prison effectifs)

Par Anonyme

En réponse à Anonyme

Je pense qu'en mettant le litre d'e carburant à 3 euros, ça devrait réduire le trafic et donc faire baisser le nombre de morts drastiquement.

En plus, ça nous évitera d'avoir des nouveaux impôts de partout.

Laissons l'automobile aux riches, à l'ancienne. Comme ça ils aideront les pauvres en faisant des pleins à 200 euros dont plus de 95% de taxes

un bobo dans toute sa splendeur !

il y a des nombreuses personnes qui n’habite pas das de grande agglomérations et sont contraints de prendre leur véhicule pour se rendre sur le lieux de travail.

On est obligé d’accepter des boulots de plus en plus loin de notre domicile.

Par

Tous le monde a besoin de son permi

Les radars servent l'etat a se remplir les poches

La vitesse n'est pas toujours la cause il y a

l'accol les stups les portables + les abruttis qui font n'importe quoi sur la route du style rouler a gauche plus bas que la vitesse limiteé ou les pietons qui se jettent pour traverse

Il faut arreter de faire n'importe quoi en Allemagne pas de limitation moins de morts

Par

D'un coté l'état vous réprimande et ont vous taxe sur la vitesse, et d'un autre coté l'état nous permets d'acheter des véhicules puissantes pouvant être lancé a plus de 240 ... alors le problème est la, il faut rouler vite puisque ça rapporte a l'état, ont vous permets d'acheter une voiture puissante capable de rouler comme un bolide, les route permette une franche accélération sans problème, tout est en partie adapté!! alors pourquoi sans priver?? parce que certain ont une conscience, d'autre pas! C'est pourquoi dans ce système a la noix "imposé" par l'état, rien ne changeras jamais complètement car il ne faut pas que ça change, il faut des rentrés! mais des solution radicale il y en a certainement; la vitesse max à atteindre dans notre quotidiens est de 120km/h, il suffit simplement de brider toutes les voiture à 120, il y a tout un tas d'appareils sur le marcher qui pourrait sans problème brider la voiture en zone 30,50,70,90 et 120 mais ont ne s'en serviras pas... Pourquoi ne pas monter des sorte de rail sur la route que la voiture devrais inévitablement suivre un peut comme un train sans aucun danger de sortie de route, des algo teste au démarage du véhicule adapter de série...? des solution radicale il y en a, des gens intelligent et motiver au pouvoirs il y en a moins et le changement commence la ou ont veut que ça change

Par

des solutions radicales il y en a en effet... quand on te lit kyros, on se dit qu'on n'est pas au bout de nos peines. Tu ne voudrais pas non plus une muselière, le partisan des lois liberticides?

Penses-tu que tout ceci est nécessaire rapporté aux quelques morts (je provoque volontairement) que charrient les MILLIARDS de km parcourus par an?

Suis-je le seul à penser que 4000 morts (dont une immense partie n'est pas imputable à une vitesse excessive isolée) cela relève plutôt du miracle quand on relativise avec les MILLIONS d'automobilistes, et tous les aléas de la vie?

Heureusement certains ont la bonne idée de mettre des rails aussi sur la route, afin que plus personne ne s'éloigne du "droit chemin"... Tout ça pour 4000 morts par an... bonjour le sens des priorités, au revoir la liberté.

Par

Comment réussir à faire un excès de vitesse de 1km/h quand un péon monopolise la voie de gauche à 110 kph sur autoroute ou à 60/70 kph sur départementale ou même quand il est à 35/40kph en ville.

Ce comportement est tout aussi dangereux, certains pensant prendre les précaution ne génèrent que des problèmes, des bouchons, de l'impatience, de la colère même parfois (bas oui certain vont au boulot, ils ne se promènent pas), ce qui amènent les personnes désirant rouler aux limitations à se mettre dans des situations à risque (parfois), un dépassement à droite (autoroute), un dépassement trop juste sur route à double sens ou en ville.

Je trouves que si un chauffard roulant à plus de 130kph est dangereux pour tout le monde et encore, le chauffard en gros berline conçue pour rouler à plus de 230kph est certainement moins sujette à une perte d’adhérence que cette putain de camionnette que les pro s'empresse de mettre au taquet de sa vitesse limite 150/160kph, qui n'à pas de frein, ni l’adhérence nécessaire, dans tout les cas, faut se dire que celui qui se donne bonne conscience de rouler à 80kph voir 90kph soit au passage aussi vite que les PL est tout aussi dangereux, il pense avoir un comportement responsable, mais ce qu'il ne sais pas, c'est qu'il passe du statue d'automobiliste à obstacle sur la voie de circulation. Alors quand il va se mettre à doubler un camion ou se faire doubler par un de ces congénères qui lui roule à 95kph au régulateur qui lui même se fait doubler à 110kph par un qui se crois plus malin qu'eux, je vous dit pas la tête du gars complètement à gauche qui lui roule à 130kph et voudrai bien y rester. Bien entendu c'est lui qu'on traite de chauffard, pas les 3 énergumènes qui se sont inventé un code de la route.

Par

je suis toujours surpris de constater qu'il y aura toujours de nombreuses personnes opposées à la vitesse, avançant des arguments plus ou moins pertinents à son encontre, et occultant tous les arguments et les études qui prouvent que ce n'est pas le fléau que l'on veut nous faire croire.

Mais au delà de cela, je suis surtout amusé par le fait que ces mêmes personnes visiblement paniquées à l'idée de rouler à 100km/h en 2013/14 ne sont pas aussi véhémentes à l'égard d'autres écarts de conduite comme le fait de rouler tous feux éteints dans un brouillard à couper au couteau (au pire ils appelleront ça de l'étourderie, jamais un comportement criminel), le fait de s'endormir au volant (au pire ce sera "oh le pauvre... il est mort", jamais un comportement criminel ici non plus), j'en passe et des meilleures.

Bref, j'en viens au fait : On dit toujours que celui qui roule vite a un problème psychologique, un complexe à résoudre : ne serait-ce pas le contraire au final? Pourquoi certains s'étranglent s'ils ont le malheur de se faire doubler comme si c'était plutôt ces gens-là qui ont un problème d'égo?

Certains vous font des appels de phare une fois que vous les avez dépassé (sans commettre d'imprudence particulière). Combien en font de même quand ils croisent une personne en train de téléphoner au volant? en train de fumer au volant? Un exemple parmi d'autres encore une fois.

A méditer...

Par

Il est plus simple de réduire a vitesse qui réduit les dommages des accidents que d'améliorer le niveau de conduite...

Maintenant nous aurons le privilège de rouler à 70 km/h sur le périph parisien pour réduire la pollution... La blague :-)... j'adorerais rouler à 70 sur le périph et c'est impossible ... et quand on peut rouler à 80 il y a tellement moins de voiture que la pollution est moindre... et surtout cela évite encore une fois de s'attaquer au problème de fond : la pollution des diesels... La vitesse a bon dos je vous dis

Par

Brider les voitures ne sert à rien! Il y aura autant de mauvais conducteurs, autant d'accidents et moins de recette pour les caisses de l'état... La preuve, les radars ont rapporté moins en 2013 qu'en 2012 et ce n'était pas prévu au budget...panique à bord et bien fait! Aucun sujet n'est abordé dans le fond. Hélas.

Par Anonyme

La vitesse est un facteur agravant c'est un fait irréfutable

Sur le site de la prevention routiere les chiffres sont exposés

La vitesse entre en cause 1ere d'accident dans 26% des accidents mortel. L'alcool entre en cause 1ere dans 30,9% des tués sur les routes

Autre part importante 21% des tué en voiture n'avait pas de ceinture et 6% des deux roues pas de casque

La fatigue entre en cause dans 8% des accidents mortel

Bref il semble en effet que la vitesse ne soit pas numéro 1

Mais comme cela as été dit il est facile de controler et sanctionner la vitesse en plus le gouvernement court après l'argent

la lutte contre l'alcolemie est plus difficile et couteuse

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire