Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Un Français sur trois avoue rouler alcoolisé, mais conduire avec un rhume serait pire !

Dans Pratique / Sécurité

La dernière étude menée par les associations Prévention routière et Attitude Prévention est alarmante. Selon elle, ce sont près d'un Français sur 3 qui avoue avoir roulé en étant alcoolisé. Pas rassurant… Mais rouler enrhumé serait pire !

Un Français sur trois avoue rouler alcoolisé, mais conduire avec un rhume serait pire !

Ce n'est pas nouveau et aujourd'hui tout le monde en est conscient, l'alcool est une des principales causes d'insécurité routière, en étant impliqué dans près du tiers des accidents mortels. Pour autant, la prise de risque des conducteurs, après une sortie festive ou un repas trop arrosé est encore grande. Preuve en est avec la dernière étude menée par la Prévention Routière et Attitude Prévention, deux associations de défense et de promotion de la sécurité routière.

 

Menée auprès de 3 968 personnes, âgées de 18 à 64 ans, représentatives de la population française, elle offre un panorama pas forcément rassurant des habitudes des Français.

Par exemple, si 83 % redoutent un accident provoqué par un autre conducteur alcoolisé, surtout la nuit et le week-end, ils sont cependant 30 %, soit près d'un sur trois, à reconnaître avoir conduit en pensant avoir dépassé la limite légale.

Mais cette limite légale est également mal connue. Seules 4 personnes sur 10 (39 %) connaissent la limite légale de 0,5 g/l de sang et 57 % connaissent la limite de 2 verres. Conséquence, lors de leurs sorties festives, les Français boivent en moyenne 3,1 verres d'alcool. Mais pour les hommes, c'est 3,6 verres, et pour les jeunes (18-24 ans) 3,7 verres. Et 29 % de l'échantillon considère que la consommation d'alcool est "indispensable" à la réussite de ces sorties.

 

Du côté positif, les conducteurs prévoient des dispositions pour réduire les risques. Las, 69 % envisagent des dispositions parfois inefficaces, comme limiter sa consommation (42 %, efficace cependant si on reste sous les 2 verres), boire à la suite de l'eau ou du café (21 %, inefficace à 100 %), attendre avant de prendre la route (19 %, efficace mais il faut attendre souvent longtemps) ou conduire lentement (9 %, inefficace à 100 %). Deux solutions sont efficaces : désigner un Sam (40 % l'envisagent) et dormir sur place (40 % également). Utiliser un autre moyen de transport, comme un taxi, un VTC, les transports en commun, n'est évoqué que par 12 % des sondés.

 

Le rhume, ce serait encore pire que l'alcool !

Un Français sur trois avoue rouler alcoolisé, mais conduire avec un rhume serait pire !

Être conscient des dangers de l'alcool, ce serait déjà bien. Mais une autre étude, qui ressort à point nommé aujourd'hui, tendrait à prouver que conduire alors que l'on est enrhumé est encore pire que de conduire alcoolisé !

Une étude bien de saison, menée en Grande-Bretagne en 2013, affirme en effet que les effets d'un simple rhume sur la conduite sont dévastateurs, et plus importants que de conduire sous l'effet de l'alcool. En effet, le temps de réaction serait augmenté de 36 millisecondes, tandis qu'à la limite maximale d'alcoolémie, il ne serait augmenté que de 15 millisecondes.

Par ailleurs, c'est un effet collatéral du rhume qui serait le pire : l'éternuement. Ce dernier, imposant physiologiquement de fermer les yeux, rendrait aveugle pendant en moyenne 3 secondes (cela nous semble cependant beaucoup…) ce qui équivaut à 45 m parcourus à 50 km/h et 117 mètres à 130 km/h. De quoi ne pas voir arriver l'imprévu.

Enfin, la prise de médicament (sirop, spray, pilules) peut aussi altérer les capacités de conduire, certains réduisant la vigilance.

 

Au final, évitez de boire lorsque vous êtes enrhumé, à défaut de pouvoir éviter d'être enrhumé quand on boit. Ou mieux, évitez de boire tout court lorsque vous prenez le volant. Ce n'est pas pour être moralisateur, c'est une question de sécurité sur la route, que nous empruntons tous.

 

Mots clés :

Commentaires (25)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Je vous dis même pas l'effet des mogettes si une étude avait été faite dessus :oui: le professeur roc de la gravilionne éminent spécialiste de la question pourra mieux vous en parler ici même :jap:

Par

Mouais, une étude un peu biaisée, un article au titre racoleur. Certes, visiblement, les temps de réaction sont plus longs avec un rhume que sous l'emprise de l'alcool. L'étude oublie de dire néanmoins que l'alcool a un rôle desinhibeur qui fera croire à monsieur tout le monde qu'il est un vrai pilote, qu'il circule sur un circuit et pas sur la voie publique et enfin qu'il n'y a plus de règles. Les conséquences? excès de vitesse, non respect des feux, comportements à risque... à cela s'ajoutent la perte de réflexe, le temps de réaction allongé, la perte des repères spaciaux.

Par

En réponse à field1

Mouais, une étude un peu biaisée, un article au titre racoleur. Certes, visiblement, les temps de réaction sont plus longs avec un rhume que sous l'emprise de l'alcool. L'étude oublie de dire néanmoins que l'alcool a un rôle desinhibeur qui fera croire à monsieur tout le monde qu'il est un vrai pilote, qu'il circule sur un circuit et pas sur la voie publique et enfin qu'il n'y a plus de règles. Les conséquences? excès de vitesse, non respect des feux, comportements à risque... à cela s'ajoutent la perte de réflexe, le temps de réaction allongé, la perte des repères spaciaux.

là tu te plantes...

les 3/4 des mecs bourrés se trainent....

et oublient d'allumer les phares...

normal qu'ils se trainnent... ils sont dans le brouillard alcolique et voient plus la route...

discute avec des flics...

non ceux qui blindent la nuit à 2OO sont pas bourrés..;

c'est plutot la racaille...en voiture volée...ou sans pêrmis ..

tous les soirs yen a qui se font flasher sur la rocade...

avant de rentrer dans la cité...

Par

1g d'alcool dans le sang?.C'est pour soigner mon rhume,Monsieur l'Agent.Le mois dernier j'avais 2g?:une bronchite Monsieur l'Agent.

Par

Ah maintenant c'est le rhume:pfff:

La constipation également est source d'accident,tout dur ça déchire la sortie....et la cigarette au volant:voyons:

Par

En réponse à gignac31

là tu te plantes...

les 3/4 des mecs bourrés se trainent....

et oublient d'allumer les phares...

normal qu'ils se trainnent... ils sont dans le brouillard alcolique et voient plus la route...

discute avec des flics...

non ceux qui blindent la nuit à 2OO sont pas bourrés..;

c'est plutot la racaille...en voiture volée...ou sans pêrmis ..

tous les soirs yen a qui se font flasher sur la rocade...

avant de rentrer dans la cité...

Bien vu mais je pense que tout dépend du degré d'alcoolémie .. celui qui a peu bu aura l'effet euphorisant, celui qui sera chargé l'effet " je me traîne, je ne sais plus où j'habite"..

Par

perso j'y crois, quand j'ai de gros rhumes j'ai les yeux larmoyants, j'y vois mal ,et quand j'éternue fort doit bien y avoir une grosse seconde ou je contrôle plus rien.

Sans parler de lacher le volant pour se moucher, etc ....

Bref, conduire enrhumé est vraiment pénible

Par

Et les gens qui roulent d'une main avec le téléphone portable à l'oreille , en même temps qu'ils tripote leur tablette de bord ou radio cd/ mp3 en bloquant le volant avec un genoux , tout en ayant déjà à la base des réflexes pas très vif et en étant pressé et stressé !

" tout existe en belgique "

Par

"En effet, le temps de réaction serait augmenté de 36 millisecondes, tandis qu'à la limite maximale d'alcoolémie, il ne serait augmenté que de 15 millisecondes."

C'est sur que le danger principal c'est clairement les 36ms de temps de réaction en plus...

3% d'augmentation du temps de réaction moyen, vous imaginez! Avec ça votre vitesse à l'impact augmentera d'au moins 0.5 km/h! Rendez-vous compte!

Non mais franchement, vous en connaissez beaucoup des situations qui se jouent à 36ms près?

Par

En réponse à GlobalGuillaume

perso j'y crois, quand j'ai de gros rhumes j'ai les yeux larmoyants, j'y vois mal ,et quand j'éternue fort doit bien y avoir une grosse seconde ou je contrôle plus rien.

Sans parler de lacher le volant pour se moucher, etc ....

Bref, conduire enrhumé est vraiment pénible

Oui, je pense que le danger du rhume au voulant réside clairement plus dans les moments d'inattention que ça engendre que dans une augmentation de 36ms du temps de réaction.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire