Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

UFC Que Choisir pointe du doigt le mauvais état du réseau routier secondaire français

Dans Pratique / Sécurité

UFC Que Choisir pointe du doigt le mauvais état du réseau routier secondaire français

Le réseau autoroutier français est considéré comme l'un des mieux entretenus au monde, et cela est évidemment dû en grande partie au fait qu'il est payant et pas forcément très bon marché pour les usagers de la route. Pour le réseau secondaire, en revanche, on repassera. UFC Que Choisir dresse un bilan bien morose de l'état des routes en France.

L'association de consommateurs UFC Que choisir a mené une enquête un peu particulière il y a quelque temps : l'état général des routes en France, hors autoroutes. Sans surprise, il en ressort que 65 % des sondés pensent que l'état "des chaussées s'est beaucoup détérioré ces dernières années". A l'inverse, et ce n'est pas vraiment une surprise non plus, 90 % d'entre eux sont pleinement satisfaits des autoroutes, un moindre mal pour un réseau payant qui fait probablement partie des plus onéreux au monde pour ses usagers.

 

Le réseau secondaire est donc pointé du doigt par l'UFC Que Choisir qui, par son étude, montre que seulement 21 % des automobilistes et autres usagers de la route sont satisfaits du réseau secondaire. C'est plus de quatre fois inférieur au taux de satisfaction de l'autoroute. Un "désastre" qui est en grande partie dû aux investissements en baisse constante, le gouvernement ne faisant que diminuer l'enveloppe allouée aux communes pour l'entretien des routes (- 8 % l'an dernier).

 

L'autre gros problème de ces routes dégradées est la sécurité, et comme le souligne UFC Que Choisir, "le CISR (Comité interministériel à la sécurité routière), dont la mission est de fixer les orientations de la politique du gouvernement et les actions prioritaires en termes de sécurité routière, ne s’est pas réuni entre 2011 et 2015. Les 22 propositions faites en octobre dernier mettent surtout l’accent sur la répression, et aucune ne concerne véritablement l’état des routes ni leur sécurité".

 

Pour finir, sachez que selon l'association, "l'infrastructure joue un rôle dans 47 % des accidents mortels". Un rôle qui n'est pas forcément toujours le principal mais qui existe bien. Autrement dit, dans un accident mortel sur deux, l'état de la route, de la signalisation ou du marquage est responsable, au moins en partie, de la mort des personnes. Il serait peut-être temps que le gouvernement se réveille et pense à investir une plus grosse part des recettes des radars pour l'entretien du réseau routier.

 

Mots clés :

Commentaires (22)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Noooon sans blaaaague.....faut pas venir de Mars pour savoir que les routes secondaires sont merdiques, pas partout certes mais a suffisament d'endroits pour etre alarmant....

Par

C'est un grand complot entre l'état qui économise de l'argent et PSA/Renault qui veulent vendre des SUV. Parce qu'un SUV ça gère mieux les trous toussa, c'est tout terrain un 2008.

(avant que les gens ne s'enflamment, ceci est du sarcasme)

Par

" Il serait peut-être temps que le gouvernement se réveille et pense à investir une plus grosse part des recettes des radars pour l'entretien du réseau routier"

Dommage cette conclusion populiste à la andre leconde.

Il serait bon de faire un comparatif avec les réseaux des autres états européens.

Par

En réponse à duriezro

" Il serait peut-être temps que le gouvernement se réveille et pense à investir une plus grosse part des recettes des radars pour l'entretien du réseau routier"

Dommage cette conclusion populiste à la andre leconde.

Il serait bon de faire un comparatif avec les réseaux des autres états européens.

Pourquoi dommage ?

Les recettes de l'état son mal gérées, c'est un fait ! À tous les niveaux.

Les recettes des radars ne font que de croître d'année en année, mais les réelles mesures de sécurité sur les axes routiers ne viennent pas ...

Et quand des routes sont refaites, on dirait que tout est fait pour casser la vitesse et rendre la circulation difficile voir impossible (rétrécissement des voies, trottoirs, dos d'âne et terre pleins ÉNORME ...) au lieu de faire en sorte de fluidifier la circulation.

Par

Donc, si on résume, pour dresser son constat accablant quant à l'état du réseau secondaire, l'UFC Que Choisir se base donc...sur des enquêtes d'opinion....? OK...

Par

On préfère faire des dos d'ânes et des mini ronds points inutile au lieu d'entretenir les routes, voilà la vraie raison

Par

Mais il est pas si mal que ça notre réseau secondaire...tenez surtout compte qu'il est le plus dense d'Europe.

Vous voulez qu'il soit mieux entretenu ?

ok pour payer plus d'impôt ?

Profitez de vos vacances pour ouvrir une carte, et posez vous la question ....mais qui diable peut bien emprunter certaines voies où ne passe sans doute pas deux bagnoles par jour... et qui nécessitent pourtant un suivi, comme les autres....

Par

bah, honnêtement, en tant que gros rouleur sur réseau secondaire, je me plains rarement de l'état des routes, parfois parfaites.

mais c'est également intimement lié à leur fréquentation, notamment par les poids lourds.

quoiqu'il en soit, la sécurité routière a la solution: baisser la vitesse à 80.

une belle idée à la con quand on sait que le nombre d'accidents n'a pas diminué sur les quelques tronçons en test, bien au contraire...

Par

En réponse à duriezro

" Il serait peut-être temps que le gouvernement se réveille et pense à investir une plus grosse part des recettes des radars pour l'entretien du réseau routier"

Dommage cette conclusion populiste à la andre leconde.

Il serait bon de faire un comparatif avec les réseaux des autres états européens.

Le réseau Français à côté du réseau Belge c'est un vrai billard (et pas seulement 'une fois')

Par

je ne fais que 30 000 km par an, et quasiment pas d'autoroute. Et bien oui il y a des routes très fréquentées d'ont l'état fait peur, mais il y a aussi beaucoup de travaux en courts.

Les petites routes moins utilisées sont très potables.

Globalement les routes françaises sont bien mieux équipées et assiste mieux les usagers qu'en Allemagne par exemple.

Malheureusement la moitié de l'Europe les utilisent et ce sont les grands axes qui en souffrent rapidement.

cela n'est que ma constatation personnelle.

Cela dit on voit bien que la France est un pays d'excellence et que les Français ont prix l'habitude d'être exigeants. La signature des grands champions en somme. Et ils trouvent dommage de voir l'état des routes se dégrader, alors que l'argent des radars est détourné...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire