Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

La question qui tue - Pourquoi la Toyota Prius n'a pas un physique facile ?

Certains aiment, d'autres détestent. Impossible de rester de marbre devant une Prius, dont la quatrième génération semble si osée que les précédentes moutures ont l'air très sages. Mais pourquoi le constructeur japonais n'essaie pas de la rendre moins bizarre (qui a dit moche ?).

 

La question qui tue - Pourquoi la Toyota Prius n'a pas un physique facile ?

La Prius est une marque dans la marque, au même titre que la 911 chez Porsche ou la Golf chez Volkswagen. Elle est la plus connue des voitures hybrides, le porte-drapeau mondial de cette technologie dont Toyota s'est fait le spécialiste.

Mais la Prius n'est pas seulement réputée pour son ensemble mécanique qui associe essence et électricité ou ses innovations, comme les panneaux solaires sur le toit. Elle est aussi "célèbre" pour son look, que les plus polis qualifieront d'original… quand les plus directs diront moche. La dernière génération, arrivée dans les concessions au printemps, semble avoir poussé très loin le curseur de la bizarrerie esthétique. Mention spéciale aux feux arrière, qui descendent bas dans le bouclier façon défense de morse.

Les quatre générations de Prius placées de gauche à droite selon les années de naissance (1997, 2004, 2009 et 2015). Le design n'a jamais été sobre… et semble l'être de moins en moins.
Les quatre générations de Prius placées de gauche à droite selon les années de naissance (1997, 2004, 2009 et 2015). Le design n'a jamais été sobre… et semble l'être de moins en moins.

La question que l'on peut se poser, et qui revient souvent dans les commentaires, est donc simple : pourquoi ne pas faire une Prius plus « normale », qui ressemble davantage à une vraie voiture et qui pourrait ainsi mieux se vendre. Toyota persiste au fil des versions mais il n'est pas fou. Il sait bien que la Prius dénote et ne fait pas l'unanimité. Mais le japonais assume ce look, qui peut s'expliquer pour plusieurs raisons.

Déjà, il y a un aspect purement technique : les formes de la Prius sont dictées par des contraintes aérodynamiques. Avec ce type de véhicule, qui part à la chasse au moindre gramme de C02, au moindre décilitre de carburant, la fonction prime sur la forme. D'où la présence de cette silhouette caractéristique qui plonge vers l'avant, avec un capot très incliné et une poupe haut perchée. Hyundai a fait de même avec son anti-Prius, l'Ioniq, tout comme Honda pour l'ancienne Insight.

Ensuite, il y a une prise de position marketing : si la japonaise ne cherche pas à rentrer dans le moule, c'est pour avoir un air un peu futuriste qui la distingue des autos thermiques classiques. Le côté décalé attire le regard de l'automobiliste lambda, qui se doute que cette voiture n'est pas comme les autres. On comprend mieux pourquoi la Mirai (en bleu sur la photo du haut), à la technique hydrogène encore plus avant-gardiste, est encore plus… curieuse. Le design "étonnant" est un ingrédient apprécié dans la recette des voitures qui innovent sur le plan mécanique, avec comme autre exemple la Nissan Leaf.

La Prius rechargeable est la seule Toyota dotée de ce type de motorisation. Cela n'a pas incité les designers à mettre de l'eau dans leur vin, au contraire.
La Prius rechargeable est la seule Toyota dotée de ce type de motorisation. Cela n'a pas incité les designers à mettre de l'eau dans leur vin, au contraire.

Enfin, il faut prendre en compte la complémentarité des gammes : si Toyota ose de telles excentricités sur la Prius, c'est parce qu'à côté il propose des hybrides bien sages. En clair, si la Prius vous donne la nausée, il y a les Auris ou Rav4, bientôt rejoints d'ici quelques semaines par le C-HR… mais pas sûr que le crossover soit moins clivant que la Prius !

On peut en revanche regretter qu'aucune Toyota à la silhouette "conventionnelle" ne reprenne la mécanique hybride rechargeable de la Prius plug-in. Si vous souhaitez un modèle de la firme qui se recharge sur secteur, il faut obligatoirement se tourner vers la nouvelle Prius branchée. Son look est assez différencié de la version hybride simple… en étant encore plus original !

Commentaires (41)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

La réponse est dans la question : c'est une Toyota...

Par

" pourquoi ne pas faire une Prius plus « normale », qui ressemble davantage à une vraie voiture et qui pourrait ainsi mieux se vendre. "

C'est en fin de votre article, c'est en sus moins cher et ça s'appelle Auris.

La prochaine devrait être pas trop mal.

Avec toujours sa pendulette de micro onde des années 80 ?

Par

J'ai une autre question, plus pertinente, pourquoi faudrait-il absolument qu'une voiture sois aussi chiante, austère, simpliste qu'une audi, vw, peugeot ou bmw pour qu'elle sois agréable à regarder ?

Toutes les voitures se ressemblent, tout le monde se copie, sauf chez les Japonais. Toyota, Honda et Lexus sont pour moi les seules marques qui ont encore de l’imagination, et en plus ça marche ( sauf chez nous biensur :dodo: )

Par

une Toyota hybrid qui ressemble aux autres voitures c'est une Auris hybrid, ou même un RAV. Donc la Prius ce doit être la voiture qui éclabousse à la fasse du monde à quel point vous êtes vertueux.

Par

Je me demande aussi comment à chaque génération ils arrivent à la rendre plus laide qu'avant !

Par

La question qui tue : arriverez-vous un jour à écrire un article intéressant et intelligent ?

Si la Prius est biscornue, c'est tout à fait volontaire, c'est justement destiné à la différencier des autres voitures. Pour affirmer haut et fort : "regardez, je roule dans une hybride".

Par

En réponse à Raoulticket

Je me demande aussi comment à chaque génération ils arrivent à la rendre plus laide qu'avant !

pas d'accord.

La 1 est vraiment à vomir. A l'époque, ils lui donné un look de 3 volumes comme une logan, pour en faire un voiture mondiale.

Ensuite la 2 a eu son style, mieux que la 1, c'était facile.

Ensuite la 2 étaient quand même un look trop de poisson, trop mollasson.

La 3 est son extrapolation en plus nerveuse, plus dynamique, presque plus sportive.

Maintenant, la 4, c'est le look de la 3 mais avec des trucs qui ne ressemblent à rien. Pour l'avant, il y avait quand même de l'idée mais le bout de calandre vers le logo Toyota gâche tout.

Par

On peut aussi essayer de se différencier en sortant une caisse jolie et des matériaux de qualité.

C'est juste plus difficile....

Par

En réponse à roc et gravillon

On peut aussi essayer de se différencier en sortant une caisse jolie et des matériaux de qualité.

C'est juste plus difficile....

Mais...mais ! :eek:

La lecture de cet article ayant été particulièrement éprouvante...visuellement, je m'en suis allé sur mon profil, chercher du réconfort à la vue de ma gracieuse nébuleuse violacée.

Et là que vois-je !? Que ce goujat était venu souiller mon espace intime avec son gros gourdin ! Mais quel toupet !!

...

D'ailleurs, tu me demandais la veille si je n'avais pas une adolescente progéniture. Nul doute qu'une observation rapide des menues informations présentes à mon sujet, t'ont permis d'avoir une réponse.

Par

En réponse à Roquette diesel

La question qui tue : arriverez-vous un jour à écrire un article intéressant et intelligent ?

Si la Prius est biscornue, c'est tout à fait volontaire, c'est justement destiné à la différencier des autres voitures. Pour affirmer haut et fort : "regardez, je roule dans une hybride".

Ah, toi aussi tu as lu l'article ?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire