Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Renault Alaskan : pick-up au losange - Vidéo en direct du Salon de Genève 2017

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

, mis à jour

Après sa toute première présentation au dernier Mondial de l'Auto, l'Alaskan, l'imposant pick-up de Renault, a fait le chemin jusqu'à Genève pour un second bain de foule.

Renault Alaskan : pick-up au losange - Vidéo en direct du Salon de Genève 2017

Il y a d'abord eu le Renault Duster Oroch en 2015, voici désormais son (très) grand frère, l'Alaskan. D'accord, les pick-ups n'ont pas vraiment la cote de ce côté de l'Atlantique, mais ne le dites pas trop fort, parce que la bête est immense, à 5,32 m de long, 1,85 m de large et 1,83 m de haut, peut-être susceptible et que, après son lancement en Amérique du Sud, il sera tout de même disponible dans les concessions au losange européennes dans les mois qui viennent. Deux versions seront disponibles, simple et double cabine, chacune pouvant emmener jusqu'à une tonne dans la benne.

 

Et si vous doutez des capacités de la marque à sortir un pick-up compétitif, sachez que, sous les détails stylistiques des Renault modernes, comme les feux de jour en forme de C et la calandre à barrettes chromées, se cache un Nissan Navara NP300 avec lequel il partage non seulement la plateforme, mais aussi la chaîne de montage à Barcelone, les moteurs 2,3 l dCi de 160 et 190 ch, la transmission intégrale débrayable et les boîtes de vitesses automatique et manuelle à gamme courte.

Renault Alaskan : pick-up au losange - Vidéo en direct du Salon de Genève 2017

L'instant Caradisiac : enfant du monde

 

Un pick-up d'une marque française basée sur une plateforme japonaise construite en Espagne, vendue en Amérique du Sud et s'appelant l'Alaskan, voilà une authentique voiture mondiale.

Portfolio (6 photos)

En savoir plus sur : Renault Alaskan

Commentaires (33)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

"Un pick-up d'une marque française base sur une plateforme japonaise construite en Espagne, vendue en Amérique du Sud et s'appelant l'Alaskan, voilà une authentique voiture mondiale."

C'est presque poétique.

Sinon très beau pick-up, je serai curieux de le voir sur les routes françaises ou au moins en concession.

Ok, par chez nous c'est un très petit marché mais il est amené à grossir car ces véhicules sont de plus en plus à la mode.

Ils ne le lancent pas ici pour rien.

Par

Et si vous doutez des capacités de la marque à sortir un pick-up compétitif, sachez que, sous les détails stylistiques des Renault modernes, comme les feux de jour en forme de C et la calandre à barrettes chromées, se cache un Nissan Navara NP300 avec lequel il partage non seulement la plateforme, mais aussi la chaîne de montage à Barcelone, les moteurs 2,3 l dCi de 160 et 190 ch, la transmission intégrale débrayable et les boîtes de vitesses automatique et manuelle à gamme courte.

la seule bonne nouvelle le 2L3!!

ils ont pas osé mettre le 1L6!! lol...

sinon que c'est laid!!! passage de roue en plastoc.. massif...

un cache misére... pour cacher les laisons de carrosseries approximatives!!

évidemment le chassi qui se casse en 2 çà m'étonnes pas!!

rino n'a jamais été un constructeur de pick up...

et leurs utilisateurs.. n'en prennent pas soin...

pour eux c'est un un outil de travail...

çà doit pouvoir passer à donf lourdement chargé sur les pistes...

comme tout bon pick up qui se respecte...

bin avec rino ou nissan...çà le fait pas!!!

çà le fera jamais!!!

little paulie!!!

Par

En réponse à gignac31

Et si vous doutez des capacités de la marque à sortir un pick-up compétitif, sachez que, sous les détails stylistiques des Renault modernes, comme les feux de jour en forme de C et la calandre à barrettes chromées, se cache un Nissan Navara NP300 avec lequel il partage non seulement la plateforme, mais aussi la chaîne de montage à Barcelone, les moteurs 2,3 l dCi de 160 et 190 ch, la transmission intégrale débrayable et les boîtes de vitesses automatique et manuelle à gamme courte.

la seule bonne nouvelle le 2L3!!

ils ont pas osé mettre le 1L6!! lol...

sinon que c'est laid!!! passage de roue en plastoc.. massif...

un cache misére... pour cacher les laisons de carrosseries approximatives!!

évidemment le chassi qui se casse en 2 çà m'étonnes pas!!

rino n'a jamais été un constructeur de pick up...

et leurs utilisateurs.. n'en prennent pas soin...

pour eux c'est un un outil de travail...

çà doit pouvoir passer à donf lourdement chargé sur les pistes...

comme tout bon pick up qui se respecte...

bin avec rino ou nissan...çà le fait pas!!!

çà le fera jamais!!!

little paulie!!!

Salut, doux reveur.

Par

En réponse à rono kalamar

Commentaire supprimé.

C'est arriver qu'il se répond à lui même avec un ballon à la place d'une tête il en fait de doux cauchemards..

Par

Par ailleurs, la planche de bord est immonde, il est kitsch, j'espère que les pick-up resteront des caisses de chantier car c'est un non-sens absolu...

Par

En réponse à LittlePaulie

Commentaire supprimé.

Il s'agit de l'ancienne génération du Navara...

Par

En réponse à rono kalamar

Par ailleurs, la planche de bord est immonde, il est kitsch, j'espère que les pick-up resteront des caisses de chantier car c'est un non-sens absolu...

eh non!!!

rino fait du moche... on le sait tous... si au moins c'était des outils de chantier?

rustique mais éfficacce!!!

bin non raté avec un chassis qui se casse en 2...

éviter de mettre une tonne dans la benne... et rouler sur des routes défoncées!!

ça le fera pas!!!

c'est du rino.. faut pas trop en demander!!!

rino fait des copies de SUV

pour les pick up c'est pareil...!!!

Par

En réponse à gignac31

Et si vous doutez des capacités de la marque à sortir un pick-up compétitif, sachez que, sous les détails stylistiques des Renault modernes, comme les feux de jour en forme de C et la calandre à barrettes chromées, se cache un Nissan Navara NP300 avec lequel il partage non seulement la plateforme, mais aussi la chaîne de montage à Barcelone, les moteurs 2,3 l dCi de 160 et 190 ch, la transmission intégrale débrayable et les boîtes de vitesses automatique et manuelle à gamme courte.

la seule bonne nouvelle le 2L3!!

ils ont pas osé mettre le 1L6!! lol...

sinon que c'est laid!!! passage de roue en plastoc.. massif...

un cache misére... pour cacher les laisons de carrosseries approximatives!!

évidemment le chassi qui se casse en 2 çà m'étonnes pas!!

rino n'a jamais été un constructeur de pick up...

et leurs utilisateurs.. n'en prennent pas soin...

pour eux c'est un un outil de travail...

çà doit pouvoir passer à donf lourdement chargé sur les pistes...

comme tout bon pick up qui se respecte...

bin avec rino ou nissan...çà le fait pas!!!

çà le fera jamais!!!

little paulie!!!

C'est sensé être un utilitaire, donc plus exposé au niveau de la carrosserie qu'une bagnole lambda: des protections en plastique facilement changeables ne me choque pas plus que cela.

sinon, c'est sur base Nissan: c'est pas Renault qui a développé le châssis, hein?

Par

En réponse à rono kalamar

Par ailleurs, la planche de bord est immonde, il est kitsch, j'espère que les pick-up resteront des caisses de chantier car c'est un non-sens absolu...

Les anciens possesseurs de gros 4x4 passent tous au pick-up 4 portes car il est assimilé à un véhicule utilitaire (code CTTE sur la CG), type sur lequel le mécanisme du bonus malus ne s'applique pas.

Par

En réponse à Vougarme

Commentaire supprimé.

Oui tu a raison la connerie n'a pas de limite . :biggrin:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire