Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Renault vend plus que Peugeot mais gagne moins

Dans Economie / Politique / Marché

Renault vend plus que Peugeot mais gagne moins

Pour peu, ce serait une nouvelle version de la fable du lièvre et de la tortue. Alors que le groupe Renault se réjouit d’occuper le rang de premier constructeur mondial, son compatriote PSA rassemblant Peugeot et Citroën ne cache pas sa satisfaction de gagner plus même en vendant moins. C’est ce que l’on appelle la marge opérationnelle et sur ce plan, le lion en met plus de côté que le losange. Reste que les deux blasons français se redorent ce qui laisse augurer des jours heureux.

Renault se présente comme premier constructeur mondial mais il se fait voler la vedette par le groupe PSA qui revendique une marge opérationnelle à 7 % au premier semestre. C’est plus que le compatriote qui fixe son niveau de rentabilité à 6,2 %. Et ce malgré une croissance inédite de ses volumes. Du coup, à la Bourse, dès l’annonce de ces chiffres, l'action PSA a pris 5,61 % à 19,10 euros tandis que pour Renault, l’action a baissé de -6,34 % à 75,90 euros.

Mieux, si l’on ne retient que la partie automobile, l’écart entre PSA et Renault est encore plus important : la marge opérationnelle de PSA est encore meilleure à 7,3 %, car celle de Faurecia à 5,7 % lui fait baisser la moyenne. C’est l’inverse pour Renault dont la marge opérationnelle sans la contribution de RCI Banque descend à 4,8 % et même 4,6 % en incluant Avtovaz au point mort.

Pourtant la croissance du chiffre d’affaires automobile de Renault est de presque 3 milliards d’euros (2,9 milliards) soit 4 fois plus importante que celle de PSA qui est d’environ 700 millions (697 millions exactement). Mais la croissance des volumes de Renault a généré peu de marge. Et pour cause : sur le premier semestre la marge moyenne dégagée par PSA est de 1 051 €par véhicule (sur 1,37 million de véhicules hors Iran), alors qu’elle n'est que de 747 € par véhicule pour Renault (sur 1,73 million de véhicules, hors Avtovaz).

Pour autant, ne faisons pas la fine bouche : les deux constructeurs français sont dans la course par rapport à leurs compétiteurs européens. À commencer par le groupe Volkswagen qui affiche pour ce premier semestre 2017 une marge opérationnelle de 7,7 %, moyenne qui intègre le haut niveau de rentabilité de Porsche (19 %) et d'Audi (8,9 %) alors que la marque Volkswagen n’est qu’à 4,5 %. Le plus important est de relever que nos deux tricolores atteignent le niveau de rentabilité indispensable pour engager les investissements nécessaires face aux exigences réglementaires et pour tenir leur rang sur un secteur en pleine mutation.

Commentaires (82)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Oui enfin niveau investissements et outils industriels ils ne jouent pas dans la même cours. RENAULT est un monstre.

Par

La politique remise minimal de peugeot porte ces fruits.

Par

Quelle fine analyse, vous auriez pu pousser un peu plus loin... Notamment en mettant en perspective les stratégies de l'un et de l'autre. Comparer les marges opérationnelles d'un groupe qui s'étend avec une marque qui n'a encore rien racheté fallait oser.

Par

L'alliance serait première, pas Renault SA, faut il le rappeler.

Renault reste sur de nombreux marchés un spécialiste du low cost ("entry" pour les intimes) et fatalement en vendant peu de véhicules "valorisant" margent moins que les autres. Renault préfèrant optimiser sa rentabilité sur la partie production et surtout MO en jouant sur les volumes. C'est un jeu dangereux que GM ou Fiat on pratiqué pendant 30ans avec peu de gloire au final en terme de succès.

Et le jour ou une Dacia chinoise arrivera, au mieux avec une usine en Europe de l'est et un supply chain 100% chinois... bonjour les dégâts.

Par

En réponse à SiriusRST

Oui enfin niveau investissements et outils industriels ils ne jouent pas dans la même cours. RENAULT est un monstre.

un monstre... aux pieds d'argile?

l'histoire a démontré l'effondrement possible de grosses boites qui se reposaient sur leur lauriers.

Par

En réponse à mynameisfedo

un monstre... aux pieds d'argile?

l'histoire a démontré l'effondrement possible de grosses boites qui se reposaient sur leur lauriers.

Presence sur tous les continents. Premier en F.E et sur l'alliance sur le VE aux particuliers etc. 1er en vente mondiale.

Je ne sais ps qui se repose sur ses lauriers :beuh:

Par

Articles à Troll....qui sont déjà sorti du bois.

Quid des investissements ? Renault vient de refondre en quasi intégralité sa gamme en 2 ans 1/2....tout cela se paye bien sûr. Sans compter les montées au capital d'Avtovaz qui en plus ne génère pas encore de bénéfices.

Et l'investissement dans le VE dont est totalement absent PSA. (enfin pas sérieusement présent).

Les deux groupe automobile Français affichent une belle rentabilité. On est à 5% et plus.

Pas mal de constructeurs aimeraient avoir la même.

On ne sera, dieu merci, jamais au niveau de Porsche, mais au moins on pourra continuer à acheter des voitures, mais on est pas non plus dans la zone Opel (justement racheté par PSA) qui est déficitaire depuis près de 15 ans.

Maintenant que ce soit PSA ou Renault Groupe ils se doivent d'investir sur l'avenir. On est dans une décennies de changement pour l'automobile avec les VE et la conduite autonome. Sans compter le thermique qui si il restera ultra majoritaire se devra d'être bien plus "propre".

Beaucoup à faire. Mais ils ont l'air bien parti tous les deux.

Par

Oui la bourse préfèrera toujours la boite qui se fait le plus de marge sur ses clients.

Ce qui m'étonne par contre c'est de voir que les 2 arrivent à des marges opérationnelles de plus de 6% alors qu'ils n'y a même pas 2 ans, seul VW y parvenait (je ne parle pas des premium qui sont bien au delà).

Chapeau aux 2 d'avoir réussi se tour de force. Pour vue que ça dure.

Par

En réponse à Powertrain

Presence sur tous les continents. Premier en F.E et sur l'alliance sur le VE aux particuliers etc. 1er en vente mondiale.

Je ne sais ps qui se repose sur ses lauriers :beuh:

Laisse tomber, il est stupide le chien de service comme souvent. Des propos sans queue ni tête pour paraître mieux que ce qu'il est en réalité, il y en n'a qui cherche une certaine notoriété sur Cara. Mieux vaut prêcher dans le désert, vu la qualité de l’auditoire.

Mais voilà c’est Renault dont il est question qui puisait avec une première place au niveau mondial entre autre, alors on se lâche, mais comme PSA n’est pas à plaindre, pourquoi tant de haine ?

Bonne situation générale pour nos deux constructeurs et avenir à moyen terme du même tonneau, donc réjouissant pour tous ces gens qui vivent des activités automobiles. Ne dit-on pas quand l’automobile va, tout va. Alors arrêter ces batailles de clochers et vive la France !

Par

En réponse à TDPeugeot

Commentaire supprimé.

Eh, on peut jouer à ça d'une autre manière : A ton avis, quand on intègre les marges d'une marque largement déficitaire, il se passe quoi sur ta marge globale ? Elle baisse. ;)

Sinon tu veux pas arrêter les gamineries avec ton "cric" ?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire