Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Pollution : la capitale norvégienne interdit la circulation de tous les diesels

Dans Ecologie / Electrique / Autre actu écologie

Pollution : la capitale norvégienne interdit la circulation de tous les diesels

La Norvège est un pays à part dans les transports avec une grande part de véhicules électriques dans le parc norvégien. Mais le diesel est aussi assez important dans ce pays de Scandinavie qui vient malgré tout de prendre une décision inédite : l'interdiction pure et simple de circulation de tous les diesels à Oslo, la capitale.

Circuler dans Paris devient de plus en plus compliqué avec les restrictions mises en place récemment lors des pics de pollution, mais la capitale française n'est pas celle qui prend les décisions les plus extrêmes. La municipalité d'Oslo, en Norvège, vient en effet de prendre la décision d'interdire tous les diesels de circuler dans la ville pendant plusieurs jours, dans le cadre d'un fort pic de pollution de l'atmosphère.

 

Cette loi, qui avait été votée il y a plusieurs mois, est donc pour la première fois mise en application et ceux qui dérogeraient à la règle encourent une amende de 1500 couronnes, soit environ 160 €. Heureusement, certaines catégories de véhicules ont quand même la possibilité de circuler : véhicules d'urgence, diplomatiques, et les poids lourds qui répondent à la norme Euro 6. Autant dire : pas grand chose.

 

La capitale norvégienne est donc la toute première ville à bannir totalement le diesel, quel qu'il soit, durant plusieurs jours, et cette restriction pourrait très bien être reproduite dans les mois à venir si un nouveau pic de pollution survenait.

Mots clés :

Commentaires (56)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

faut pas se leurrer: quand ils s'apercevront que la pollution persistera malgré tout, ils interdiront ensuite également les essence, puis les feux de cheminée, puis je ne sais pas quoi encore...

la vraie solution serait surtout de s'attaquer au vrai problème: la surpopulation des grandes métropoles.

quand on sait par exemple que 20% de la population française vit sur le petit territoire de l'île de France, c'est qu'il y a déjà un problème... sachant que le phénomène ne cesse de s'amplifier. avec pour conséquence une hausse continue du m² habitable et par ricochet un éloignement sans cesse plus lointain des habitants, et une dégradation continue du service rendu par les transports en commun.

bref, bannir le diésel et tôt ou tard toutes les voitures des grandes villes n'est pas LA solution.

Par

C'est de la faute d'Hidalgo et de Royal?

Comment ça, ça se passe à Oslo?

Par

Très bonne initiative :)

Vivement la fin définitive du diesel est les idéologies qui persistent sur ce carburant malsain.

Par

En réponse à jeremits

Très bonne initiative :)

Vivement la fin définitive du diesel est les idéologies qui persistent sur ce carburant malsain.

Sauf que (j'avoue que l'on ne sait plus trop à quel saint se vouer), selon certaines études, les moteurs essence modernes émettraient davantage de particules fines que les diesel. Et sur le plan du CO2, le diesel étant un carburant qui offre un meilleur rendement que l'essence (notamment en raison, sauf erreur de ma part, de sa densité supérieure), les véhicules diesel consomment moins et contribuent donc moins au réchauffement climatique.

Bref, à l'heure où le diesel serait accusé de tous les maux (il faut bien trouver des moyens de pousser le consommateur à changer de véhicule, c'est bon pour la croissance), il semble que son bilan global soit meilleur que celui de l'essence. Certains n'hésitent pas à avancer qu'un camion pollue moins qu'une voiture !

Comme toujours, difficile de discerner la vérité. Il y en a une dont je suis sûr : nos gouvernements trouveront les arguments pour 1) se donner une bonne conscience écologique 2) nous faire passer à la caisse, soit via des taxes sur ceux qui ne veulent pas changer de véhicule (j'en fais partie, le mien a 9 ans et tourne comme une horloge), soit en nous forçant la main pour acheter du neuf.

Et dans 20 ans, on nous dira que le véhicule électrique est une catastrophe et qu'il est urgent de passer à des voitures à propulsion nucléaire...ou un truc du genre.

Par

Oslo. 1374 haitant/km2 - 690 000 au total - pas d'agglomération.

Paris 21 154 habitants/km2 - 2 229 621 au total - 12 405 426 hab en agglomération.

Et il y en a qui se demande pourquoi ce serait moins gênant en Norvège ??

Par

la mogette (bio) et ceux qui circulent "à pinces" sont l'avenir :coucou:

les paquets de pipas seront offerts gracieusement :buzz:

Par Profil supprimé

Un traineau, un renne, et ca repart.

Par

Ce sont les répercussions du dieselgate... :bah:

Par

En réponse à Dumbphone

Sauf que (j'avoue que l'on ne sait plus trop à quel saint se vouer), selon certaines études, les moteurs essence modernes émettraient davantage de particules fines que les diesel. Et sur le plan du CO2, le diesel étant un carburant qui offre un meilleur rendement que l'essence (notamment en raison, sauf erreur de ma part, de sa densité supérieure), les véhicules diesel consomment moins et contribuent donc moins au réchauffement climatique.

Bref, à l'heure où le diesel serait accusé de tous les maux (il faut bien trouver des moyens de pousser le consommateur à changer de véhicule, c'est bon pour la croissance), il semble que son bilan global soit meilleur que celui de l'essence. Certains n'hésitent pas à avancer qu'un camion pollue moins qu'une voiture !

Comme toujours, difficile de discerner la vérité. Il y en a une dont je suis sûr : nos gouvernements trouveront les arguments pour 1) se donner une bonne conscience écologique 2) nous faire passer à la caisse, soit via des taxes sur ceux qui ne veulent pas changer de véhicule (j'en fais partie, le mien a 9 ans et tourne comme une horloge), soit en nous forçant la main pour acheter du neuf.

Et dans 20 ans, on nous dira que le véhicule électrique est une catastrophe et qu'il est urgent de passer à des voitures à propulsion nucléaire...ou un truc du genre.

Ton raisonnement est bon.

Concernant les effets, simplement :

Moteur Diesel : Toxique pour l'homme

Moteur Essence : Toxique pour la nature

Personnellement, respirer les emissions d'un mazout en ville ou dans les bouchons... m'est insuportable, (peut être une phobie depuis toutes ces polémiques? , j'en doute).

Par

Et ils se rendront compte que ça ne changera rien parce que le problème ne vient pas de là

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire