Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Mortalité routière : à Paris, les piétons représentent la moitié des décès

Mortalité routière : à Paris, les piétons représentent la moitié des décès

Le nombre de décès sur le réseau de l'agglomération parisienne a fortement reculé en 2016. Mais un chiffre inquiète : un mort sur deux est un piéton. L'usage des téléphones portables en marchant peut être pointé du doigt.

Bonne nouvelle : le nombre de décès sur les routes de Paris et ses départements limitrophes a reculé de 10,4 % l'année dernière, alors que le nombre d'accidents a progressé de 4,1 % (quasiment 15 000) et que la mortalité a très légèrement augmenté (+ 0,2 %) au niveau national. 121 personnes ont perdu la vie sur le réseau de la capitale, des Hauts-de-Seine, de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne.

Mais donnée inquiétante : 66, soit plus de la moitié, étaient des piétons. La Préfecture de Police qui a communiqué ces chiffres ne donne pas en détail les causes. Les décès de piétons peuvent être dus à des automobilistes en tort mais on peut penser que les personnes qui se déplacent à pied sont aussi de plus en plus distraites par les smartphones et coupées du reste de la circulation avec un casque sur les oreilles.

Une ville aux Pays-Bas a d'ailleurs récemment mis en place un feu d'un nouveau genre pour éviter que les piétons qui ont le nez collé au téléphone ne traversent pas n'importe comment. Du côté français, pour rendre les automobilistes plus attentifs et prudents, les villes commencent à enlever les feux tricolores à certains carrefours. À l'échelle nationale, la Sécurité Routière avait précisé que le nombre de piétons morts s'était envolé en 2016, avec + 15 % par rapport à 2015.

En 2016, toujours à Paris, 30 % des tués étaient des usagers de deux-roues, une valeur importante mais ils sont en toute logique plus nombreux dans les grandes agglomérations.

Mots clés :

Commentaires (32)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

La banalisation de l'espace est la vrai solution. Quand chacun a conscience de sa vulnérabilité, il se déplace avec plus de vigilance. Dans une ville comme Paris, hors quelques grands axes, c'est une solution.

Cette solution est a mes yeux bien plus pertinente que l'interdiction d'un lieu a une catégorie de mode de déplacement. Il est plus facile d'éliminer la voiture d'un quartier en rendant le simple transit insupportable de lenteur.

Par

Tout le monde à 20km/h pour éviter les zombies, la solution est là madame Hidalgo

Par

Heureusement, dans son tank surélevé, le proprio de SUV est en sécurité. Et en plus, il domine totalement ses semblables en les écrasant avec son statut social... Au propre comme au figuré. Sinon oui, le smartphone...

Par

ben c'est la sélection naturelle moins de cons et c'est pas fini ...:biggrin:

oui je sais c'est pas politiquement correct mais au moins c'est vrai

Par

Ben c'est malin : le bon père de famille qui roule avec son tricycle sur le passage piétons devant le regard détourné de l'agent va suivre du regard la jeune fille, percuter le vieillard de son chargement contondant. Le triporteur va se démanteler et basculer en arrière pour exploser la tête de l'enfant sur le macadam. 2 morts.

Par

faut arrêter de fumer la moquette ma poule ou le LSD ça te réussit pas

Par

La maire de Paris devrai faire se pencher sur ce sujet au lieu de casser la tête aux automobilistes.

Par

En réponse à warlord66

ben c'est la sélection naturelle moins de cons et c'est pas fini ...:biggrin:

oui je sais c'est pas politiquement correct mais au moins c'est vrai

Effectivement, aux addicts de se responsabiliser. :bah:

Par

très dangereux "à pinces" :peur:

d'ou l'utilisation de couleurs voyantes employés par quelques recordmen pendant leur tentatives (on pense ici au fameux futal jaune employé par le meilleur d'entre eux) :oui:

Par

sinon et ceci est le vrai scandale, ce sont les gens qui ne conduisent pas qui font partie de la moitié des victimes de la route :bah:

il est temps de sévir et surtout d'avoir une vraie responsabilité pour les conducteurs :oui:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire