Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Mortalité routière : un léger mieux en juillet

Dans Pratique / Sécurité

Mortalité routière : un léger mieux en juillet

346 personnes ont perdu la vie sur les routes françaises le mois dernier, soit une diminution en un an de 2,8 %. C'est la première baisse depuis février.

Les derniers résultats n'avaient pas été bons, laissant craindre le pire pour juillet, première partie des grandes vacances et période de circulation chargée. Au final, si le résultat n'est pas très brillant, il a le mérite d'être orienté à la baisse. 346 personnes ont été tuées sur la route le mois dernier, soit 10 de moins qu'en juillet 2016 (- 2,8 %).

Ce n'est évidemment pas suffisant pour inverser la tendance à la hausse observée depuis maintenant trois années. Sur les douze derniers mois, 3 527 décès ont été comptabilisés, soit une progression de 0,8 %. Et depuis le début de l'année, l'augmentation est de 2,5 %.

Les autres bilans de juillet soufflent le chaud et le froid. Le nombre d'accidents augmente très légèrement (5 121, + 0,8 %) et le total de victimes est dans le rouge (7 204, + 3,2 %). Mais le nombre de blessés hospitalisés chute, avec - 6,1 % (2 589 personnes). Fait tout de même peu rassurant : tous ces indicateurs sont en forte hausse sur les douze derniers mois : avec dans le même ordre + 3,6 %, + 4,8 % et + 4,2 %.

Côté usagers de la route, la mortalité des piétons et des cyclistes reste préoccupante. Calculées sur 12 mois glissants, celle des marcheurs est à + 11 % et celle des amateurs de petite reine à + 21 %.

La Sécurité Routière appelle une nouvelle fois à la prudence, notamment à l'approche du dernier week-end de grands retours de l'été. Elle donne six conseils essentiels pour une route plus sûre : ne pas se fixer d'heure d'arrivée (les retards incitent à accélérer), faire une pause toutes les deux heures, s'arrêter au moindre signe de fatigue, respecter les limitations de vitesse, ne pas utiliser son téléphone en conduisant et bien évidemment s'attacher (et vérifier que les passagers le sont).

Mots clés :

Commentaires (8)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

mouai c pas avec des rats d'ar que sa va changer

Par

Avec tous les cons qui te collent au fion dès que tu double même au delà de 140, ça aide pas.

Mais bon y'a que des pilotes c'est connu.

Par

A bas l'Etat !

Par

Pitié, arrêtez ces statistiques qui ne veulent rien dire. Qu'est ce que ça signifie de dire -2,8% (et pourquoi pas -3% ou -2,78546% ou 2,83456%?) par rapport à juillet 2016. Pourquoi ne pas nous faire un bilan sur deux ou trois ans où on aura l'impression de sortir un peu moins bêtes?

Par

Normal en juillet plus personne va gratter et fait la sieste personne se tue sur l'autoroute des vacances

Mais sur la route du boulot....

Par

En réponse à gignac31

Normal en juillet plus personne va gratter et fait la sieste personne se tue sur l'autoroute des vacances

Mais sur la route du boulot....

C'est idiot ce que tu érit : la comparaison se fait d'une année par rapport à l'autre et tout le monde n'est pas en vacances en juillet.

Par

Les radars sont utiles en France. Les gens sont mal éduqués, doublent sur autoroute avec le clignotant enclenché pendant 2 km, se collent à 130, sont agressifs et revanchards... plus utiles seraient des voitures qui filment les mauvais comportements comme en Allemagne mais manque de bol, la police a également ces mauvais comportements.

Un gros problème de mentalité à resoudre avant de caresser le rêve de la vitesse libre pour ceux qui peuvent se permettre de rouler sur les autoroutes les plus chères du monde!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire