Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Sécurité : la liste des équipements obligatoires bientôt étoffée en Europe

Dans Pratique / Sécurité

Sécurité : la liste des équipements obligatoires bientôt étoffée en Europe

Après avoir imposé l'ESP et l'appel d'urgence aux secours, la Commission Européenne propose de rendre obligatoire une dizaine de dispositifs actifs et passifs, comme le freinage d'urgence automatique avec la détection des piétons.

La réduction du nombre de morts sur nos routes ne s'explique pas seulement par la démocratisation de la verbalisation automatique. Elle est en grande partie due aux progrès réalisés par les autos dans la protection de leurs occupants, aussi bien au niveau de la structure que des équipements actifs ou passifs.

Si les marques rivalisent d'ingéniosité pour mettre au point de nouveaux systèmes, il faut du temps pour que ceux-ci se généralisent à l'ensemble de la production. Un petit coup de pouce législatif est souvent nécessaire pour que cela arrive. La présence de l'ESP a ainsi été rendue obligatoire par l'Europe. Il en sera de même dans quelques mois (mars 2018) avec l'appel d'urgence aux secours.

La Commission européenne souhaite aller encore plus loin. Elle vient de publier un rapport préliminaire à la révision du règlement relatif à la sécurité des véhicules. Parmi les principales pistes de travail, il y a la volonté d'imposer d'autres aides à la conduite.

Ainsi, d'ici quelques années, les voitures vendues sur le Vieux Continent devraient être dotées d'office d'un freinage automatique d'urgence, d'une adaptation intelligente à la vitesse, du détecteur de fatigue du conducteur et de l'aide au maintien de la trajectoire. Ces assistants sont de plus en plus répandus de nos jours, équipant notamment des citadines. Mais avec une telle loi, même une Logan de base serait obligée d'en être dotée.

Réduire la mortalité des piétons

Concernant la sécurité passive, la commission veut légiférer sur l'aide au freinage d'urgence avec les feux clignotants, l'alerte de non-port de ceinture pour tous les passagers ou encore l'enregistrement des données en cas d'accident. Pour faire baisser le nombre de piétons blessés ou tués, leur détection devant et derrière le véhicule serait aussi obligatoire. L'Europe réclame aussi une protection de la tête en cas de choc sur les montants du pare-brise et le pare-brise lui-même.

La Commission estime que « les mesures sélectionnées semblent viables et rentables », mais précise que de nouvelles études sont prévues pour connaître plus précisément le rapport coûts/bénéfices. Elle consultera également les différents acteurs du marché. Il y aura sûrement des tractations avec les constructeurs spécialisés dans les voitures abordables pour que ces équipements ne soient pas tous rendus obligatoires en même temps.

Mots clés :

Commentaires (26)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Et l'allumage automatique des feux, c'est pour quand?

Par

Malheureusement, je pense que cela n'est que très peu bénéfique.

D'abord parce que cela déresponsabilise encore un peu plus les gens et les conséquences sont néfastes pour tous dans la vie au quotidien (aucune attention aux autres, à la réglementation, à la conséquence de ses actes même anodins...).

Mais surtout parce que cette réglementation fait partie du lobbying des quelques constructeurs qui trouvent là le moyen d'accéder à une meilleure marge de leurs équipements par l'effet de volume, tout en permettant d'augmenter le prix moyen de leur véhicule.

Bref que des effets négatifs sous couvert marketing du c'est pour "Toi, Moi, Nous"... de la "Politique" d'aujourd'hui, néfaste, à l'encontre des citoyens, avec leur argent et pour l'enrichissement de quelques uns...

Par

"la Commission Européenne propose de rendre obligatoire une dizaine de dispositifs actifs et passifs, comme le freinage d'urgence automatique avec la détection des piétons."

Entendez par la: Préparation a la voiture autonome. :blague:

Petit a petit tout va s'automatiser a bord. :oui:

l'alerte de non-port de ceinture pour tous les passagers. (Bonne initiative ! :bien:)

Je ne l'ai que côté conducteur et j'aurais bien aimer l'avoir pour tous les passagers. (Ca évite les rappels)

"de nouvelles études sont prévues pour connaître plus précisément le rapport coûts/bénéfices."

Je vais traduire:

Est ce que des voitures plus chères a vendre qui peuvent impacter les finances de l'entreprise et donc engendrer des restructurations, des licenciements, des remises a niveau seraient plus bénéfiques que des gens handicapés a vie, morts ou en arrêt travail... :lol:

Vous vous rappelez lorsqu'un politique vous disiez qu'une vie gagné n'avait pas de prix pour justifiez la présence des radars ou des mesures répressives dans leur ensemble ?!

C'était faux car comme le démontre cette étude, notre vie a bien un PRIX ! :oui:

Bon qui ne s'en doutait pas... :bah:

Par

En réponse à cptjan

Malheureusement, je pense que cela n'est que très peu bénéfique.

D'abord parce que cela déresponsabilise encore un peu plus les gens et les conséquences sont néfastes pour tous dans la vie au quotidien (aucune attention aux autres, à la réglementation, à la conséquence de ses actes même anodins...).

Mais surtout parce que cette réglementation fait partie du lobbying des quelques constructeurs qui trouvent là le moyen d'accéder à une meilleure marge de leurs équipements par l'effet de volume, tout en permettant d'augmenter le prix moyen de leur véhicule.

Bref que des effets négatifs sous couvert marketing du c'est pour "Toi, Moi, Nous"... de la "Politique" d'aujourd'hui, néfaste, à l'encontre des citoyens, avec leur argent et pour l'enrichissement de quelques uns...

La "déresponsabilisation" n'est certainement pas un problème puisque la "responsabilisation" ne fonctionne pas du tout. La répression ne marche pas et la prévention n'a que peut d'effet. Seul l'automatisation et la correction informatisée des erreurs peut amener des résultats probants.

Les systèmes automatiques obligatoires sauveront des vies comme ils en ont déjà sauvé beaucoup.

Si on prend un peu de recul, on se rend quand même compte que grâce à un tout petit peu d'argent et une petite vingtaine d'heure de formation on peut prendre les commandes d'une machine de plus d'une tonne qui peut être lancée à plus de 150 km/h. C'est ridicule de dangerosité. Si les voitures étaient inventées aujourd'hui, il serait aussi difficile d'avoir un permis pour l'utiliser que d'avoir une licence de pilote privé.

Si on veut diminuer le nombre d'accident et les conséquences de ceux-ci il n'y a pas 36 solutions:

_augmentation de la durée de formation et de la difficulté de l'examen (difficilement envisageable pour des raisons politiques, économiques et sociétales)

_augmentation de la prévention et de la répression (en cours avec des résultats mitigés)

_augmentation de l'automatisation des véhicules (en cours avec de bon résultats)

_augmentation du nombre de gens formés aux premiers secours (en cours avec de bon résultats)

_diminution des énergies mise en jeu = réduction de la vitesse et du poids des véhicules (pas en cours mais les résultats seraient bon, mathématiquement).

Par

bientot une dacia logan entrée de gamme à 15.000 euro

Par

Dur dur pour les Italiennes de suivre vu leur retard à ce niveau la ! Des voitures dangereuses qu'on devrait exclure du circuit tant qu'elles ne sont pas mise à niveau ! :jap::jap:

Par

En réponse à H2O52

La "déresponsabilisation" n'est certainement pas un problème puisque la "responsabilisation" ne fonctionne pas du tout. La répression ne marche pas et la prévention n'a que peut d'effet. Seul l'automatisation et la correction informatisée des erreurs peut amener des résultats probants.

Les systèmes automatiques obligatoires sauveront des vies comme ils en ont déjà sauvé beaucoup.

Si on prend un peu de recul, on se rend quand même compte que grâce à un tout petit peu d'argent et une petite vingtaine d'heure de formation on peut prendre les commandes d'une machine de plus d'une tonne qui peut être lancée à plus de 150 km/h. C'est ridicule de dangerosité. Si les voitures étaient inventées aujourd'hui, il serait aussi difficile d'avoir un permis pour l'utiliser que d'avoir une licence de pilote privé.

Si on veut diminuer le nombre d'accident et les conséquences de ceux-ci il n'y a pas 36 solutions:

_augmentation de la durée de formation et de la difficulté de l'examen (difficilement envisageable pour des raisons politiques, économiques et sociétales)

_augmentation de la prévention et de la répression (en cours avec des résultats mitigés)

_augmentation de l'automatisation des véhicules (en cours avec de bon résultats)

_augmentation du nombre de gens formés aux premiers secours (en cours avec de bon résultats)

_diminution des énergies mise en jeu = réduction de la vitesse et du poids des véhicules (pas en cours mais les résultats seraient bon, mathématiquement).

Cqfd :jap:

Volvo propose le freinage d'urgence de série depuis 2009, et avec détection piéton sur les nouveautés depuis 2015. Bref, cela n'a pas eu pour conséquence d'augmenter les accidents mais bien de les diminuer, les petits choc frontaux ont quasiment disparus, au grand dam des carrossiers d'ailleurs :lol:

Par

En réponse à H2O52

La "déresponsabilisation" n'est certainement pas un problème puisque la "responsabilisation" ne fonctionne pas du tout. La répression ne marche pas et la prévention n'a que peut d'effet. Seul l'automatisation et la correction informatisée des erreurs peut amener des résultats probants.

Les systèmes automatiques obligatoires sauveront des vies comme ils en ont déjà sauvé beaucoup.

Si on prend un peu de recul, on se rend quand même compte que grâce à un tout petit peu d'argent et une petite vingtaine d'heure de formation on peut prendre les commandes d'une machine de plus d'une tonne qui peut être lancée à plus de 150 km/h. C'est ridicule de dangerosité. Si les voitures étaient inventées aujourd'hui, il serait aussi difficile d'avoir un permis pour l'utiliser que d'avoir une licence de pilote privé.

Si on veut diminuer le nombre d'accident et les conséquences de ceux-ci il n'y a pas 36 solutions:

_augmentation de la durée de formation et de la difficulté de l'examen (difficilement envisageable pour des raisons politiques, économiques et sociétales)

_augmentation de la prévention et de la répression (en cours avec des résultats mitigés)

_augmentation de l'automatisation des véhicules (en cours avec de bon résultats)

_augmentation du nombre de gens formés aux premiers secours (en cours avec de bon résultats)

_diminution des énergies mise en jeu = réduction de la vitesse et du poids des véhicules (pas en cours mais les résultats seraient bon, mathématiquement).

"augmentation de la durée de formation et de la difficulté de l'examen (difficilement envisageable pour des raisons politiques, économiques et sociétales)

_augmentation de la prévention et de la répression (en cours avec des résultats mitigés)

_augmentation de l'automatisation des véhicules (en cours avec de bon résultats)

_augmentation du nombre de gens formés aux premiers secours (en cours avec de bon résultats)

_diminution des énergies mise en jeu = réduction de la vitesse et du poids des véhicules (pas en cours mais les résultats seraient bon, mathématiquement).

Répondre

"

--> Super mon gars donc tout est de notre faute !

Sinon on a aussi :

- Baisse du Budget de pub (à la con) pour dire que "la vitesse tue" au profit de meilleur infra structure. A savoir : route, barrière de sécurité et affichage.

- Obligation de faire une visite médical pour les personnes de plus de 60 ans, marre de taper toujours sur le jeune alcooliser, alors que les personnes âgées sont bien plus dangereuses.

- Toutefois, on protège aussi nos jeunes, obligation de passer un alcootest en sortie de boite (ou d'avoir un Sam) sinon appel d'un taxi.

- Graduation de la vitesse en fonction de l'expérience, je m'explique, il n'est pas normal que quelqu'un qui roule 1000 bornes par an impose les restrictions de conduite à celui qui en fait 50.000 Km.

Il faudrait pouvoir graduer son expérience en passant das stages supplémentaires.

Exemple :

- Stage niveau 1 : donne le droit de rouler à 110 sur autoroute

- Stage niveau 2 : idem mais à 130

- Stage niveau 3 : idem mais à 150.

Ainsi, comme dans pour le sport en s'adapte en fonction de son niveau. C'est une ébauche d'idée, le système serait à creuser, mais je pense qu'il serait beaucoup mieux adapté aux besoins de chacun.

On sortirait du système "je paye pour les bêtises des autres".

Exemple, prêt de chez moi, un accident de scooter et BIM ils nous pondent un dos d’ânes. Du coup cela fait 2 ans qu'on ce prend un dos d'ânes à cause de l'autre empaffer qui ne sait pas conduire.

Par

Ce serait une très bonne mesure à prendre. Malgres le problemes de fiabilités supplémentaires et l'augmentation du prix ces systemes permettent de sauver des vies c'est pourquoi ils devraient etre imposés aux constructeurs. Par contre ils ne se valent pas tous: l'active city brake de Peugeot est actif en dessous de 30km/h tandis que sur certaines Volvo et marques allemandes on est à bien plus de 60. Est-ce qu'une vitesse de declenchement serait fixée? Ou bien il faudrait juste en avoir un?

Par

En réponse à Pagani-Zonda

Dur dur pour les Italiennes de suivre vu leur retard à ce niveau la ! Des voitures dangereuses qu'on devrait exclure du circuit tant qu'elles ne sont pas mise à niveau ! :jap::jap:

Quel retard ?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire