Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Prise en mains – Mercedes eVito : à la conquête des centres-villes

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

La tendance à l’électrification des véhicules commence à grandir parmi les véhicules utilitaires légers. Après Renault et Nissan, C’est au tour de Mercedes de dévoiler l’eVito, premier VUL électrique de la marque à l’étoile (hormis l’E-Cell) conçu à partir de son fourgon compact.

Prise en mains – Mercedes eVito : à la conquête des centres-villes

En commercialisant la dernière génération de son Vito, Mercedes avait décidé d’ajouter une version traction aux côtés des quatre roues motrices et propulsion. L’objectif était notamment de séduire les artisans français friands de ce mode de transmission. Mais aujourd’hui, une autre raison de cette stratégie intervient avec le lancement d’un modèle électrique, conçu à partir de traction. Nommé eVito, ce fourgon compact, grâce à l’absence d’émissions de CO2, à un objectif : permettre aux professionnels de continuer de travailler dans les années à venir malgré la multiplication des restrictions voire interdictions de circulation des voitures diesels dans les centres-villes. Mercedes nous a d’ailleurs confié que la clientèle ciblée se résumait aux utilisateurs exerçant en ville avec un périmètre d’action n’excédant pas 100 kilomètres par jour.

Prise en mains – Mercedes eVito : à la conquête des centres-villes

Technologiquement, Mercedes a développé ses propres éléments avec, par exemple, les batteries fournies par Deutsche Accumotive (propriété de Daimler). Les ingénieurs nous ont, par ailleurs, précisés que ces batteries conservaient un niveau de performances optimal pendant huit ans. Au-delà, elles pouvaient encore « servir » mais en mode dégradé. La possibilité de remplacer le pack de batteries a été envisagée par les ingénieurs mais pour le moment rien n‘indique que cet échange sera mis en place à cause d’un coût trop élevé. Au chapitre caractéristique, ces dernières disposent d’une capacité de 41,4 kWh et fournissent… différentes autonomies. Le constructeur de Stuttgart prévoit ainsi 150 kilomètres au maximum à condition d’avoir une conduite spécifique comprenant un pied « léger » sur la pédale d’accélérateur ou encore la non-utilisation de la climatisation. En pratique, l’autonomie de l’eVito devrait plutôt tourner autour des 120 kilomètres et même 100 kilomètres en pleine charge. Une autonomie que nous n’avons malheureusement pas pu tester car Mercedes avait organisé cet essai avec un parcours très (trop !) court. Le temps de recharge, enfin, réclame 6 heures avec un système type Wallbox.

Prise en mains – Mercedes eVito : à la conquête des centres-villes

Sous le capot, le VUL allemand avec son bloc électrique développe une puissance de 84 kW, soit environ 113 ch et un couple de 300 Nm de couple. Les performances sont, quant à elles, volontairement modestes afin de préserver l’autonomie. Mercedes a ainsi décidé de brider son fourgon compact électrique à une vitesse maxi de 80 km/h voire 120 km/h si le client le souhaite.

Prise en mains – Mercedes eVito : à la conquête des centres-villes
Prise en mains – Mercedes eVito : à la conquête des centres-villes

Dans l’habitacle, le Vito électrique conserve les mêmes caractéristiques que son alter ego thermique. Seul, le combiné d’instruments a été modifié car il comprend désormais deux compteurs informant sur la vitesse et surtout l’autonomie et les moments de récupération d’énergie.

Prise en mains – Mercedes eVito : à la conquête des centres-villes

Dès les premiers kilomètres, l’eVito est sans surprise pour tout conducteur ayant déjà conduit un VUL électrique comme le Renault Kangoo ZE. Néanmoins, l’absence de bruit du moteur intrigue toujours et même interpelle au moment de mettre le contact. Car à part l’illumination des compteurs, rien ne permet au conducteur d’être informé de la mise en route. Une fois le rapport D enclenché, l’eVito procure un comportement routier d’une stabilité remarquable. Normal, le centre de gravité sur ce fourgon compact est bas en raison des batteries logées sous le plancher de la cellule de chargement. Les prises de roulis ou mouvements de tangage sont donc totalement absentes.

Prise en mains – Mercedes eVito : à la conquête des centres-villes

La particularité de ce fourgon électrique réside également dans sa boîte de vitesses et ses trois rapports D-, D et D+. Ces derniers permettent, en fait, de changer la force de la récupération d’énergie au freinage. En mode D- (le plus fort), la décélération est tellement importante qu’il faut, avant d’assimiler le fonctionnement, réaccélérer sous peine de s’arrêter à l’approche des virages. Pour éviter ce désagrément mieux vaut donc opter pour les rapports D et D+… qui permettent de récupérer moins d’énergie. Facilité de conduite ou autonomie, il faudra choisir.

Concernant les capacités utilitaires, l’eVito marque des points car il préserve en grande partie les prestations fournies par le modèle thermique. Pour le moment, la gamme contient une carrosserie fourgon ou transport de personnes avec deux empattements long (longueur totale : 5 140 mm) et extra-long (longueur totale : 5 370 mm). La capacité de chargement affiche 1 023 kg et le volume utile offre 6,6 m3. Le PTAC (poids total autorisé en charge) est également correct avec 3 200 kg.

Prise en mains – Mercedes eVito : à la conquête des centres-villes

 

Bilan : des prestations inédites onéreuses

Difficile de juger objectivement ce Mercedes eVito car il manque encore plusieurs données. L’organisation de la gamme avec les équipements de série ou optionnels n’a, par exemple, pas été communiquée car en France, la commercialisation n’interviendra que fin 2018. Seul le tarif en Allemagne est connu 39 900 € HT, hors bonus écologique. Aujourd’hui, face au Vito thermique, les professionnels trouveront ce prix évidemment rédhibitoire mais dans quelques années, auront-ils encore le choix ?

 

Caradisiac a aimé

  • Silence de fonctionnement
  • Volume de chargement

Caradisiac n'a pas aimé

  • Autonomie limitée
  • Tarif

Portfolio (17 photos)

Mots clés :

En savoir plus sur : Mercedes Vito

Mercedes Vito
Commentaires (12)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Le futur en marche :bien: :bien: :bien:

Par

Le futur en marche :bien: :bien: :bien:

Par

2e article en 3 semaines pour ce véhicule qui ne se vendra pas : on peut passer à autre chose.

Par

L'utilitaire urbain qu'est fait pour la ville ( autonomie 100 km ! ) et qu'ils ne vont donc pas essayer en ville.....

Ca aurait été marrant de voir si il est possible de ne pas tomber en rade entre deux sorties d'autoroute en roulant à 130 une fois chargé avec le chauffage et la clim pour désembuer..... puisque vous aviez franchi les barrières de l'octroi... autant se livrer à des expériences de DINGUE !

Par

En réponse à duriezro

2e article en 3 semaines pour ce véhicule qui ne se vendra pas : on peut passer à autre chose.

Le père Noël qui a pour secteur le 9-3 en a commandé un.....

Explication toute trouvée pour les gamins qui n'auront rien....

Le Benz est tombé en rade après 1h30 de roulage le dimanche 24.... :ouin:

Par

Pour un commerçant ayant une boutique chicos (vin, produits du terroir, bio, traiteur) uniquement... Pour les autres, ce sera bien trop onéreux. Du moins, pour l'instant. Et 100 km, faut pas avoir beaucoup de livraisons à faire, surtout avec 6 heures de chargement, les bouchons, etc... Un véhicule de niche. Mais c'est un bon début.

Par

un niveau de performances optimal pendant huit ans.

ahahah.. donc les Merco ClasseC de 2000... seraient morte en 2008.... oups...

Et 100km d'autonomie ! ahahahahaha ! c'est sur que quand t'es dans la livraison, tu fais rarement plus de 100km par jour.... ahahahaha

donc belle pub !

Par

Qu'est ce qu'il y a comme bonne nouvelle là dedans ???

L'autonomie des milliers de petits camions électriques qui roulaient au Royaume-Uni dans les années 70/80 ( livraison du lait à domicile ) ne devait ni être pire ni meilleure....

Par

Au petit jeux du peripherique de caradisiac, cet mercedes serait surement derniere du classement.

C'est dire tout le retard de la firme a l'etoile...

Par

Quand Tesla sort un camion avec 800km d'autonomie, Mercedes sort un utilitaire avec 150km, wouhahahah...

Ils ont tout compris chez Mercedes, sauf si évidemment le but est de ne pas en vendre, ce qui semble être le cas.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire