Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Plus de tués sur la route : le salut par la technologie ?

Dans Pratique / Sécurité

Pour la troisième année consécutive, le nombre de tués sur la route remonte légèrement en France. Et huit pays européens viennent de demander à la commission européenne de durcir les normes de sécurité des véhicules. Est-ce la priorité ?

Plus de tués sur la route : le salut par la technologie ?

Huit morts de plus qu'en 2015, 201 de plus qu'en 2013 qui reste la meilleure année jamais enregistrée ; après onze ans de baisse ininterrompue, le nombre de tués sur la route ne diminue plus et remonte même légèrement autour de 3 500 décès.

C'est dans ce contexte que huit pays européens, dont la France, viennent de réclamer à la Commission européenne "de nouveaux standards de sécurité des véhicules pour aider les Etats membres à diviser par deux, d'ici à 2020, le nombre de morts sur les routes". Selon les ministres signataires, "Une approche globale pour améliorer la sécurité nécessite aussi des véhicules plus sûrs».

Mouais...

Le coup de la technologie qui sauvera des vies, on me l'a déjà fait. Pendant les années 90, se sont diffusés ABS, airbags, habitacles renforcés, ESP, EuroNcap et autres planches de salut sans que ça ne fasse grand effet sur la courbe des tués qui suivait la même rampe légèrement descendante depuis des lustres. Il a fallu le coup de Trafalgar du radar automatique et de la tolérance zéro en 2002-2003 pour la faire brutalement chuter de quelques étages avec quasiment 2 000 tués gagnés en un an. Evidemment, il y en a eu pour dire que c'était l'amélioration des bagnoles...

Freinage automatique et texto manuel...

Les nouveaux équipements de sécurité que les ministres des transports veulent voir l'Europe imposer, ce sont les systèmes de freinage automatique, les régulateurs de vitesse avec gestion d'inter distance, les correcteurs automatiques de trajectoire qui équipent de plus en plus de nouveaux modèles.  A quoi servent ces machins ? A parer nos petites distractions, nos petits écarts de conduite ? Certes, mais le plus souvent à taper des SMS sans perdre trop de temps à garder un oeil sur la route. Ca fait tout de même trente ans que l'on sait que les nouveaux équipements de sécurité, qu'ils soient routiers ou embarqués dans nos autos, sont détournés par les conducteurs pour rouler plus vite, être moins prudent ou attentif. Ca porte même un nom scientifique : l'homéostasie du risque, autrement dit, "conduite à risque constant" théorisée en 1988.

Plus de tués sur la route : le salut par la technologie ?

Bref, avant d'en arriver à la voiture autonome parfaitement parfaite qui nous retirera le volant des mains, tout ce que les constructeurs pourront bien nous fournir en aides à la conduite ne nous aidera pas à mieux conduire, mais à moins conduire. Et à faire autre chose, à l'abri de nos vitres noires. Car vous avez noté que depuis le 1er janvier, date de leur interdiction, on n'en voit pas moins dans les rues.

La limite de la politique du radar ?

Pour comprendre pourquoi le nombre de victimes de la route ne diminue plus et même remonte légèrement depuis trois ans, ils faut se poser la question de ce qui a changé dans l'intervalle. Nos voitures ? Renouvellement du parc aidant, elles sont de plus en plus sures. La route ? Toujours plus de radars de plus en plus sophistiqués, mais sans effet de toute évidence. La politique du radar a t-elle atteint sa limite ?

Plus de tués sur la route : le salut par la technologie ?

A mon humble avis, c'est plutôt la politique de l'anti radar qui a dépassé les limites. Qui n'a pas entendu parler de Waze, l'appli gratuite qui offre GPS, info-trafic et alerte radar en temps réel et revendique six millions d'utilisateurs en France ? Je n'ai même pas eu le temps de la charger dans mon nouveau téléphone que l'opérateur m'offrait iCoyote en cadeau de bienvenue... On est loin de la carte que publiait Auto Plus toutes les semaines...

Qui a encore peur de se faire flasher ? L'effet se voit bien sur l'autoroute : de plus en plus d'usagers à plus de 150 sur la file de gauche. Et sur les anciennes nationales devenues départementales, ça roule comme en l'an 2000 : 100-110 de croisière, moi le premier.

Alors, effectivement, on peut se demander à quoi servent encore les contrôles radars puisqu'ils sont signalés 500 m à l'avance par le moindre smartphone ? Ne serait-il pas plus utile d'investir dans les contrôles d'alcoolémie et de stupéfiants ?

 Des permis de conduire auto-cicatrisants

Ce nouvel arsenal anti radar est arrivé peu après la réforme du permis à points de 2010. Cette année là, tous les délais de récupération de points, par stage ou automatique, ont été divisés par deux. Un unique point perdu retrouvé en six mois sans infraction au lieu d'un an et le stage à quatre points autorisé tous les ans et non plus deux ans. Cette réforme a rendu quasiment invulnérable le permis du conducteur moyen à 12 000 km/an. Et celui du  gros rouleur attentif aux "zones de danger" de son Coyote ne craint plus grand-chose.

Personnellement, ça me convient très bien, l'étiage de mon permis qui flottait à 7-8 points est depuis remonté à 11-12. Mais je reste persuadé qu'il ne faut pas chercher ailleurs l'infléchissement de la courbe des tués. Et qu'il ne sert à rien d'enchérir encore le prix de nos voitures à coups de gadgets que nous n'emploierons pas à notre sécurité.

Plus de tués sur la route : le salut par la technologie ?

 

 

Commentaires (63)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

C'est juste une évidence.

La catégorie des piétons et des 2 roues est celle qui a payé le plus grand tribut à la mortalité sur les routes. Et la technologie peut clairement aider sur ce point.

Par

"payée le plus grand tribut" est plus juste

Par

La mise en place de toutes ces béquilles électroniques pour pallier les faiblesses humaines n'amélioreront pas la situation

Aujourd'hui, bons nombres d'automobilistes possédant un véhicule équipé de tels systèmes ne les utilisent pas (soit parce qu'ils n'ont pas pris le temps d'étudier le fonctionnement, soit parce qu'ils refusent la main mise de l'electronique sur leur conduite)

Regardez bien la prochaine fois qu'une berline premium allemande vous sucera le parechocs arrière, vous constaterez (en connaisseur) si elle est équipée ou non du contrôle de distance...

Pas plus tard qu'hier un Mercedes GLC équipé de l'avertisseur d'angles morts (g vu le signal rouge dans son retro droit) a failli se rabattre sur moi sur voie rapide....

Donc c'est bien beau de vouloir assister et déresponsabiliser les conducteurs mais encore faut il que les conducteurs se prennent en main et pour certains ne déconnectent plus leur cerveau quand ils montent en voiture....

Et puis on imagine plus tard, un accident, le conducteur fautif pourra dire "c'est de la faute de la voiture, elle ne m'a pas averti de tel ou tel danger....

Cela promet pour la généralisation de la la voiture autonome.....

Par

"tecnologie" merci de corriger.

Pas forcément d'accord avec vous, je le vois tout les jours, les gens ne peuvent pas se passer de leur smartphone, qu'ils soient dans une Passat neuf ou une 205. Je n'ai pas l'impression que les gens roulent plus vite, je suis toujours à la limite de vitesse + 5 ou 10, et c'est vraiment très très rare que l'on me double. Les radars mobiles nouvelle génération sont une arme redoutable qui coupe l'envie à tous ceux qui se sont déjà fait prendre (pas moi).

Je vois toujours de l'alcool, de l'endormissement, des piétons et cyclistes qui se mettent en danger et je suis très souvent piéton ou cycliste et le comportement de mes congénère m'insupporte.

Les voitures avec freinage de sécurité sont encore trop rares pour avoir un réel impact (ah ah), et je suis trop sensé pour me dire que je peux regarder youtube au volant, au pire la voiture freinera.

Par

J'ai beaucoup plus confiance en la voiture autonome qu'en mes congénères dont rare sont ceux à respecter les limitations de vitesses ou les distances de sécurité.

Par

Il est évident que la technologie (avec un h) est responsable d’une partie de la baisse du nombre de morts sur la route depuis 11 ans et on peut toujours faire mieux de ce côté-là. Mais à quel prix ??

Combien de personnes sauvées par la ceinture de sécurité ? les Airbags ? l'ABS et ESP ? Progrès sur les pneumatiques ? les châssis ? les 4 roues motrices ? Les matériaux pour la carrosserie ? L'éclairage automatique ? radar anti collision ? etc ..... Imaginez-vous encore rouler aujourd'hui dans des voitures sans la moindre de ces technologies au quotidien ? Franchement, c’est un risque pour vous et aussi pour les autres.

Je ne dis pas qu'il faut toutes ces technologies, mais certaines sont essentielles et d'autres de confort.

Quant aux radars, oui ils ont servi à faire baisser drastiquement et franchement, c’était nécessaire à un moment. Ayant étais un gros rouleur à une période de ma vie, j’ai pu voir des comportements d’une irresponsabilité inqualifiable. Mais le mal et la peur sont désormais passés, maintenant tout le monde s’en fout. Surtout qu’il y a des comportements bien plus dangereux encore que la vitesse seule.

Faut pas se voiler la face non plus, il y aura toujours des morts sur la route, ne serait-ce par inattention, erreur, mauvaise santé ou mauvaise vue, envie de tuer ou de se tuer. Zéro mort est utopique, irréaliste et irréalisable. Il faut savoir s'arrêter à un moment et que les gens soient responsables de leurs actes aussi.

Par

" Pendant les années 90, se sont diffusés ABS, airbags, habitacles renforcés, ESP, EuroNcap et autres planches de salut sans que ça ne fasse grand effet sur la courbe des tués qui suivait la même rampe légèrement descendante depuis des lustres. "

Oui....enfin.... vous nous rappelez les chiffres de mortalité routière dans les années 90' ?

Une courbe ici :

http://www.securite-routiere.gouv.fr/medias/espace-presse/publications-presse/1972-2012-les-francais-et-la-securite-routiere-40-annees-de-route-commune

Eh non, entre 85 et 90, la courbe dans sa globalité ne baissait pas, mais restait assez constante autour de 10 500 macchabées.

Le tout avec un parc roulant en constante augmentation.

Bien entendu, les +/- deux millions de caisses neuves vendues chaque année dans notre coin n'inversent pas brutalement la tendance.

Évidemment que le freinage automatisé sera une contribution majeure à la baisse de la mortalité routière et du nombre d'accidents globaux.

C'était une option à 250 € sur une Panda ou une Up ! il y a de nombreuses années de ça....on se demande bien pourquoi les pouvoirs publics européens ne l'ont pas imposés, comme ils ont su le faire avec l'ABS ou l'ESP, autrement plus complexes et coûteux.

Par

Le parisien du dessus nous a pondu un excellent commentaire.... :bien:

Par

Non le salut ne viendra pas de la "TECNOLOGIE". Ouvrez un dictionnaire.

Par

En réponse à jroule75

Il est évident que la technologie (avec un h) est responsable d’une partie de la baisse du nombre de morts sur la route depuis 11 ans et on peut toujours faire mieux de ce côté-là. Mais à quel prix ??

Combien de personnes sauvées par la ceinture de sécurité ? les Airbags ? l'ABS et ESP ? Progrès sur les pneumatiques ? les châssis ? les 4 roues motrices ? Les matériaux pour la carrosserie ? L'éclairage automatique ? radar anti collision ? etc ..... Imaginez-vous encore rouler aujourd'hui dans des voitures sans la moindre de ces technologies au quotidien ? Franchement, c’est un risque pour vous et aussi pour les autres.

Je ne dis pas qu'il faut toutes ces technologies, mais certaines sont essentielles et d'autres de confort.

Quant aux radars, oui ils ont servi à faire baisser drastiquement et franchement, c’était nécessaire à un moment. Ayant étais un gros rouleur à une période de ma vie, j’ai pu voir des comportements d’une irresponsabilité inqualifiable. Mais le mal et la peur sont désormais passés, maintenant tout le monde s’en fout. Surtout qu’il y a des comportements bien plus dangereux encore que la vitesse seule.

Faut pas se voiler la face non plus, il y aura toujours des morts sur la route, ne serait-ce par inattention, erreur, mauvaise santé ou mauvaise vue, envie de tuer ou de se tuer. Zéro mort est utopique, irréaliste et irréalisable. Il faut savoir s'arrêter à un moment et que les gens soient responsables de leurs actes aussi.

Bien dit. Certains conducteurs méritent un Darwin Award, on ne peut pas être la nounou de tout le monde.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire