Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

La bonne nouvelle du dimanche soir – Paris : un petit sursis pour les vieilles autos

La bonne nouvelle du dimanche soir – Paris : un petit sursis pour les vieilles autos

Les anciennes autos sont bannies de la capitale depuis le 1er juillet. Bonne nouvelle : la période sans verbalisation va être prolongée de trois mois, pour laisser le temps aux personnes impactées de "découvrir les modes de transport alternatifs"… ou de changer de véhicule.

Les premiers PV devaient tomber lundi. Mais la mairie de Paris vient de le confirmer : la verbalisation ne débutera que le 1er janvier 2017. Un petit sursis pour les vieux véhicules, qualifié de « pédagogique » par Christophe Najdovski, l'adjoint aux Transports de la Capitale.

Pour rappel, afin de réduire la pollution, les voitures immatriculées avant le 1er janvier 1997 et les deux-roues motorisés mis en service avant le 1er juin 1999 ne peuvent plus circuler dans Paris en semaine entre 8h et 20h depuis le 1er juillet. Lors de l'instauration de la restriction, la mairie avait prévu une période sans amende de trois mois. Ce sera finalement le double, afin de « donner plus de temps aux automobilistes pour découvrir les modes de déplacements alternatifs et les aides de la Ville ».

Un lien avec la pastille Crit'air

Il y a aussi une raison administrative, que ne cache pas l'élu : « Cela permet une cohérence avec la mise en place des vignettes du système Crit'air ». Ces pastilles, qui identifient les véhicules selon la norme anti-pollution à laquelle ils ont été soumis, seront officiellement en service le 1er janvier prochain, après plusieurs reports.

Le sursis est peut-être également un moyen d'éviter une accumulation trop visible de mesures anti-voitures. Si elle avait été lancée comme prévu le 1er octobre, la verbalisation aurait débuté quelques jours après la Journée sans voiture et le vote de la piétonnisation des berges rive droite.

Le répit permettra aux automobilistes concernés de circuler librement dans la Ville Lumière jusqu'au Nouvel An. Cette année, certains pourraient demander au Père Noël un véhicule qui ne sera pas banni le 1er janvier.

Mots clés :

Poursuivez votre lecture :

Commentaires (30)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Bonne nouvelle pour le cancer et l'asthme !

Par

Je sais que c'est une mauvaise nouvelle pour certains mais c'est un mal pour un bien. En plus le trafic sera légèrement débouché.

Par

ça me dégoute cette autophobie, autant pour les très vieux mazout ok mais les vieilles essences... quel pays de merde

Par

Et pendant ce temps au JT ils montrent des bobos en train d'essayer des Evoque cabrio ... qui auront le droit de rouler, mais pas la clio 1.2 de l'illustration qui consomme 3 fois rien

Par

Et ceux qui roulent en supercar type Veyron évidemment on leur dit rien à eux, société de merde

Par

C'est une bonne nouvelle ?? :voyons:

Par

plus qu'a traverser Paris à pinces en moins de deux heures :oui:

futal jaune fourni :peur:

Par

si paris voulait réellement moins de pollution, la maire ne demanderai l'organisation des JO.

C'est très cohérent comme démarche et démontre bien que sa seule ambition est de "marquer l'histoire"!

Par

Un report uniquement politique comme expliqué dans l'article...

Par

En réponse à zemik

plus qu'a traverser Paris à pinces en moins de deux heures :oui:

futal jaune fourni :peur:

Ben non....faudra attendre trois mois de plus Myke...ta banlieue est tellement polluée que t'arrives plus à lire l'article ?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire