Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Israël: le radar casher est servi sans amendes

Publié dans Pratique > Sécurité

par

Israël: le radar casher est servi sans amendes

Les autorités israéliennes avaient décidé de prendre à bras le corps le problème de leur sécurité routière en pariant sur les radars. Pas ceux des militaires mais bel et bien le genre qui flashe lorsque la vitesse autorisée sur un axe est dépassée par un véhicule qui l’arpente. Un maillage engagé depuis 2005 et qui a coûté dans les 23 millions d’euros. Et qui ne rapporte rien. Pourquoi ? Parce-que les policiers sont très indulgents.

C’est une nouvelle affaire susceptible de plomber encore un peu plus l’ambiance entre les Israéliens et leurs gouvernants.  Bien que dans ce cas, ils n’auraient pas trop à s’en plaindre puisque les policiers ont semble-t-il tendance à régler les radars routiers de telle façon qu’ils ne peuvent pas relever d’infractions.

Ainsi, sur la route de Hébron, les radars sont réglés pour se déclencher à 150 km/h alors que la vitesse autorisée est de 80 km/h. Mieux, sur une des principales avenues de Tel-Aviv, le boulevard Namir, où la vitesse est théoriquement réduite à 60 km/h, il faut rouler à 250 km/h pour se faire flasher. Du coup, les procès-verbaux sont rares ce qui fait une charge de travail en moins pour les forces de l’ordre bien occupée par ailleurs.    

Ceci dit, la police sait que charité bien ordonnée commence par soi-même, ce qui permet de joindre l’utile à l’agréable. En effet, un rapport a démontré que celle-ci annule systématiquement les amendes pour excès de vitesse de ses hommes en dehors de leurs heures de service. Dans ce cas, on ne fait pas dans la demi-mesure : la police a fait sauter près de 1.400 contraventions, soit plus de la moitié (53%) délivrées contre ses membres entre 2012 et 2015. Les conclusions d'un rapport du contrôleur d'Etat, chargé de vérifier la légalité des politiques et des pratiques de l'Etat, ainsi que le bon usage des fonds publics.

Inscription à la newsletter

Poursuivez votre lecture :

Commentaires (24)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou Créer un compte

Lire les commentaires

Par

250 km/h en centre ville :peur:

Par

oh le titre! quand je pense que certains de mes comm sont dénoncés et effacés...:voyons:

Par

les policiers ont semble-t-il tendance à régler les radars routiers de telle façon qu’ils ne peuvent pas relever d’infractions.

comme pour leur m4, ils ont tendance à les régler en full auto de telle façon qu il n y aura pas de blessés

Par

Limite limite le titre hein...

Par

Ouais clair, très limite....est ce qu'on peut signaler le titre ???

Par

Ouais clair, vraiment très limite....On peut le signaler le titre ?

Par

Quel est le rapport avec "Casher" ? Ce serait censé être un jeu de mot, genre radar "casher" au lieu de "caché" ? Mais on ne parle pas de radar caché ... du coup c'est juste un jeu de mots vaseux, très limite... DOnc il y a les radars casher, les radars hallal, des radars 100% pur porc au pâté de campagne pour les autres ? Ce qui est bien avec l'humour, c'est qu'on peut rire de tout, à condition que ça soit drôle.

Par

En Suisse plusieurs chef de police ont eu des retraits de permis...

Par

En réponse à parlons-en

Commentaire supprimé.

Oui, c'est du même niveau, sauf que vous, au moins c'est fait exprès pour être nul et tomber à plat... Le titre de l'article se voulait drôle je pense.

Par

150 au lieu de 80 et 250 au lieu de 60, et dire que la sécurité routière de Périchon essaye de faire croire que la marge technique des Radar c'est un cadeau pour les usagers.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou Créer un compte