Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Sécurité Routière : "L'annonce", un nouveau film de prévention

Dans Pratique / Sécurité

Sécurité Routière : "L'annonce", un nouveau film de prévention

Ce court-métrage montre quatre gendarmes qui racontent le moment où ils annoncent à des personnes qu'un de leur proche vient de perdre la vie dans un accident de la route.

Pour sa nouvelle campagne de sensibilisation, la Sécurité Routière a décidé de mettre de côté les images d'accidents. À la place, le témoignage de quatre gendarmes, face à la caméra de Jean-Xavier de Lestrade (réalisateur de documentaires et déjà primé aux Oscars). Dans ce court-métrage de cinq minutes, les représentants des forces de l'ordre racontent un moment très précis, douloureux : celui où ils annoncent à des personnes qu'un de leur proche vient de mourir sur la route.

C'est l'une des tâches qu'ils redoutent le plus. L'un des gendarmes déclare par exemple « Nous sommes les messagers de l'horreur ». Trois hommes et une femme décrivent des scènes pleines de contraste, où ils débarquent chez des gens qui font la fête pour leur annoncer un drame, qui bouleverse à jamais leur vie.

C'est la première fois en France que ce moment fait l'objet d'un film. L'annonce sera diffusée dans près d'un millier de salles de cinéma jusqu'à fin février. Pour la Sécurité Routière, ce film souhaite « faire prendre conscience de l'impact de la mortalité routière sur la vie des personnes, bien au-delà de l'accident lui-même ». Cette campagne est lancée après un mauvais bilan de la mortalité en janvier, qui fait suite à trois années consécutives de hausse.

En janvier 2016, une étude Ifop indiquait que 48 % des Français connaissent un proche qui a déjà été touché par un accident de la route. Chez les proches des victimes, la moitié déclare que cet événement est encore présent dans leur vie et dans leurs pensées.

> Lien pour voir L'annonce

Mots clés :

Commentaires (12)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Entre ça et les linéaires des tabacs on donne dans le morbide.

Par

Comme c'est émouvant.

Et puis c'est tellement en rapport avec les 99% du temps qu'il passent dans les bosquets ou dans des lignes droites dégagées, à prendre du chauffard en Clio à +15.

Ce sera dans le film aussi ?

Par

En réponse à mateo26

Comme c'est émouvant.

Et puis c'est tellement en rapport avec les 99% du temps qu'il passent dans les bosquets ou dans des lignes droites dégagées, à prendre du chauffard en Clio à +15.

Ce sera dans le film aussi ?

C'est tellement plus facile d’être planqué au chaud dans la voiture à attendre devant un écran radar plutôt qu'a vider les caches d'armes et de drogues dans les cités du 93 à coté de chez mimi ! :buzz:

Par

Et hop après une belle communication sur la hausse des tués en janvier, un bon petit spot de pub pour nous faire passer la quenelle, vous allez raquer mais c'est pour votre bien, et bien entendu c'est pas les contrôle d'alcoolémie qui vont augmenter, mais les radars.

Par

En réponse à Pagani-Zonda

C'est tellement plus facile d’être planqué au chaud dans la voiture à attendre devant un écran radar plutôt qu'a vider les caches d'armes et de drogues dans les cités du 93 à coté de chez mimi ! :buzz:

Quand tu vois les flics seul dans leur voiture aux states, et les français à 5 dans le berlingo, trembler à l'idée de rentrer dans une cité...

Par

En réponse à mateo26

Comme c'est émouvant.

Et puis c'est tellement en rapport avec les 99% du temps qu'il passent dans les bosquets ou dans des lignes droites dégagées, à prendre du chauffard en Clio à +15.

Ce sera dans le film aussi ?

Tout a fait - il suffit d'ailleurs de voir ou se trouve les alarmes Coyotte sur la route, dans des endroits bien dégagés et non accidentogènes pour comprendre la finalité de notre politique de securité-perception routière - dont les bénéficiaires sont aussi les gendarmes et policiers car ils ont des primes mensuelles la dessus! Un jour on fera peut etre enfin de la vrai prévention routière en traitant les personnes en adultes responsables et non en pleurnichailleries stupides qui ne vont surement pas faire changer les comportements automobiles.

Par

Ce serait plus efficace de les voir effectuer des contrôles routiers banalisés avec l'usage des drones sur les routes de France et de Navarre; que sur les écrans. Avec pour message : tous en infraction, la preuve en image. Et. après une journée de casting, les meilleures ou pires infractions en images seraient diffusées et envoyées gratuitement aux compagnies d'assurance.

Par

En réponse à carrera13

Quand tu vois les flics seul dans leur voiture aux states, et les français à 5 dans le berlingo, trembler à l'idée de rentrer dans une cité...

C'est ça ... :ddr: Le probleme c'est qu'ici je pense qu'il y en à un paquet qui voudraient intervenir mais qui sont completement bridés par les supérieurs et les hauts dignitaires au comportement de Bisounours :bah:

Par

En réponse à Pagani-Zonda

C'est tellement plus facile d’être planqué au chaud dans la voiture à attendre devant un écran radar plutôt qu'a vider les caches d'armes et de drogues dans les cités du 93 à coté de chez mimi ! :buzz:

Ça n'excuse en rien les excès de vitesse, non ?

Par

En réponse à beniot9888

Ça n'excuse en rien les excès de vitesse, non ?

Non mais faire pleurer la ménagère avec ces témoignages c'est inutile quand on voit que tout est fait pour taxer le moindre excès de vitesse, et que rien n'est fait pour réprimer vitesse excessive et alcoolisme, usage de stup... Que tout est dans le coercitif (mal nécessaire, mais très négatif quand il n'est pas secondé par de l'incitatif). Je suis d'accord sur le fait que les gens n'ont que ce qu'ils méritent quand ils se font flasher, c'est d'ailleurs pour cela qu'on assiste à des congestions dans les zones où ça flashe, car les gens ont tellement peur de se faire avoir qu'ils préfèrent passer à -10-15, tout en reprenant leur petit rythme (et leurs petits écarts, infractions diverses hors vitesse, ou qu'ils passent devant le radar bourrés). La surenchère en matière de communication, de moyens et la révélation d'une augmentation des recettes contentieuses par rapport à l'année n-1, tout ça centré sur la vitesse font que la crédibilité de la politique SR en France s'effondre. Je suis pour les limitations adaptatives, et pas le nivellement général par le bas, incompris et improductif quand on voit les statistiques... Donc je ne me prive pas de hausser le rythme, législation en tête, quand les conditions de circulation (infra et trafic) le permettent, mais je l'adapte également à la baisse également, en allant bien plus loin que l'argument à l'emporte-pièce des distances de freinages appliquées partout par les fanatiques de la lutte anti-vitesse. Oui, en ville, cela peut faire toute la différence, mais dans le trou du cul de la France, sur des RN droites et plates avec 1km de visibilité, on peut rouler à +20+30 en ayant largement le temps de moduler sa vitesse, sur une voie rapide/autoroute, je n'en parle même pas. Donner la possibilité d'adapter sa vitesse à la hausse aiderait à faire comprendre que l'adaptation va dans les deux sens, mais ce serait coûteux à mettre en place. C'est plus simple d'infantiliser et de chercher la petite bête à des endroits inutiles. Avec le système de récupération au freinage, j'ai l'avantage d'avoir souvent le pied sur le frein en agglomération, j'assure donc des distances de freinage potentiellement meilleure que l'inattentif qui est sorti de sa torpeur, coincé à 90 sur 10km de RN rectiligne, par l'entrée dans le village et qui loupe une priorité... à force de se concentrer sur ceux qui lâchent les chevaux dans les grands espaces tout en faisant attention aux intersections par ANTICIPATION, on zappe les petits loupés innocents sans maitrise du véhicule ni ancitipation...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire