Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Mazda : le moteur essence à auto-allumage dès 2018

Dans Futurs modèles / Technologie

Jusqu'ici, aucun constructeur n'a été capable de produire en série un moteur essence à auto-allumage. Mazda, qui nous parle de son projet depuis plus de deux ans, a annoncé que le tout premier bloc développé en interne sera commercialisé dès l'an prochain. Une première mondiale qui amène toutefois quelques questions.

Mazda : le moteur essence à auto-allumage dès 2018

Mazda est déjà un champion du moteur essence et plus particulièrement des forts taux de compression, avec un taux de 14:1 sur certains de ses blocs. La marque nippone va toutefois franchir un nouveau cap l'an prochain avec la prochaine Mazda 3 puisque sera lancé le tout premier moteur essence de série sans bougies d'allumage.

 

Mais alors, comment le mélange peut-il exploser ? Tout simplement grâce à la compression, justement. C'est déjà le cas dans nos moteurs diesels qui peuvent se passer de bougies (d'allumage) pour fonctionner, et cela va devenir une réalité dans le moteur HCCI de Mazdaz (homogeneous charge compression ignition). Une technologie développée depuis plusieurs années chez Mazda et qui promet beaucoup, puisque le géant japonais parle d'une réduction de la consommation de l'ordre de 30 %.

 

Sur une Mazda 3, cela reviendrait à faire baisser la consommation à 3,3 l/100 km selon les cycles d'homologation. Un record, bien évidemment, pour un moteur essence non hybride, mais cela amène quand même quelques questions. 

 

Le moteur est donc à un peu plus d'un an de sa sortie, et Mazda reste pour l'heure très discret sur les matériaux et technologies employées pour arriver à produire une telle mécanique en série. De plus, nous savons que les forts taux de compression amènent une hausse inévitable des émissions d'oxydes d'azote (liées à la hausse de la température de combustion). En pleine période de chasse à ces polluants, on se demande déjà comment Mazda compte faire pour traiter les émissions de son moteur essence dont le taux de compression pourrait tourner autour de 18 (quasiment similaire à celui d'un diesel !). Encore beaucoup de zones d'ombre, donc, sur cette nouveauté, mais nous en saurons certainement plus d'ici la fin d'année.

 

Mots clés :

Commentaires (29)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

" Jusqu'ici, aucun constructeur n'a été capable de produire en série un moteur essence à auto-allumage."

A date, on pouvait penser que c'était une autre façon de désigner l'invention de Rudolph Diesel, mais il semblerait que ce ne soit plus le cas....

Par

La montée en compression sur un moulin essence pose moins de soucis d'échappement et de contrôle des émission mais il reste que le contrôle de la montée de la température de l'échappement ou le choix de ne pas faire de l'injection stratifiée ne donnent pas les même résultats à la sortie avec un FAP. J'imagine que Mazda cherche à atteindre une forme de mélange stoechiométrique et pas nécessairement être jusqueboutitste dans le principe d'auto allumage en prenant le risque d'une usine à gaz. Ca serait assez contradictoire avec l'esprit de la marque.

Par

@DOCHE. c'est faux de dire que le moteur n'aura pas de bougies d'allumage, bien sure il y aura des bougies d'allumage, le moteur fonctionnera en mode HCCI sur une plage de régime et charge et passera en mode a allumage commandé a hautes régimes et fortes charges il y aura donc les bougies pour le mode a allumage commandé

Par

Donc ce sera un moteur diesel mais à essence en gros :ange: j'attends de voir les emissions de Nox et le bruit avant de juger mais je vois pas l'interet d'un moteur essence avec les inconvenients du diesel et sans les avantages du sans plomb....

Par

C'est sans doute une prouesse technologique mais si il n'y a plus d'allumage commandé quel sera l'intérêt par rapport au diésel?

Peut être que le mélange air essence qui explose par rapport au mélange air-gazol qui "combutionne" permettra un régime maxi plus élevé.

Par

Il est faux de dire que Mazda est un spécialiste des moteurs à fort taux de compression, car il s'agit de cycle atkinson, cela signifique que les soupapes se referment très tard donc la compression réelle n'est pas plus élevée qu'avec un moteur classique.

Il ne faut pas confondre compression et rapport volumétrique.

Par

En réponse à richardp

@DOCHE. c'est faux de dire que le moteur n'aura pas de bougies d'allumage, bien sure il y aura des bougies d'allumage, le moteur fonctionnera en mode HCCI sur une plage de régime et charge et passera en mode a allumage commandé a hautes régimes et fortes charges il y aura donc les bougies pour le mode a allumage commandé

Je pense que tu as raison, les très fortes compressions ne sont pas utiles au contraire, lors des phases de faible sollicitation. Et dans ces cas, en essence, allumage obligatoire.

Je pense donc plus à un moteur capable de faire les deux.

Par

ça va être la folie au niveau des particules fines, la compression c'est jamais bon

Par

Déjà qu'un essence et en plus atmo' ça chauffe très vite, avec un taux de compression pareil...

Par

L'essence à auto-allumage... Ça y est on y arrive enfin !

Un peu rustique les bougies en 2017 :smile:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire