Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

Essai vidéo - Suzuki Ignis 2017 : objet de conquête

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Une sacrée bouille cette Suzuki Ignis ! Le nouveau crossover urbain de la marque japonaise a marqué les esprits lors de sa présentation au dernier Mondial de Paris. Mais l’opération séduction continue-t-elle sur la route ?

Essai vidéo - Suzuki Ignis 2017 : objet de conquête

 EN BREF

Nouveau crossover urbain

Moteur essence 90 ch

à partir de 11 000 €

 Depuis deux ans, Suzuki est en pleine phase de renouvellement de sa gamme. Cela avait débuté en 2015 avec la Celerio et le Vitara et se poursuit cette année avec la Baleno, le restyling du S-Cross et maintenant l'Ignis. Le constructeur confirme ainsi sa volonté de se concentrer sur les segments des citadines, des polyvalentes et des SUV. Un choix pertinent au vue de la croissance de ces catégories. À l’heure actuelle, les chiffres de vente restent encore modestes mais ils progressent. La vieillissante Swift (6 500 exemplaires en 2016), dont la remplaçante sera dévoilée au prochain salon de Genève, est toujours le modèle le plus vendu. Suit ensuite le Vitara, avec 5 400 ventes. Suzuki espère écouler 3 500 exemplaires de cette Ignis sur une année pleine, ce qui la placerait dans le Top 3 de la marque.

 

Pour se faire une place sur le marché, l’Ignis compte avant tout sur son style. Dès sa présentation lors du dernier Mondial de Paris, la recette semble avoir pris, même auprès des journalistes de Caradisiac puisque plusieurs d’entre nous lui avaient donné le titre de « coup de cœur du salon ». Contrairement à certains modèles de la marque, Celerio et Baleno pour ne pas les citer, cette Ignis soigne son look. Les lignes sont jeunes, décalées. Une réussite due notamment aux feux de jour en forme de U qui lui donnent une indéniable bonhomie. L’arrière est moins homogène avec un ¾ arrière assez massif mais qui est agrémenté de 3 coups de griffe. Vu de cet angle, certains trouveront d’ailleurs quelques ressemblances avec un ancien modèle de la marque : la Cervo. Comme beaucoup d’autres sur le segment, Suzuki propose de nombreuses teintes dont certaines flashy ou encore bicolores et il est bien évidemment possible de personnaliser sa voiture avec des stickers.

Avec une longueur de seulement 3,70 m, l’Ignis est le plus petit crossover urbain du marché. Il reprend tous les codes stylistiques de la catégorie avec des passages de roues renforcés et des barres de toit mais surtout, une garde au sol de 180 mm, ce qui la différencie de ses concurrentes directes, que peuvent être une Renault Twingo (170 mm) ou même une Panda 4x4 (161 mm).

 

Une présentation originale et jeune
Une présentation originale et jeune

 

Dans l’habitacle, l’originalité est au rendez-vous avec une planche de bord plaisante, affichant en son centre, sur la version la plus haute, une tablette tactile 7 pouces non intégrée mais implantée un peu à la manière d’une Mercedes Classe A. Les commandes de climatisation sont d’une forme inédite avec des commandes façon aviation. L’ensemble est très plaisant avec des rappels de la couleur de la carrosserie sur le bas de la console centrale ou les poignées de portes. La qualité des plastiques est basique mais ce n’est pas une surprise pour la catégorie.

 

Essai vidéo - Suzuki Ignis 2017 : objet de conquête
Essai vidéo - Suzuki Ignis 2017 : objet de conquête

 

Malgré des dimensions réduites, l'Ignis offre un rapport taille/encombrement très intéressant avec une habitabilité arrière généreuse, grâce à la banquette coulissant sur 165 mm, de préférence pour deux voire au maximum trois passagers (mais ces derniers seront serrés). Bon point également concernant le coffre avec un volume de chargement de 267 litres (et 227 litres en version 4X4), soit le meilleur de la catégorie.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de :

NC

Début de commercialisation du modèle :

Non communiquée

A titre d'exemple pour la version III 1.2 DUAL JET SHVS 2WD.

1,59 mNC
3,70 m
  • 4 places
  • 267 l / NC

  • Méca.
  • Essence

Portfolio (19 photos)

Mots clés :

Poursuivez votre lecture :

Vidéos populaires

Commentaires (26)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Esperons que Suzuki corrige le tire en matiere de suspension avant l'arrivée en France en concession,

parcequ'ici meme la low-cost Dacia nous a habitué à une haut niveau d'exigence sur ce point.

Par

Cross over + urbain = non sens. Q'y a-t-il à franchir en ville des caniveaux ? des pigeons ? des pietons ? Bref modèle aberrant ou les 4 roues motrices ne serviront qu'à consommer plus (dommage d'ailleurs car elle aurait pu atteindre de niveaux de conso intéressant avec son moteur sobre).

Par

Elle fait vraiment toc made in China la pauvre... Dommage, pas d'essai en version 4X4 pour découvrir ses capacités en offroad. Une alternative crédible aux Panda et Jimny ?

Par

En réponse à LittlePaulie

Elle fait vraiment toc made in China la pauvre... Dommage, pas d'essai en version 4X4 pour découvrir ses capacités en offroad. Une alternative crédible aux Panda et Jimny ?

A la Panda possible au Jimny biensure que non,

meme une Land Rover a du mal à le suivre en dehors du bitume.

Par

Enfin une petite voiture concurrente a la panda pouvant passer en 4x4 au besoin pour chemins boueux ou route enneigées et se plantant pas lamentablement comme leurs propriétaires au moindre problème dans leurs énormes pseudos SUV hors du billard bitumé.

Habitabilité et coffre a vérifier, mais pour la meme longueur que la panda, elle semble exceptionnellement plus habitable, surtout aux place arrière !

Pour le comportement routier la version 4X4 dois être très largement supérieur avec le déclenchement automatique des roues arrières au besoin, et l’amortissement perfectible cité en 2 roues motrices est peut etre meilleur ? a vérifier…

Dommage qu’il soit pas prévu de toit ouvrant, a corriger en option chez suzuki, mais je la verrais bien avec un toit en toile comme souvent sur des voitures compactes et plus utile qu’une peinture en noir servant a rien sinon a chauffer en été.

Par

que c'est moche l'arrière ! Ne pas le montrer aux clients avant que le chèque soit encaissé...

Par

Trop mimi!!

Je l'aime autant que pa Panda, ce sont deux autos joviales et qui si elles pouvaient parler nous diraient "je vous aime"!!

:bien::bien:

Par

Bouille sympa, véhicule intéressant

Par

Le style intérieur comme extérieur est très sympa. Mais vu de l'arrière, quelle catastrophe. Et que dire de l'homologation de seulement 4 places ... Dommage, car le prix semble vraiment attractif !

Par

faudra tester la version 4x4, car c'est elle qui sera visiblement la vraie bonne version pertinente.

avec notamment un prix sympa et des perfs à priori meilleures que celle de la panda 4x4.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire