Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Essai vidéo - Dacia Sandero Stepway restylée : de moins en moins low-cost

Dans Nouveautés / Restyling

Dacia a présenté au Mondial de Paris cette année une gamme presque entièrement revue. C'est le fer de lance Sandero que nous essayons aujourd'hui pour vous en version restylée, et Stepway. Les évolutions se font par petites touches, esthétiques ou d'équipement. De quoi arracher cette citadine à sa condition populaire ? Il se pourrait bien...

Essai vidéo - Dacia Sandero Stepway restylée : de moins en moins low-cost

En bref :

Premier restylage de la Sandero

Prix stables : 7 990 € pour la classique

12 600 € pour la Stepway

Nouveau 3 cylindres essence SCe 75

C'est l'essai de la voiture qui est en sixième position dans le hit-parade des ventes en France que nous soumettons aujourd’hui à notre verdict. Eh oui, ce n'est ni une Renault, ni une Peugeot, ni une Citroën. C'est bien une franco-roumaine, la Dacia Sandero. Presque incroyable, et inespéré pour une marque qui a opéré sa renaissance en 2004. Ce sont en effet près de 41 000 exemplaires qui ont trouvé preneurs à fin octobre 2016, plus que de Mégane 4 par exemple. Et si l'on tient compte seulement des ventes à particuliers, elle est même tout simplement la meilleure vente française, devant la Clio 4.

 

 

Un véhicule d'importance donc, dont 70 % des ventes environ se font en version Stepway, c’est-à-dire la baroudeuse de la gamme. C'est celle que nous avons maltraitée sur les routes croates de la région de Split et de Sibenik.

 

Avec ce restylage, l'optique était d'asseoir le succès de cette deuxième génération de Sandero, et de la faire quelque peu monter en gamme. À cette fin, quelques retouches esthétiques et un enrichissement de l'équipement ont été opérés. Par ailleurs, la Stepway devient une finition à part entière, et se calque sur l'ancienne Stepway Prestige.

La face avant adopte une nouvelle calandre et des feux diurnes à LED.
La face avant adopte une nouvelle calandre et des feux diurnes à LED.
Le profil n'évolue pas, seules les jantes ont un nouveau dessin.
Le profil n'évolue pas, seules les jantes ont un nouveau dessin.
À l'arrière, les feux sont fumés et la signature lumineuse est plus sympa.
À l'arrière, les feux sont fumés et la signature lumineuse est plus sympa.

 

Évolutions par touches à l'extérieur comme à l'intérieur

Commençons par la plastique. Déjà, la Stepway se distingue toujours par sa garde au sol rehaussée de 4 cm, par ses sabots de protection sous les boucliers, ses élargisseurs d'ailes en plastique et ses barres de toit. À ce niveau, pas de changement. L'essentiel des modifications a porté sur la face avant, où l'on retrouve un nouveau bouclier, des antibrouillards au cerclage revu, une nouvelle signature lumineuse pour les optiques avec l'apparition de feux diurnes à LED, et enfin une nouvelle calandre qui singe celle du Duster avec ses 8 rectangles chromés. À l'arrière, le bouclier est également revu et intègre les antibrouillards, la canule d'échappement est désormais chromée et les feux arborent également une nouvelle signature lumineuse, sous forme de 4 carrés. Il faut reconnaître que c'est assez joli la nuit. Enfin, les coques de rétroviseurs sont désormais de couleur "Dark Metal", tout comme les barres de toit et les enjoliveurs. Ces derniers sont de type "flexwheel", c’est-à-dire que plaqués sur des jantes tôles ajourées, ils laissent penser que ce sont des jantes en alliage. C'était déjà le cas avec la précédente, mais l'effet est encore plus réussi avec le nouveau dessin.

L'habitacle monte un peu en standing, grâce à des placages inédits et surtout un nouveau (et joli) volant.
L'habitacle monte un peu en standing, grâce à des placages inédits et surtout un nouveau (et joli) volant.

Dans l'habitacle, les évolutions sont assez ténues également, avec une nouvelle sellerie à maille "3D", des placages inédit de console centrale, de nouveaux aérateurs cerclés de chrome, mais surtout d'un nouveau volant. Cela peut paraître anecdotique, mais il est assez joli, et rehausse sans en avoir l'air le standing de l'habitacle. Les commandes de lève-vitres migrent aussi sur les contreportes (sauf les commandes à l'avant pour les vitres arrière, qui restent sur la console centrale), ce qui améliore l'ergonomie.

La dotation en équipement est également en hausse. De nouveaux rangements apparaissent, en série, comme un filet sur le côté droit de la console centrale, une pochette pour ranger son téléphone sur le côté du siège passager et un porte-bouteilles entre les sièges avant, accessible aux passagers arrière, qui profiteront aussi d'une prise 12v pour recharger un équipement nomade, le cas échéant.

Par ailleurs, la Sandero se dote aussi en série de l'aide au démarrage en côte, et d'un volant "softfeel" ressemblant au cuir, mais sans en être, assez doux au toucher. Elle peut enfin désormais se doter en option (200 €) d'une caméra de recul, dont la qualité est malheureusement très moyenne, nous l'avons constaté.

 

Le coffre de 320 litres est un des plus volumineux de la catégorie.
Le coffre de 320 litres est un des plus volumineux de la catégorie.
Aux places arrière, la place ne manque pas.
Aux places arrière, la place ne manque pas.
Les enjoliveurs "flexwheel" font furieusement penser à des jantes.
Les enjoliveurs "flexwheel" font furieusement penser à des jantes.

 

Toutes ces petites évolutions mises bout à bout rendent au final la Sandero encore plus intéressante, d'autant que les tarifs n'évoluent pas d'un seul centime à la hausse. De plus, elle reste sur le podium des citadines les plus habitables aux places arrière, et son volume de coffre, 320 litres, est parmi les meilleurs de la catégorie. Il faut dire qu'elle est aussi la plus grande d'entre toutes, avec ses 4,08 m, une valeur qui ne bouge pas.

 

Un nouveau 3 cylindre essence pour la Sandero classique

La Sandero inaugure un inédit 3 cylindres 1.0 SCe de 75, indisponible sous le capot de la Stepway.
La Sandero inaugure un inédit 3 cylindres 1.0 SCe de 75, indisponible sous le capot de la Stepway.

Techniquement, aucun changement au niveau du châssis, qui reste strictement identique au niveau de la base et des réglages à celui de la précédente. Mais sous le capot, le 4 cylindres 1.2 16v, mis à mal par les nouvelles normes de pollution, cède la place à un tout nouveau 1.0 SCe de 75 ch et 97 Nm, qui est annoncé pour 117 grammes de CO2 par km et 5,2 litres aux 100 km en mixte, ce qui représente un mieux de 10 % par rapport au 4 cylindres, qui sera, lui, conservé sur les marchés qui ne sont pas soumis à la norme Euro6b.

Ce 3 cylindres est 20 kg plus léger que le 1.2, et se dote de toutes les technologies modernes anti-frictions, d'une pompe à huile à débit variable, d'une double distribution variable et d'une distribution par chaîne.

Nous parlons ici de la Sandero classique, car la Stepway, objet de notre essai, ne peut disposer de ce nouveau moteur. Elle n'est disponible qu'avec les bien connus 0.9 TCe 90 ch (140 Nm, 5,1 l/100 km, 115 g de CO2 par km) et 1.5 dCi 90 (220 Nm, 3,8 l/100 km et 98 g de CO2 par km). Tous deux peuvent d'ailleurs être accouplés à la transmission Easy-R, une boîte mécanique pilotée à simple embrayage, contre un surcoût de 600 €.

C'est le bloc essence que nous avons eu entre les mains pour notre galop croate.

 

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Dacia Sandero

98 g/km - Bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :
Dacia Sandero 2 Stepway

Octobre 2012

A titre d'exemple pour la version II (2) STEPWAY TCE 90.

1,61 m1,73 m
4,08 m
  • 5 places
  • 320 l / 1200 l

  • Méca. à 5 rapports
  • Essence

Portfolio (43 photos)

Dacia Sandero 2 Stepway

En savoir plus sur :
Dacia Sandero 2 Stepway

Vidéos populaires

Commentaires (51)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

feux jour led :love: feux arrières effet 3 D :love: Sellerie maille 3 D :love:

Powered by F1 Technology :lover:

And this is our motto in Dacia we trust :fleur:

Par

Un essai très positif ( passez à la conclusion si vous êtes pressés ).... plus de choses pour exactement le même prix, un aspect indéniablement amélioré.

Mais seulement 14,4 comme note attribuée....

Allez comprendre la logique Cara....

Par

Elle ne risque pas de quitter sa place de 6ème si elle s'améliore.

Ni celle de 1ère chez les particuliers.

je retient aussi que la version stepway à 12 600 représente 70% des ventes !!!

Juste énorme. le tarif de 8 000€ ne dois pas représenter grand chose.

Chez la maison mère (Renault) ils devraient un peu s'inspirer du marketing de Dacia (enfin c'est ce que je pense moi parce que des fois c'est à se demander ce qui leur passe par la tête).

Par

En réponse à anneaux nîmes.

Elle ne risque pas de quitter sa place de 6ème si elle s'améliore.

Ni celle de 1ère chez les particuliers.

je retient aussi que la version stepway à 12 600 représente 70% des ventes !!!

Juste énorme. le tarif de 8 000€ ne dois pas représenter grand chose.

Chez la maison mère (Renault) ils devraient un peu s'inspirer du marketing de Dacia (enfin c'est ce que je pense moi parce que des fois c'est à se demander ce qui leur passe par la tête).

regardez moi ce volant de toute beauté :love:

bien vu sur les 70% de Stepway qui confirme donc bien que les Dacia sont vendues dans les finitions les plus hautes et a des prix qui permettent à Dacia de marger à deux chiffres :bien:

loin des idées reçues donc :jap:

Par

Mais il n'a pas parlé des lèves vitres avant sur les contre-portes ?

Par

....puisse le salaire ramené en euros des ouvriers qui les assemblent lui aussi dépasser les deux chiffres de salaire journalier Myke...on en est hélas très très loin....

Par

En réponse à syntaxerrorbadsector

Mais il n'a pas parlé des lèves vitres avant sur les contre-portes ?

....faut choisir le Duster si tu veux accéder à tout ce luxe ( disposés sur des platines en plastoc durs qui vont te taper dans le genou en appui ) .

Mais bon, tu perds le joli volant qui plait tant à Manu et à Myke....

Choix cornélien...tempête sous un crâne chez Dacia....

Par

En réponse à roc et gravillon

....faut choisir le Duster si tu veux accéder à tout ce luxe ( disposés sur des platines en plastoc durs qui vont te taper dans le genou en appui ) .

Mais bon, tu perds le joli volant qui plait tant à Manu et à Myke....

Choix cornélien...tempête sous un crâne chez Dacia....

http://images.caradisiac.com/images/1/1/8/9/111189/S0-essai-video-dacia-sandero-stepway-restylee-nouvelle-recette-prix-inchange-391303.jpg

Les lèves vitres AV et AR sont situés sur les contre-portes, désormais. Sauf la commande AV des vitres AR, qui reste sur la console centrale, apparemment.

Par

En réponse à beniot9888

http://images.caradisiac.com/images/1/1/8/9/111189/S0-essai-video-dacia-sandero-stepway-restylee-nouvelle-recette-prix-inchange-391303.jpg

Les lèves vitres AV et AR sont situés sur les contre-portes, désormais. Sauf la commande AV des vitres AR, qui reste sur la console centrale, apparemment.

....ce qui en ferait une disposition très astucieuse quand on y pense....qui n'a jamais ouvert une vitre arrière en voulant ouvrir une de l'avant....

même la commande du régulateur/limiteur est visible sur la console centrale ( puisque dans le groupe Rîno ils tiennent tant que ça à ne pas la grouper avec le bouton up & down, une sorte de challenge entre eux sans doute ). Au moins est elle immédiatement visible là où elle est.

Par

Même si c'est la Stepway la plus vendue, ça m'aurait plus intéressé de lire l'essai du nouveau moteur. Une prochaine fois ?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire