Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

Maxi-fiche fiabilité : que vaut le Citroën Berlingo 2 en occasion ?

Maxi-fiche fiabilité : que vaut le Citroën Berlingo 2 en occasion ?

Dates clés

  • Mai 2008 : commercialisation du Berlingo 2
  • Février 2012 : premier restylage (face avant)
  • Avril 2015 : deuxième restylage (face avant et garnissages intérieurs) 
Calculer la cote de ce véhicule

1. En bref

Le Berlingo, au départ, est un véhicule utilitaire. Mais la première génération a fait l'objet d'une transformation "civile", tout comme le Renault Kangoo, sur lequel il a calqué sa carrière commerciale. Le tout restait assez rustique cependant. La deuxième génération, qui nous intéresse ici, s'est embourgeoisée. Jusqu'à devenir concurrente d'un monospace compact, en l'occurrence le C4 Picasso chez Citroën. Alors certes, la présentation, la qualité de finition, l'équipement est encore un cran en dessous, mais les prix aussi, et l'alternative est crédible. Habitabilité et volume sont en tout cas plus intéressants. Le Berlingo tient également très bien la route, et possède un bon agrément de conduite, qui n'a pas à rougir face à une berline. Par contre ça se gâte un peu au chapitre fiabilité. Le ludospace français a tout de même expérimenté pas mal de soucis, détaillés ci-après, il faut donc être vigilant en cas d'achat.

Caradisiac a aimé

  • L'habitabilité
  • Le volume de coffre
  • L'agrément de conduite
  • Les aspects pratiques
  • Le velouté de suspension
  • La possibilité d'avoir 7 places

Caradisiac n'a pas aimé

  • Un équipement de base léger
  • Une finition moyenne
  • La longueur totale

Nos versions préférées

  • II 1.6 VTI 120 EXCLUSIVE
  • II (3) 1.6 BLUEHDI 100 S&S SHINE

2. Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • L'habitabilité : à l'avant, à l'arrière, en largeur, en hauteur sous pavillon, on se sent à l'aise de partout dans le Berlingo. Le volume est très carré et tous les gabarits trouvent leur place.
  • Le volume de coffre : avec 675 litres en 5 places et jusqu'à 3 000 litres sièges enlevés, encore une fois tous les chargements trouvent leur place, un vrai déménageur !
  • L'agrément de conduite : loin de celui d'un utilitaire, celui du ludospace Citroën est d'un très bon niveau, il se rapproche de celui d'une bonne berline compacte d'aujourd'hui. La tenue de route ne pose aucun souci.
  • Les aspects pratiques : nombreux rangements disséminés dans l'habitacle, grande boîte à gants, rangement dans l'accoudoir, rideaux pare-soleil intégrés dans les portières arrière sur certaines versions, tout un petit bazar peut trouver sa place à bord.
  • Le velouté de suspension : le confort est assez remarquable. Les suspensions filtrent très bien les irrégularités de la route, les dos-d’âne sont avalés sans heurts. Pour autant, le dynamisme n'est pas sacrifié, le roulis est présent mais faible, le Berlingo ne se "vautre" pas.
  • Les 7 places : on peut opter depuis février 2009 pour un Pack 7 places, qui offre 2 sièges supplémentaires à installer dans le coffre pour transformer ce ludospace en vrai transporteur.

Ce qui peut faire hésiter

  • L'équipement de base : il est assez réduit en entrée de gamme, surtout avant les restylages, qui ont vu le niveau d'équipement augmenter sur toutes les versions. Il vaut mieux choisir les finitions hautes Multispace Pack ou XTR.
  • La finition : elle est moyenne. Pas au niveau d'un monospace compact équivalent. Cependant, elle ne démérite pas non plus, c'est juste dur de partout, mais visuellement correcte. Le prix est en rapport : moins élevé.
  • La taille : le Berlingo 2 fait déjà 27 cm de plus que le premier. Avec 4,38 m, il est même plus grand qu'un monospace compact type Renault Scénic 2 ou 3. En ville, le gabarit est donc important, il faut en tenir compte.

3. Budget

Achat / Cote :

Pas forcément donné en neuf, le Berlingo pouvait bénéficier (et bénéficie toujours) cependant d'importantes remises et d'offres commerciales agressives. La cote des ludospaces chutant aussi assez rapidement, on peut facilement faire de bonnes affaires. Le premier prix en essence (même si les versions essence sont rares) tourne autour de 6 000 €, avec peu de kilomètres, tandis qu'en diesel, les premiers prix se fixent dans les 5 500 €, pour un 1.6 HDI 92 affichant 160 000 km en moyenne.

Consommation :

Le Berlingo n'est pas un modèle d'aérodynamisme. Ceci intégré, les moteurs diesel se montrent tout de même assez sobres, si l'on roule aux vitesses réglementaires. Les essence, eux, sont largués et peu économiques, sauf les tout derniers Puretech, très récents, donc chers. 

Assurance :

Les primes d'assurance du Berlingo sont dans la moyenne. Il est plus onéreux à couvrir en tout risque qu'un Kangoo équivalent, d'environ 5 %, mais moins qu'un ludospace allemand type Volkswagen Caddy Life, d'environ 5 % là aussi.

Prix des pièces :

Force est de reconnaître que contrairement aux habitudes des marques françaises, les pièces du Berlingo sont assez chères. Que ce soit les filtres, les pièces de freinage, les amortisseurs, elles sont plus onéreuses que la moyenne. Et ne durent pas plus longtemps pour autant.

Entretien :

Le tarif de main-d’œuvre chez Citroën est globalement raisonnable. Les échéances de révision se situent tous les 25 000 km ou 1 an pour les diesels et tous les 30 000 km ou 1 an pour les essence. Tous les moteurs diesel sont équipés d'une courroie de distribution à remplacer tous les 10 ans ou 160 000 à 240 000 km. Les essence VTI ont une chaîne. Les 16v plus anciens une courroie à remplacer tous les 120 000 km ou 10 ans.

4. Fiabilité

Description :

Le Berlingo 2 n'est pas exempt de tout reproche. Il connaît même quelques aléas récurrents dont certains sont assez graves et agaçants. De plus, ils persistent pendant plusieurs années, ou mettent du temps à apparaître. Il n'y a qu'à partir de 2013-2014 que les propriétaires ont retrouvé un peu de tranquillité. Ce sont bien sûr les diesels qui concentrent le plus de pannes, de toute façon les essence ne se sont jamais vendus correctement dans cette catégorie. Ils sont cependant bien plus fiables. Et à rechercher si vous ne parcourez que peu de kilomètres.

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • Turbo. Faiblesse récurrente du turbo sur les diesels, le 1.6 HDI 110 étant le plus touché. Il est à remplacer avec participation de Citroën selon le kilométrage, c'est une usure prématurée assimilable à un vice caché.
  • Volant moteur. Sur quelques diesels, le remplacement prématuré est nécessaire. Pas une épidémie, mais ça arrive. Le 1.6 HDI 110 est essentiellement touché.

Autres pannes ou faiblesses :

  • Distribution. Bruyante, sur de nombreux exemplaires diesels, toutes puissances confondues. Elle doit être remplacée (avec parfois le pignon de vilebrequin) sous garantie. Même en cas de récidive.
  • Injecteurs. Les fuites des joints d'injecteurs sur les diesels sont courantes, les pannes de l'injecteur en lui-même plus rares mais possibles.
  • Vanne EGR. Sur HDI, quelques cas d'encrassement de cette vanne de recyclage des gaz d'échappement. À remplacer.
  • Embrayage. Usure prématurée constatée sur les 1.6 HDI 92 et 110 (patinage à l'accélération). À remplacer avec participation selon le kilométrage.
  • Amortisseurs. Bruits de claquements à l'avant. Les coupelles sont le plus souvent en cause, et à remplacer.
  • Direction. Des claquements et bruits dans la direction peuvent se faire entendre. La crémaillère est le plus souvent en cause.
  • Pneus. Très nombreux cas d'usure rapide et donc prématurée des pneus, surtout à l'arrière, où les remplacements peuvent s'avérer nécessaires dès 30 000/35 000 km. Elle est parfois irrégulière également (géométrie à contrôler).

Aspect extérieur :

  • Rail de porte. La peinture des rails de porte (surtout côté passager, le plus utilisé) s'écaille rapidement, au bout de 2 ans parfois. 
  • Vitre arrière. Les cas d'explosion de la lunette arrière, lorsqu'elle est ouvrante uniquement, sont nombreux. Sans explication convaincante. Mais un rappel a eu lieu pour remplacer la vitre pour risque de chute en mars 2010.

Finition intérieure :

  • Volant. Les volants plastiques s'usent rapidement et sont sensibles aux attaques de la sueur.

Dysfonctionnements électroniques/fonctions à bord :

  • Ventilation. Elle peut dysfonctionner (vitesses qui ne marchent pas toutes, arrêt total). Le plus souvent il s'agit du faisceau électrique.
  • Bugs. Quelques rares allumages de voyants intempestifs sont à signaler (ABS, airbag), quelques bugs de l'autoradio aussi. Mais cela reste très sporadique. 

Rappel de rectification en concession :

  • Mars 2010. Rappel de 12 976 exemplaire pour un risque de chute de la vitre arrière. 
  • Octobre 2010. Remplacement d'un fusible du circuit du ventilateur moteur, afin de mieux protéger le circuit. Sont concernés 21 715 exemplaires. Nouveau rappel de 1 383 exemplaires en novembre 2012 pour le même motif.

5. Meilleures versions

En Essence : II 1.6 VTI 120 EXCLUSIVE

En essence, pas trop le choix ! Pour emmener le Berlingo, il faut un peu de puissance, et donc les 120 ch du 1.6 VTI ne sont pas de trop. Il reste malgré tout assez mou. Et gourmand, mais pour qui fait peu de kilomètres il peut suffire et ne pas devenir ruineux. Très peu vendu, il est rare en occasion. A surveiller, la chaîne de distribution. Car même si l'on n'a pas de retour sur Berlingo (car peu vendu avec ce moteur), c'est une faiblesse connue. La finition Exclusive est bien équipée, c'est celle à privilégier.
Commercialisation : 2012
Puissance fiscale : 7
Puissance réelle : 120
Emission de CO2 : 169 g/km
note :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

En Diesel : II (3) 1.6 BLUEHDI 100 S&S SHINE

Cette version, récente, sera encore chère en seconde main. Oui, mais elle vous évitera les soucis de fiabilité expérimentés par les plus anciens HDI... Qui n'en manquent pas. Elle est en effet pour le moment exempte de gros soucis. De plus, elle est ultra sobre et suffisamment performante pour emmener le lourd Berlingo. La finition Shine ne manque de rien.
Commercialisation : 2015
Puissance fiscale : 5
Puissance réelle : 99
Emission de CO2 : 109 g/km
note :
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

En savoir plus sur :
Citroen Berlingo 2

Modèles concurrents

 

Vidéos populaires

Commentaires (35)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Une Bouse mal finie

Par

Qu'importe les petites bricoles, le Berlingo...c'est avant tout un achat passion ! :lover:

Et avec un tel "velouté de suspension", comment ne pas succomber ? :love:

Par

Un membre de ma famille a acheté un Berlingo neuf fin 2015. Il y a des bugs électroniques agaçants, comme par exemple les feux qui s'éteignent tout seul en roulant (il faut éteindre et redémarrer le moteur pour que l'éclairage revienne) ce qui est super dangereux, et des allumages de voyants intempestifs.

Par

je possède moi aussi un berlingo fin 2015 (version utilitaire) 20 000 km j'ai eu quelques bug de géolocalisation le GPS m'indiquait sur la carte que j'était sur une autre route à 1-2 km (au moins une dizaine de fois) la radio qui continue de fonctionner alors que le contact est coupé, ça m'est arrivée 1 fois

et je suis pas le seul, dans ma boite on n'est 5 à avoir le même soucis

par contre pour l'éclaire RAS de mon coté

Par

Une catastrophe comme tous les modèles psa,comme d'habitude:pfff:

Preuve que les français n'y connaissent rien en matière automobile,car même avec une réputation catastrophique en moteur diesel,ça se vend bien:pfff:

Par

En réponse à Silvin77

Une Bouse mal finie

C'est clair qu'en voyant ton avatar, tu dois en connaitre un rayon sur le sujet des "bouses mal finies" :ptdr:

Par

toujours mieux qu'un Dacia Lodgy (neuf, bien entendu): le berlingro est plus evolué et même plus "stylé". pour qui a une famille, un clebs et n'est pas regardant sur les perfs ou le design, c'est une excellente voiture. une voiture essentielle comme savait en faire citron. la fiabilité en moins.

Par

Super rassurant le guide occasion.

A la lecture des points cités : tout ou presque est susceptible de tomber en rade !

Et le moteur conseillé, en dehors de l'essence absolument introuvable, c'est finalement le BlueHDI sorti il y a même pas un an, sur lequel il n'y a (logiquement) encore aucun retour...

Par

En réponse à Laulau2097

C'est clair qu'en voyant ton avatar, tu dois en connaitre un rayon sur le sujet des "bouses mal finies" :ptdr:

lol c'est ce que je me dit

Par

il vaut pas grand chose et c'est peut-être son seul intérêt pour un usage à la campagne comme voiture d'appoint... Pour le reste, ce genre d'utilitaire endimanché :blague:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire