Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Lynk & Co, un nouveau constructeur 100% connecté

Dans Nouveautés / Autres actu nouveautés

Le groupe chinois Geely, qui possède Volvo, annonce le lancement de Lynk & Co, une marque automobile 100% high tech et connectée. Au programme : une nouvelle façon de vendre et des usages inédits. Le premier modèle, un SUV compact à motorisation hybride, arrivera en Europe en 2018.

La Lynk 01 est un SUV compact à motorisation hybride. Son style évoque celui de la Porsche Macan, notamment dans la partie avant.
La Lynk 01 est un SUV compact à motorisation hybride. Son style évoque celui de la Porsche Macan, notamment dans la partie avant.

On n’assiste pas tous les jours au lancement d'une nouvelle marque automobile. Et quand c’est le cas, il s’agit pour l’impétrant de marquer son territoire avec des technologies inédites et un modèle de business marquant une rupture. Telle est la stratégie adoptée par le groupe chinois Geely, qui contrôle notamment Volvo - un constructeur ne s’est jamais si bien porté que depuis son passage sous pavillon chinois - et qui annonce le lancement de Lynk & Co, d’abord en Chine en 2017 puis en Europe en 2018.

L’offre sera dans un premier temps constituée de la Lynk 01, un SUV compact format Nissan Qashqai, animé par une motorisation hybride 1.5 essence à 3 cylindres. Techniquement, l’auto reposera sur la nouvelle plate-forme CMA (Compact Modular Architecture) développée en Suède et sur laquelle reposera aussi la future Volvo V40. L’auto sera fabriquée en Chine, pays où elle sera commercialisée en 2017.

Les modèles proposés par Lynk & Co seront vendus en ligne ou dans des « boutiques ». Les prix seront identiques partout, et l’auto sera livrée à domicile.  L’absence d’intermédiaires type concessionnaires est  censé permettre une meilleure maîtrise des coûts (jusqu’à 25% de gain potentiel, selon Lynk cité par nos confrères d’Automotive News Europe). La gamme s’articulera autour d’un nombre limité de niveaux d’équipement, et une liste d’options réduite au minimum. Par contre, on ignore encore comment seront assurées les opérations de maintenance.

Lynk & Co, un nouveau constructeur 100% connecté

Le large écran tactile sera connecté en permanence à Internet.

Un modèle « 100% connecté ». Lynk annonce collaborer étroitement avec Microsoft et Alibaba, le géant de l’e-commerce chinois, pour créer une infrastructure numérique unique qui concerne aussi bien la relation client et la logistique que la vente. Il s’associe également à Ericsson, pour la création d’une plateforme de programmation ouverte à des tiers, ceci  afin de profiter de toutes les innovations qui viendraient de l’extérieur. « Alors que les autres marques automobiles s’efforcent de digitaliser leurs offres, la nôtre est née connectée. Le manque d’offre de ce type et notre capacité à créer des solutions dans le Cloud dans un contexte où le modèle de vente est vieillissant, nous permet de toucher nos clients à tous les stades du processus d’acquisition – de la recherche à l’achat - grâce à notre plateforme digitale multi canal », précise David Green, Responsable digital.

Tout un programme, donc, pour une voiture née pour le partage. Ouverture et démarrage seront en effet commandées par reconnaissance vocale et sécurisées par un code secret numérique. Et les propriétaires d’une Lynk pourront à leur tour créer des clés numériques à destination de leur famille, de leurs amis ou des services techniques de la marque. Autre possibilité, un partage d'une ou plusieurs voitures en co-propriété entre habitants d'un même quartier, avec réservations et paiements par le biais de la plate-forme Lynk. Une formule qui relevait hier d'une forme d'utopie, et qui suscite aujourd'hui un réel intérêt. Premiers éléments de réponse en 2018, quand arrivera la marque en Europe.

 

Portfolio (3 photos)

Mots clés :

Geely

Poursuivez votre lecture :

Commentaires (23)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Les modèles proposés par Lynk & Co seront vendus en ligne ou dans des « boutiques ». Les prix seront identiques partout, et l’auto sera livrée à domicile.  L’absence d’intermédiaires type concessionnaires est  censé permettre une meilleure maîtrise des coûts (jusqu’à 25% de gain potentiel, selon Lynk cité par nos confrères d’Automotive News Europe).

Début de l'ubérisation du métier de vendeur de voiture ...

Par

C'est très inspiré de Citroën, dans les formes et les traits...

Par

Mélange de Citroën et de Porsche

Par

En réponse à Pietnevers

C'est très inspiré de Citroën, dans les formes et les traits...

Oui mais contrairement à Citroën, le temps entre l'inspiration et la série sont réduit au maximum, afin que le modèle une fois sorti ne soit pas déjà dépassé et ainsi prend de vitesse la concurrence.

Par

Levier de vitesse et grosse molette façon Idrive... Si ca c'est pas du pompé BMW....

Par

Plein de très bonnes idées. Assurément l'automobile de demain et l'usage qu'on en fera n'aura rien à voir avec ce qu'on connaît aujourd'hui et on ne peut que saluer la volonté de cette marque de faire bouger les choses :bien: Reste la grande inconnue : la compétitivité de leur gamme face à des constructeurs occidentaux plus expérimentés et reputés :bah:

Par

Apres les IPhone prduit en chine par des enfants, les chinois vont nous montrer comment ils produisent une voiture.

apres le principe de moins de concession a été un mauvaise idée chez FIAT qui a perdu ces relais de ventes.. et pour revenir c'est dur...

Ca va faire mal.

Par

Bel habitacle... L'extérieur par contre, c'est pas ça.

Par

Première auto Chinoise à la fois désirable et innovante ? A suivre ...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire