Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Europe : seulement un automobiliste sur trois serait intéressé par la voiture autonome

Dans Futurs modèles / Technologie

La voiture autonome intéresse-t-elle vraiment ? Mazda en doute. Le constructeur japonais a commandé une grande étude européenne à l'institut Ipsos, et les résultats sont sans appel : plus de 60 % des sondés veulent garder le contrôle et les mains sur le volant, même après la démocratisation de cette technologie. Les constructeurs n'iraient-ils pas un peu trop vite ?

Europe : seulement un automobiliste sur trois serait intéressé par la voiture autonome

Il ne se passe pas une semaine sans que l'on prononce les mots "connecté" ou "autonome". Tous les constructeurs, ou presque, se sont lancés dans le développement de véhicules capables de communiquer entre eux, mais aussi avec les infrastructures, le but final étant d'avoir un réseau routier connecté et des véhicules qui se déplacent seuls.

Mais avant d'investir des milliards, les constructeurs ont-ils vraiment pris la température des marchés ? Les clients veulent-ils vraiment laisser la machine conduire ? Une marque, en particulier, nous apporte un premier élément de réponse.

L'institut Ipsos révèle en effet une étude réalisée à l'échelle européenne pour le compte de Mazda, dans le cadre du programme "Mazda Drive Togher Campaign", destiné à "célébrer le plaisir de conduire". 

11000 personnes de 11 pays différents ont été interrogées sur des sujets liés à l'intelligence artificielle. Et le résultat le plus frappant est le suivant : 66 % des conducteurs veulent rester derrière le volant, "même si la voiture autonome se démocratise largement". Un nombre qui grimperait à plus de 70 % dans certains pays comme l'Allemagne ou le Royaume-Uni. En France, seulement 25 % des interrogés souhaitent voir arriver la voiture autonome, l'Hexagone ayant obtenu le score le plus bas à cette question. 

L'âge ne semble pas intervenir dans l'opinion puisque les 18-24 sont seulement 33 % à vouloir de la voiture autonome, soit quasiment autant que les 35-44 ans (34 %).  

Evidemment, il s'agit d'une étude commandée par un constructeur bien peu préoccupé par la conduite autonome et qui place le plaisir de conduite au centre de sa stratégie de communication. Une étude sur le même thème réalisée par un Google, un Tesla ou même un groupe Volkswagen pourrait tout à fait donner des résultats bien différents. Mais une chose est sûre, Mazda prend clairement parti et se démarque de la concurrence : "si vous regardez l'industrie automobile dans son ensemble, nous pensons que bien des constructeurs ôtent le plaisir de conduite des automobiliste. Chez Mazda, nous nous battons contre ça...".

A tort ou à raison ? L'avenir le dira, mais pour l'instant, de ce qu'il ressort de la plupart des études faites sur le sujet, Mazda semble avoir globalement raison.

Mots clés :

Commentaires (57)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Faites aussi un sondage qu'on voit un peu sur un site comme celui-ci si les gens sont intéressés. En ce qui me concerne je fais parti des 2 qui le sont pas sur les 3.

Par

Mmmm j'adhère de plus en plus avec la philosophie Mazda :love:

Par contre je me demande toujours : comment des entreprises ou organismes qui réalisent le même test arrivent toujours à des résultats différents voire opposés ? C'est une question de sélection des personnes à interroger selon leur profil ?

La solution c'est peut-être tout simplement de laisser le choix : embarquer la technologie dans les voitures et en laisser l'utilisation à la discrétion du conducteur, qui pourra choisir de conduire ou de se faire conduire (en fait ce qu'on a presque déjà aujourd'hui technologiquement). En tous cas si le volant venait à disparaitre personnellement j'appellerais plus ça une voiture.

Par

Je n'ai rien contre le discours de Mazda, mais il faut quand même garder en tête que facilement 90% des trajets pour aller à son lieu de travail ou long trajet autoroutier, j'ai un peu de mal à y voir de quel "plaisir" on parle. Des bouchons, des routes avec traffic important roulant n'importe comment et demandant une vigilance importante pour pas grand chose, ... La réelle part de plaisir en conduite, elle pèse pas bien lourde sur l'ensemble. Je reste de l'avis qu'une voiture autonome remplacera sans problème les voitures "standard", avec des lieux "plaisir" à disposition pour réellement piloter un véhicule intéressant.

Par

Idem, par contre ça pourrait être une bonne solution pour les personnes âgées ne se sentant plus ou ne voulant plus conduire, ainsi que les...assistés et les condamnés à répétiton pour alcool, drogue etc.:tongue:

Je ris déjà de l'argument des esclaves voulant bosser dans leur caisse.:coucou::fleur::fleur::fleur:

Par

pour que la voiture autonome fonctionne de manière fiable il faudrait des investissments considerable dans l'infrastructure routiere..., moderniser le réseau routier sur 30 ans français par ex: combien de centaines de milliards?

donc la voiture autonome c'est pas pour tout de suite ,..peut être pour commencer dans certaines mégavilles genre Silicon Valley trés riche, et dans des rayons trés limités, pourquoi pas, pour les transports en commun en bus dans les centres villes c'est faisable

Par

Même 30% ça me parait trop.

Par

Je ne comprends pas bien l'intérêt de cette étude, je pense que par définition une voiture autonome n'a pas pour vocation d'être achetée comme une voiture classique, personnellement j'imagine bien davantage de grosses entreprises de location qui utiliseraient ces voitures comme des taxis sans conducteur.

Par

Moi je suis pour que cela soit rendu obligatoire et qu'on enlève le volant et tout ce qu'un conducteur pourra tripoter.

les gens sont inapte à conduire ( bagnole, scooter, moto, utilitaire etc.. ), il n' y a qu'a juste sortir dehors pour le constaté.. injures,, klaxon, comportement de primates, pas 2 secondes de répit sans assisté à la jungle urbaine de tout ses êtres immatures.

L' étude de Mazda et une chose, la vie en société autre chose. J' attend que la loi contraigne tout ce bazar.

Par

S'il y a déjà 33% des gens qui veulent rouler en autonome, ça fait déjà un beau marché. Plus important que l'électrique ;)

Par

Pourquoi une voiture entièrement autonome, uniquement, comme alternative ?

Une voiture semi-autonome çà peut être bien aussi (un assistant de conduite dans les bouchons à faible allure pour pouvoir reposer sa vigilance permanente par exemple ou, comme le signale oxmose, un système pour prendre en charge les conducteurs ayant abusé d'alcool et/ou de drogue, les conducteurs trop fatigués le matin ou le soir)...histoire que ceux qui aiment conduire, qui apprécient avoir le contrôle du véhicule entre les mains puissent toujours avoir ce même plaisir.

Et puis...il y a le souci de l'électronique partout (bugs, piratages, complexité et pannes, ondes omniprésentes) qui pourrait poser problème tant que ce n'est pas développé à la perfection et il y a encore pas mal de marge à ce niveau-là.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire