Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Dieselgate : Fiat de nouveau dans le collimateur de l'Allemagne

Dieselgate : Fiat de nouveau dans le collimateur de l'Allemagne

L'Allemagne revient à la charge contre Fiat. Le ministère des Transports germanique a écrit à la Commission européenne pour signaler la présence d'un dispositif illégal qui coupe le système antipollution au bout d'un certain temps sur plusieurs modèles diesels du groupe Fiat-Chrysler.

Après Volkswagen, Fiat. Le constructeur italien est accusé par l'Allemagne d'avoir installé un dispositif illégal sur plusieurs modèles dotés d'un moteur diesel.

Le ministère des Transports allemand a écrit à son homologue italien et à la Commission européenne : il indique que l'autorité fédérale allemande des transports (le KBA, qui a notamment validé les mises aux normes des diesels de VW) a détecté la présence sur plusieurs véhicules du groupe italo-américain d'un dispositif qui débranche le système de traitement des gaz d'échappement après plusieurs cycles de nettoyage. Quatre voitures sont concernées, dont la Fiat 500X et son cousin Jeep Renegade.

Rien d'illégal pour l'Italie

Dans la lettre, il est notamment écrit que "l'Allemagne ne partage pas l'avis de l'autorité italienne d'autorisation des modèles automobiles qui estime que le dispositif déconnectant le système de traitement des gaz d'échappement sert à protéger le moteur".

Fiat avait déjà été pointé du doigt au printemps. Le KBA avait signalé à la Communauté européenne qu'il avait remarqué que le système de filtration des émissions polluantes se coupait au bout de 22 minutes… alors que le contrôle standard dure 20 minutes.

Fiat avait alors été invité par le Ministre des Transports allemand à s'expliquer, mais avait finalement refusé, indiquant qu'il ne rendrait des comptes qu'aux autorités italiennes. Ces dernières ont par la suite déclaré que leurs propres tests n'avaient rien montré d'illégal. Voilà qui explique sûrement pourquoi l'Allemagne relance aujourd'hui l'affaire en écrivant à l'Europe, souhaitant voir cette dernière agir.

La 500 X déjà épinglée

Fiat n'a pour l'instant pas réagi à ce nouveau rebondissement, énième conséquence du scandale Volkswagen. À la suite de l'éclatement de l'affaire VW il y a près d'un an, plusieurs gouvernements avaient décidé de vérifier les modèles. En France, les tests de la Commission Royal n'avaient pas permis de détecter des tricheries. Mais cette dernière a récemment été accusée d'avoir omis certains résultats pour le Renault Captur.

En Allemagne, la Fiat 500X avait été épinglée dès le début d'année. Une association de protection de l'environnement avait révélé que les émissions de dioxyde d'azote d'un modèle 2.0 diesel dépassaient de 11 à 22 fois les niveaux autorisés par la législation européenne.

Avec un peu de mauvais esprit, on pourrait relier cette affaire Fiat relancée en Allemagne avec l'amende de cinq millions d'euros que vient d'infliger l'Italie à Volkswagen. L'autorité de la concurrence transalpine avait sanctionné le germanique pour « pratiques commerciales incorrectes » et pour avoir « manipulé le système de contrôle des émissions polluantes ».

Fiat

Poursuivez votre lecture :

Commentaires (52)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Il se murmure que Sergio & Carlos seraient sur le point de lancer une ligue pour la protection des moteurs en perdition....

Allez, un bon geste quoi.... sauver un moteur, c'est autrement plus important que les bronches d'un gamin : il n'y en a que trop, la planète n'en peut plus....

Rejoignez et faites rejoindre la ligue pour la mise en échappement libre des diesel qui n'en peuvent plus :

dépasser les normes de 11 à 22 fois, c'est de l'anecdotique...

Ça se traduit comment en Italien la déclaration de notre géniale ministre de l'Ecologie "...mais il faut continuer à acheter des Rîno ", avec Fiat à la place ?

On se souvient de ce grand moment de brasse coulée ?

Un must !

http://www.huffingtonpost.fr/2016/01/19/emissions-renault-etat-participation-actionnaire_n_9016104.html

Par

Et le prochain sera .... devinez !

Ce commentaire a été signalé aux modérateurs.

Par

on voit bien que Fiat c'est du cache misère avec des moteurs dépassé...

Par

Ce qui m'étonne dans cette affaire,c'est l'acharnement des Allemands sur FCA qui ne vend pas grand chose en Allemagne,qui n'a pas participé au lynchage contre VW,et qui ont même participé ensemble a l'élaboration des nouvelles normes,qui multiplient par 2 (?) les anciennes.Sans compter que FCA pourra toujours invoquer la casse moteur,comme d'autres l'ont fait,ce qui est autorisé par la législation européenne.Warum Hans?

Par

En réponse à p.martin.pm

Commentaire supprimé.

Disons qu'après, son réveil à sonné...lol!

Par

PS:Pardon Cara,un petit article sur les Takata ne serait pas du luxe.On en est au 14ème mort,le dernier au Texas:"il a explosé comme une bombe"aux dires des témoins survivants.1 mort,4 blessés.GM devrait rappeler 4,3 millions de véhicules équipés de la bombe,et le scandale,qui vaut bien celui du bidule,c'est qu'ils sont en train de magouiller avec les autorités américaines pour tenter d'y échapper.

Par

En réponse à p.martin.pm

PS:Pardon Cara,un petit article sur les Takata ne serait pas du luxe.On en est au 14ème mort,le dernier au Texas:"il a explosé comme une bombe"aux dires des témoins survivants.1 mort,4 blessés.GM devrait rappeler 4,3 millions de véhicules équipés de la bombe,et le scandale,qui vaut bien celui du bidule,c'est qu'ils sont en train de magouiller avec les autorités américaines pour tenter d'y échapper.

Le pire c'est que certains constructeurs ont continué à vendre leurs véhicules avec ces airbags défectueux alors qu'ils savaient pertinemment qu'ils devaient par la suite lancer une campagne de rappel.

Ce commentaire a été signalé aux modérateurs.

Par

Ecco i pinguni é per voi.

http://www.yellowmotori.it/news/mercato-italia-agosto-polemica-federauto/

Ciao ragazzi

Par

En réponse à p.martin.pm

Commentaire supprimé.

Ou : En Italie

Quand :Mois d'août

Comment; 1er Panda 2ème Lancia Ypsilon 3ème TIPO 4ème GOLFl

Ce n'est pas un dream

Ciao bello

Par

En réponse à Navigator84

Le pire c'est que certains constructeurs ont continué à vendre leurs véhicules avec ces airbags défectueux alors qu'ils savaient pertinemment qu'ils devaient par la suite lancer une campagne de rappel.

L'affaire Takata, en Europe, c'est silence radio. J'ai contacté mon constructeur pour savoir si mon GLK était concerné. Réponse : "aucune action de rappel n'est envisagée sur votre véhicule". :violon: Je ne sais toujours pas si je roule avec une bombe à 30 cm du visage. Si elle explose, je vous le ferai savoir.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire