Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Présentation vidéo - Jaguar XF Sportbrake 2017 : du chic et du coffre

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

, mis à jour

En 2015 était présentée la Jaguar XF de seconde génération, dont le but était de redonner des armes à la marque pour concurrencer les constructeurs premiums allemands. Après plusieurs années d'existence, le bilan s’avère plutôt positif et il est temps de poursuivre l’offensive sur le segment des grandes routières avec la déclinaison break appelée Sportbrake.

Présentation vidéo - Jaguar XF Sportbrake 2017 : du chic et du coffre

La filiation entre la berline et le break est évidente. On ne s’étonnera guère d’avoir une face avant identique, mais par contre les designers aiment parfois différencier les modèles au niveau des feux arrière. Rien de tout cela ici, et on retrouve exactement la même forme d’optique, incluant un bandeau chromé pour les relier.

 

La Jaguar XF Sportbrake avoisine les 5 mètres de long.
La Jaguar XF Sportbrake avoisine les 5 mètres de long.

C’est la chute de pavillon qui marque la principale caractéristique de la Jaguar XF Sportbrake. Si elle était très inclinée sur la berline, elle est ici plus verticale, au profit bien entendu du volume de chargement. Un cache noir sur le hayon permet cependant de donner un aspect plus dynamique en trompe l’œil, en simulant une inclinaison plus importante. La troisième vitre latérale devrait être gage d’une bonne visibilité arrière. En attendant le tout perd peut être en aspect sportif, mais reste élégant et statutaire.

Le volume de chargement est dans la moyenne de la catégorie mais reste inférieur à celui de la Mercedes Classe E break
Le volume de chargement est dans la moyenne de la catégorie mais reste inférieur à celui de la Mercedes Classe E break

Le coffre est bien sûr le point le plus important de l’auto. Un effort a été fait sur le seuil de chargement qui s’avère bas et bien carré, afin de faciliter le positionnement de bagages et autres meubles. Le volume va ainsi de 565 litres à 1 700 litres de chargement, banquette et siège passager rabattus. C'est peu face à une Mercedes Classe E break qui revendique entre 640 et 1 820 litres, mais très proche d'une BMW Serie 5 Touring (570 - 1 700 litres). Au niveau pratique, on notera la présence de rangements avec filets sur les côtés, d’un rail pour compartimenter l’espace proposé, d’un filet à bagages, et d’un enrouleur amovible pouvant se dissimuler sous le plancher. Du classique certes, mais cela est fonctionnel tout de même. Concernant la banquette arrière, elle peut se manipuler grâce à des boutons accessibles depuis le coffre, et se rabat selon un format 40/20/40. Ces commandes ne sont malheureusement pas électriques.

Un break n’a pas pour prétention que de charger de gros objets, il lui arrive aussi de tracter de lourdes charges. Ce Sportbrake promet ainsi de pouvoir remorquer jusqu’à deux tonnes, de quoi pourquoi pas faire voyager son cheval dans son box ambulant. Certains éléments lui permettront d’affronter cette tâche avec plus de facilité et de sécurité, à l’image des 4 roues motrices, ou du coefficient aérodynamique de 0,29. Les suspensions arrières sont pour leur part pneumatiques, permettant de garder une assiette stable même en cas de lourds chargements, ou d’une imposante remorque présente. Dommage qu'elle ne soit pas réglable afin de rabaisser l'assiette afin de faciliter le chargement d'objets lourds.

Pas de changement de la planche de bord identique à celle de la berline.
Pas de changement de la planche de bord identique à celle de la berline.

A bord, on notera surtout la disponibilité d’un toit panoramique pouvant être contrôlé sans bouton, par un simple mouvement de poignet dans les airs. D’autres éléments plus classiques sont présents à l’image d’un détecteur de fatigue, d’une clef intelligente et étanche, ou d’un système de filtration/ionisation de l’air intérieur.

Niveau motorisation, la gamme est chapeautée par un V6 essence de 380ch qui aura la charge de propulser ce break en 5,5 s de 0 à 100 km/h mais cette motorisation sera malheureusement réservée à tous les marchés sauf l'Europe. Pour les amateurs de diesel, le moteur le plus rugissant sera le V6 3,0 litres de 300 ch, ce dernier effectuant pour sa part le 0 à 100 km/h en 6,6 s. La gamme complète comprendra également des 4 cylindres (au nombre de quatre), allant de 163 ch à 250 ch, avec un rejet minimum de 118 g/km de CO2. Ces motorisations auront à déplacer un véhicule de 4, 955 mètres, dont le poids commence à 1 660 kg pour une structure faisant largement appel à de l’aluminium.

Présentation vidéo - Jaguar XF Sportbrake 2017 : du chic et du coffre

Les prix n'ont pas été dévoilés pour l'instant mais ils devraient osciller entre 44 320 € (entrée de gamme) et 62 000 €. La Jaguar XF Sportbrake sera officiellement dévoilée à l'occasion du prochain salon de Francfort. Les premières livraisons interviendront au mois de novembre prochain.

Portfolio (13 photos)

En savoir plus sur : Jaguar Xf 2 Sportbrake

Commentaires (48)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

C’est quoi cette horreur ???

Par

En réponse à LePechouilleur

C’est quoi cette horreur ???

Tu devrais acheter un écran à dalle mate pour ne pas voir de reflet.

Par

J'adore. Même si j'aimerais des lignes moins germaniques.

Par

Vu la tarif de la version d'entrée, mieux vaut choisir une généraliste full options. Comme une Talisman Estate Initiale Paris par exemple.

Par

+1

A voir en vrai

Par

En réponse à SiriusRST

Vu la tarif de la version d'entrée, mieux vaut choisir une généraliste full options. Comme une Talisman Estate Initiale Paris par exemple.

ouai enfin pour ceux qui aiment rouler en 6 ou 8. cyl ça va être compliqué

Par

Un pavé numérique bien dégueu' et un énorme coffre pour les vendeurs de patates, ça va prendre des parts de marché aux germains...

Par

En réponse à LePechouilleur

Commentaire supprimé.

Oui, c'est tout a fait ton droit.

Mais dis plutôt que tu n'aimes pas pour telle ou telle raison que d'affirmer objectivement que c'est une horreur !

Par

J'aime bien Jaguar, j'aime bien la XF, ces lignes sont sympa, et ce sport break à une gueule sympa, par contre je mets un bémol sur les couleurs à l'intérieur même si tout ça semble vraiment épuré et plutôt bien construit, ça manque je joie de vivre, c'est morose à l'image des teutonnes, bien que la sellerie marron embellisse un peu le tout

Par

Ou la la ! :bah:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire