Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Tesla : problème de suspensions et de pression sur les clients ?

Dans Pratique / Sécurité

Tesla : problème de suspensions et de pression sur les clients ?

Tesla chercherait-il à instaurer l’omerta autour d’un problème de suspensions affectant ses véhicules ? C’est la question qui est à présent poser aux États-Unis et avec d’autant plus d’insistance que la redoutable agence américaine de sécurité routière (NHTSA) s’interroge sur l’existence révélée d’un accord de confidentialité que le constructeur propose à son client touché par un souci de suspensions.

L’affaire a commencé par des témoignages distillés par les réseaux sociaux et faisant état de ruptures du bras de suspension sur les modèles S du constructeur, après un peu plus de 110 000 kilomètres parcourus. Des allégations qui ont fait bondir la marque à la gamme électrique qui a précisé qu’il n'y avait pas de problème de sécurité, ni sur la Model S, ni sur le Model X et que le souci relaté concernait un client vivant « au bout d'un chemin de terre si long qu'il a fallu deux dépanneuses pour aller chercher la voiture ».

D’ailleurs, Tesla précise que la NHTSA a demandé et obtenu des informations, mais n'a pas ouvert d'enquête officielle. La même administration s’inquiète tout de même de la démarche du blason d’Elon Musk dans cette affaire. Non seulement Tesla refuserait de couvrir ces défauts avec sa garantie mais voudrait passer ces problèmes sous silence, en proposant de couvrir une partie des frais de réparation et en faisant signer aux consommateurs un document de non-divulgation du problème en question.

Cette politique se serait vérifiée à trois reprises et les faits sont apparemment suffisamment étayés un blâme de la part de la NHTSA, qui stipule que « tout document impliquant que les consommateurs ne doivent pas communiquer avec les autorités en regard d’un problème de sécurité est inacceptable ».

Le constructeur, lui, parle d’un accord de bonne volonté : « Tesla n'a jamais demandé et ne va jamais demander à un client de signer un document l'empêchant de parler à la NHTSA ou à toute autre agence gouvernementale. Ce serait absurde » a juré la marque qui ne voulait pas voir une bonne action de sa part se transformer en procédure judiciaire contre elle en vue d'obtenir des gains supplémentaires. Tesla se dit prête à coopérer avec la NHTS sur la question pour étudier les possibilités de gérer ce genre d’affaire différemment. Mais la question reste : les suspensions des Tesla ont-elles un défaut ?

Commentaires (49)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Merci a Tesla de nous apprendre que ses voitures ne supportent pas les chemins de terre.Qu'il nous dise ce qu'elles supportent,ça ira plus vite.

Par

le souci relaté concernait un client vivant « au bout d'un chemin de terre si long qu'il a fallu deux dépanneuses pour aller chercher la voiture .

Tout est dit:bah:

Par

En réponse à yoann 8-1

le souci relaté concernait un client vivant « au bout d'un chemin de terre si long qu'il a fallu deux dépanneuses pour aller chercher la voiture .

Tout est dit:bah:

et n'oubliez pas de ne pas mettre de chien dans le micro-onde :areuh:

Par

Ce n'est que le début...ca reste un jeune constructeur...faut juste esperer qu'ils maitriseront mieux la situation pour les model 3 car la ca ne sera pas un client mais plusieurs dizaines et ca touche la securite....rien a voir avec des taux de pollution....

Par

Les ennuis n'arrivant jamais seuls,Tesla est en délicatesse avec la loi sur les concessions.Plusieurs états lui interdisent de vendre directement au client a travers ses magasins.Dans le milieu de la finance on commence a douter qu'il puisse sortir son dernier modèle fin 2017,et tablent plutôt sur 2018-19.La NHTSA qui lui cherche misère,la voiture qui n'aime pas la terre,le besoin de capitaux pour poursuivre l'aventure qu'il va se procurer, en partie, en vendant des actions de la société,sa SpaceX, qui est un succés,mais va très vite être en concurrence avec les pros de l'espace,son Hyperloop qui risque de finir au musée...hummmmm,je me demande combien de temps encore les investisseurs vont le soutenir.

Par

bah en attendant on a jamais trop entendu les proprios de Tesla gueuler pour des avaries handicapantes, m'enfin ça arrive a n'importe quelle marque, même a celles produisant relativement peu de voitures comme Tesla, ou Ferrari et ses voitures qui s'enflammaient. rien de nouveau sous le soleil, c'est pas une magouille madoffienne a la vv non plus...

Par

En réponse à rono kalamar

bah en attendant on a jamais trop entendu les proprios de Tesla gueuler pour des avaries handicapantes, m'enfin ça arrive a n'importe quelle marque, même a celles produisant relativement peu de voitures comme Tesla, ou Ferrari et ses voitures qui s'enflammaient. rien de nouveau sous le soleil, c'est pas une magouille madoffienne a la vv non plus...

pourtant j'ai lu pas mal de mauvais retour..faut savoir trouver.

Par

En réponse à Quartett

pourtant j'ai lu pas mal de mauvais retour..faut savoir trouver.

Quelle marque n'a pas de mauvais retour ?

Par

En réponse à yoann 8-1

le souci relaté concernait un client vivant « au bout d'un chemin de terre si long qu'il a fallu deux dépanneuses pour aller chercher la voiture .

Tout est dit:bah:

Oui, deux dépanneuses divisent la longueur d'un chemin de terre par deux, c'est bien connu ;-)

Par

En réponse à Arnime

et n'oubliez pas de ne pas mettre de chien dans le micro-onde :areuh:

Il faut se remettre dans le contexte de l'époque pour comprendre que ce jugement était très évident et la plainte, pas du tout ridicule !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire