Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Mortalité routière : forte hausse en avril

Dans Pratique / Sécurité

Mortalité routière : forte hausse en avril

287 personnes ont perdu la vie sur les routes françaises le mois dernier, soit une progression de 18,1 % par rapport à avril 2016. Les autres indicateurs sont aussi orientés à la hausse.

Le bilan encourageant du premier trimestre est déjà un lointain souvenir. Entre janvier et mars, le nombre de décès sur le réseau routier français avait reculé de 1,7 % par rapport à la même période de 2016. Mais avril a été meurtrier sur les routes. 287 personnes ont perdu la vie, soit une hausse en un an de 18,1 %. C'est le plus mauvais mois d'avril depuis 2011.

Ces résultats inquiétants s'expliquent par le beau temps et le week-end prolongé de Pâques, qui ont selon la sécurité routière "conduit à une augmentation des trajets de loisirs". Conséquence : l'accidentalité des cyclistes et usagers de deux-roues motorisés "a été fortement impactée". Les autres indicateurs sont aussi dans le rouge cramoisi. Le nombre d'accidents corporels a augmenté de 18,5 % (5 045) et le nombre total de victimes s'est envolé de 22 % (6 767).

Le bilan des 12 derniers mois est un peu meilleur pour les tués, avec un chiffre parfaitement stable (juste un mort de plus). Mais la courbe n'arrive plus à baisser de manière durable, d'autant que sur la même période, le nombre d'accidents est en hausse de 2,5 %. Les piétons restent particulièrement exposés, avec sur ce laps de temps une progression de la mortalité de 10 %.

À l'approche du pont de l'Ascension, la Sécurité Routière invite à nouveau tous les usagers de la route à la plus grande prudence.

Mots clés :

Commentaires (16)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

" Les piétons restent particulièrement exposés, avec sur ce laps de temps une progression de la mortalité de 10 %."

Mais aucun en futal jaune....tirez en les utiles conclusions....

Par

Quand on voit certains comportements, faut pas chercher longtemps les causes...

Par

On se rappellera cette vidéo en provenance de chez nos voisins helvétiques concernant les vélos, relayée ici-même :

> http://www.caradisiac.com/mortalite-routiere-en-suisse-une-video-choc-pointe-du-doigt-les-cyclistes-113923.htm

Ça vaut aussi pour les piétons et autres 2 roues, car malheureusement ça empire..

Par

En réponse à Mustang04

Quand on voit certains comportements, faut pas chercher longtemps les causes...

J'imagine que le tiens est irréprochable?

Par

c un poisson d'avril ou quoi ? ils y aura tjrs des accidents c pas en surveillant la vitesse que sa va les diminuer

Par

Et oui la sécurité des véhicule en constante progression ne peut rien contre les piétons et autres cyclistes qui prennent des risques insensé

La répression sur la vitesse a bien fonctionné dans les années 2000 mais là elle ne diminuera plus les accidents, il faut utiliser d'autre leviers plus coûteux et moins rentable ... dommage

Messieurs les politiques si vous voulez vraiment faire quelque chose regardez ce qu'il se passe en autriche, un stage de conduite sur circuit obligatoire après le permis, les accidents chez les jeunes ont chuté depuis

Sinon on est pas obligé de s'en préoccuper plus que ça, des gens meurent tous les jours pur des raisons diverses, c'est comme ça.

Par

là ce n'est pas des questions de vitesse des automobiles mais du comportement des 2 roues motorisés ou non.

Au quotidien je vois des imbéciles à 2 roues qui slaloment, roulent comme des décérébrés, le dernier en date à percuté l'arrière de la voiture de ma femme sur une 2x2 voies lors d'un ralentissement, heureusement que c'est un break solide car sa tête à traversé la vitre arrière, ma femme aurait une twingo et ma fille aurait été dans son siège auto à l'arrière, elle serait morte.

Bref, un "motard" comme on en voit (trop) souvent sur les routes.

Par

Les vélos ne sont pas mieux car ils grillent les prios dans les ronds points et c'est les 1ers à gueuler.

Par

les pires les vélos qui tournent à gauche sans se signaler , ça devient saoulant

et les piétons qui se jettent sous tes roues en "textant"

Par

le problème est intimement lié à une minorité d'abrutis sur les routes et qui font absolument N'importe quoi!

ce matin-même, un taré me doublait à plus de 100 à l'heure sur une départementale 50m avant une commune limitée à 45 et sans même freiner dans le virage sans visibilité de la commune... avant 100m plus loin un carrefour dangereux à priorité à droite et un dos d'âne qu'on ne peut pas raisonnablement passer à plus de 30 à l'heure...

c'est ce genre d'abrutis qui génèrent les hausses d'accidents, et par ricochet la répression routière...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire