Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

Volkswagen : la justice ne lâche pas Winterkorn

Dans Faits divers & Insolite / Justice

Volkswagen : la justice ne lâche pas Winterkorn

L’ambiance chez Volkswagen continue d’être polluée par l’affaire des moteurs diesels sciemment truqués. Une conjoncture qui oblige le constructeur à rappeler nombre de ses véhicules de par le monde et à faire face à moult procédures judiciaires sur la planète. À commencer par l’Allemagne, où la justice s’occupe toujours de l’ancien dirigeant Martin Winterkorn.

La marque a beau jurer que son avenir passera par la motorisation électrique, c’est toujours le diesel qui préoccupe du côté de Wolfsburg. L’ère Winterkorn reste viciée et visée par un parquet de Brunswick, dans le land de Basse-Saxe, qui se penche sur une possible manipulation de cours boursiers liée au scandale des émissions polluantes.

L’ancien patron est en première ligne ainsi qu’un autre haut dirigeant dont l’identité reste encore inconnue. Mais on assure cependant qu’il ne s’agirait pas de l’actuel président du conseil de surveillance de Volkswagen Hans Dieter Pötsch, qui était directeur financier à l’époque des faits. Quant à l’affaire, elle n’est pas à son début : le même parquet enquêtait déjà sur dix-sept anciens salariés de Volkswagen soupçonnés de fraude en lien avec le scandale de la manipulation des émissions polluantes.

Que reproche-t-on ? Pour les autorités, Volkswagen aurait dû informer le marché des possibles conséquences financières du dossier de la manipulation des tests antipollution avant le 22 septembre 2015, date à laquelle le groupe a, pour la première fois, admis publiquement sa responsabilité. Le constructeur lui, se défend en reconnaissant n'avoir pas mesuré l'impact potentiel du scandale avant l'été dernier. Il ajoute, qu'à l'époque, les membres de son directoire jugeaient les coûts liés au dossier "globalement gérables" mais qu'après la décision des autorités américaines de révéler l'affaire le 18 septembre, "les faits et les conséquences financières présentaient la situation sous un jour complètement différent".

Ces nouveaux éléments arrivent au moment d’une assemblée générale annuelle du groupe qui promet d’être tendue face aux actionnaires. Sur la situation, le groupe automobile assure que ses propres investigations n'ont pour l'instant mis au jour aucun élément établissant clairement que des membres ou ex-membres du directoire ont clairement et gravement manqué à leurs devoirs.

Mots clés :

Vidéos populaires

Commentaires (18)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

andre leconde quand il ne tape par sur Anne HIDALGO tape sur VW.

Il devrait prendre une pause pour apprendre à mieux écrire et ne pas utiliser le mot "conjoncture" à tort et à travers.

Par

8ème jour d'emprisonnement pour Moulache Cépafacile tiens le coup Moumou .

Ah ces hallemands tous des Candide en puissance enfin c'est ce que l'on veut nous faire croire tous pourris oui

Ciao belli

Ce commentaire a été signalé aux modérateurs.

Par

Oui vaut mieux acheter des voitures de ce fabuleurs groupe italien qui fait déjà des voitures autonomes : L'acteur Anton Yelchin, l'une des vedettes du prochain "Star Trek", est mort écrasé par sa propre voiture, un modèle de Jeep qui avait fait l'objet d'un rappel pour problèmes de boîtier de vitesse.

Curieux y avait un article caradisiac mais il a disparu, pression d'un sponsor ?

Par

Vlokswagen et les magouilles c'etait dans un reportgae Arte.

Par

En réponse à springo

Oui vaut mieux acheter des voitures de ce fabuleurs groupe italien qui fait déjà des voitures autonomes : L'acteur Anton Yelchin, l'une des vedettes du prochain "Star Trek", est mort écrasé par sa propre voiture, un modèle de Jeep qui avait fait l'objet d'un rappel pour problèmes de boîtier de vitesse.

Curieux y avait un article caradisiac mais il a disparu, pression d'un sponsor ?

Clair que la laisser au point mort en pente c'est de la faute de FCA...

Par

un jours je me présente au contrôle technique , pour la pollution bien qu'il s'agit d'une essence mais comme le moteur est "spécial " j'ai du monter dans les tours minute pour la prise de pollution , aucun soucis , et là deux voitures après moi , une audi tdi , test de pollution moteur à fond 2ou3 secondes et bam la dose est dépassé de 40 fois ( soit plus qu'un poids lourd ) , là la personne au contrôle technique qui passe le test pollution dit au propriétaire , veuillez ouvrir votre capot moteur svp monsieur , et nouveau test , aucun soucis le test est bon , finalement l'audi est passé sans soucis , apparemment au centre de contrôle ils savent comment faire pour s'éviter pas mal de contre visite , le fait de décrocher le capot moteur envoi une information au boitier électronique qui envoi une dose massive d'ad blue la pollution est donc correct !

ces véhicules finissent par revenir en concession pour une mise en conformité , le débi mètre d'air est modifié et l'ordinateur est régler également , après la voiture n'avance plus aussi bien que avant mais elle pollue comme indiqué par le constructeur , vw à donc trouver une solution pour remettre en état les voitures tricheuse , donc je pense que comme vw à remis en état toutes les voitures tricheuse , il faut leur foutre la paix , une erreur réparé est pardonnable ! , ici il s'agit de mécanique pas d'une personne donc tout est réparable , alors autant les laisser tranquilles .

et si vous n'avez pas fait remettre en état votre tdi , c'est facile lors du test de pollution clic ouverture du capot moteur :bien: cela évitera des tonnes de contre visite

Par

Au cœur de la polémique se trouve un "algorithme sophistiqué", explique l'EPA. Concrètement, sous le capot, Volkswagen a bidouillé l'équivalent du cerveau du moteur pour tromper les tests anti-pollution.

La triche se situe dans le calculateur moteur, sorte d'ordinateur qui anime le moteur des voitures modernes. C'est lui qui gère l'afflux de carburant, permettant par exemple de démarrer le matin sans avoir à actionner un starter, ou d'accélérer quand on appuie sur la pédale.

Avec le perfectionnement des véhicules, ce calculateur s'est adjoint des capacités nouvelles, pour adapter le comportement du moteur aux usages, de sorte que l'automobiliste roule toujours confortablement. Par exemple, si le véhicule est particulièrement chargé, tire une remorque ou attaque une côte, le moteur augmentera légèrement sa puissance. En revanche, en descente à une allure raisonnable, le moteur optera pour une consommation plus "économique".

Le logiciel installé à l'intérieur de ce calculateur gère le fonctionnement du moteur, c'est son cerveau, ce qui fait ses performances."

D'où les écarts de puissance parfois importants entre deux voitures dotées d'un même moteur 2.0 litres diesel.

Tandis que l'ordinateur du tableau de bord commence à être géré par les géants comme Google et Apple, le calculateur moteur reste un secret jalousement gardé par chacun des constructeurs. Près de 20 millions de lignes de code informatique font ainsi fonctionner cette boîte noire, où tout est affaire d'algorithme. C'est plus que pour un avion, avance le "Wall Street Journal".

L'EPA accuse donc Volkswagen d'avoir profité de l'opacité sur le fonctionnement du calculateur moteur pour pousser plus loin l'algorithme en vue de tromper les tests anti-pollution. L'agence américaine estime que le groupe a paramétré des centaines de milliers de véhicules diesel commercialisés entre 2009 et 2015 - essentiellement les modèles Golf, Jetta et Beetle, Passat et Audi A3 -, dissimulant leurs véritables émissions de polluants.

Comment ? Assez simple. Dans la boîte noire, il suffisait de paramétrer l'algorithme pour que le véhicule reconnaisse les moments où il subit un test et active à 100% le dispositif anti-pollution. Ce passage en "mode test" s'effectuait à partir d'une analyse de la position des roues, du volant (bloqué ou pas), du capot (ouvert ou fermé), ou encore la vitesse et la pression atmosphérique. Résultat, résume l'EPA :

Les automobiles sont équipées d'un logiciel qui coupe le mécanisme de contrôle des émissions en circulation normale, et l'active en cas de test d'émission."

Les oxydes et les suies émis par la combustion du carburant finissent par nuire sérieusement à l'efficacité du système" Volkswagen pourrait avoir décidé de réduire l'efficacité anti-pollution du système pour améliorer sa durabilité.

Cette technologie nécessite en effet l'injection de bouffées de carburant pendant quelques secondes toutes les deux ou trois minutes, entraînant une surconsommation de 2 à 5% par rapport à un moteur diesel non équipé

Partager ce contenu

"On a totalement merdé", a admis Michael Horn, PDG de Volkswagen America. "Notre entreprise a été malhonnête, avec l'EPA [l'Agence américaine de protection de l'environnement, NDLR] et avec le Carb [son homologue californien, NDLR], ainsi qu'avec vous tous." Le scandale du groupe Volkswagen a pris une ampleur inédite mardi, lorsque le constructeur allemand a admis que 11 millions de ses véhicules dotés de moteurs diesel dans le monde étaient équipés d'un logiciel permettant de tricher aux tests anti-pollution.

Au cœur de la polémique se trouve un "algorithme sophistiqué", explique l'EPA. Concrètement, sous le capot, Volkswagen a bidouillé l'équivalent du cerveau du moteur pour tromper les tests anti-pollution.

20 millions de lignes de code secrètes

La triche se situe dans le calculateur moteur, sorte d'ordinateur qui anime le moteur des voitures modernes. C'est lui qui gère l'afflux de carburant, permettant par exemple de démarrer le matin sans avoir à actionner un starter, ou d'accélérer quand on appuie sur la pédale.

Vous aimez cet article ?Inscrivez-vous à la Newsletter de l'Obs×

Adresse email

S'inscrire

Avec le perfectionnement des véhicules, ce calculateur s'est adjoint des capacités nouvelles, pour adapter le comportement du moteur aux usages, de sorte que l'automobiliste roule toujours confortablement. Par exemple, si le véhicule est particulièrement chargé, tire une remorque ou attaque une côte, le moteur augmentera légèrement sa puissance. En revanche, en descente à une allure raisonnable, le moteur optera pour une consommation plus "économique".

Un ingénieur automobile résume dans "Les Echos" :

Le logiciel installé à l'intérieur de ce calculateur gère le fonctionnement du moteur, c'est son cerveau, ce qui fait ses performances."

D'où les écarts de puissance parfois importants entre deux voitures dotées d'un même moteur 2.0 litres diesel.

Tandis que l'ordinateur du tableau de bord commence à être géré par les géants comme Google et Apple, le calculateur moteur reste un secret jalousement gardé par chacun des constructeurs. Près de 20 millions de lignes de code informatique font ainsi fonctionner cette boîte noire, où tout est affaire d'algorithme. C'est plus que pour un avion, avance le "Wall Street Journal".

Détecter les tests

L'EPA accuse donc Volkswagen d'avoir profité de l'opacité sur le fonctionnement du calculateur moteur pour pousser plus loin l'algorithme en vue de tromper les tests anti-pollution. L'agence américaine estime que le groupe a paramétré des centaines de milliers de véhicules diesel commercialisés entre 2009 et 2015 - essentiellement les modèles Golf, Jetta et Beetle, Passat et Audi A3 -, dissimulant leurs véritables émissions de polluants.

Comment ? Assez simple. Dans la boîte noire, il suffisait de paramétrer l'algorithme pour que le véhicule reconnaisse les moments où il subit un test et active à 100% le dispositif anti-pollution. Ce passage en "mode test" s'effectuait à partir d'une analyse de la position des roues, du volant (bloqué ou pas), du capot (ouvert ou fermé), ou encore la vitesse et la pression atmosphérique. Résultat, résume l'EPA :

Les automobiles sont équipées d'un logiciel qui coupe le mécanisme de contrôle des émissions en circulation normale, et l'active en cas de test d'émission."

"Tout ça n'est pas très compliqué techniquement, à défaut d'être très éthique...", analyse un industriel du secteur dans "les Echos".

Se conformer aux normes américaines...

Reste à savoir pourquoi Volkswagen a choisi de "brider" l'ensemble du dispositif anti-pollution de ses véhicules. Le constructeur allemand ne s'en est pas encore expliqué. On peut toutefois supposer qu'il a voulu offrir de meilleures performances aux conducteurs, tout en se conformant aux normes anti-pollution américaines, très strictes. Explication.

Pour commercialiser un véhicule aux Etats-Unis, le constructeur se soumet à une batterie de tests afin de déterminer les niveaux d'émission de particules, plus bas qu'en France pour le diesel. Or, dans le cas de Volkswagen, les voitures incriminées dégagent, dans une utilisation classique, un taux d'oxyde d'azote (NOx) 10 à 40 fois supérieur à ce qu'autorise la législation américaine.

Pour répondre aux dernières normes, les constructeurs ont installé dans les moteurs diesel un système de traitement des gaz d'échappement afin de limiter le dégagement d'oxydes d'azote (dits NOx), responsables de maladies respiratoires et de risques cardiovasculaires. Sur ses véhicules, Volkswagen a opté pour une triple technologie mettant en oeuvre :

- un catalyseur (dit "DOC") visant à réduire les émissions d'hydrocarbure,

- un filtre à particules fines (dit "DPF"),

- et un "piège à NOx".

Ce dernier dispositif, placé sous la voiture, capte chimiquement les oxydes d'azote pour les réduire de 30% à 60% (voire jusqu'à 95% dans des conditions favorables, selon le Blog Auto).

... Tout en offrant de hautes performances

Mais ce dispositif anti-pollution présente deux limites, qui ont pu conduire Volkswagen à en limiter l'usage :

1. La durée de vie du piège à NOx est limitée

"Les oxydes et les suies émis par la combustion du carburant finissent par nuire sérieusement à l'efficacité du système", explique le magazine Auto-Moto. Volkswagen pourrait avoir décidé de réduire l'efficacité anti-pollution du système pour améliorer sa durabilité.

2. Le piège à NOx réduit les performances des véhicules

Cette technologie nécessite en effet l'injection de bouffées de carburant pendant quelques secondes toutes les deux ou trois minutes, entraînant une surconsommation de 2 à 5% par rapport à un moteur diesel non équipé, souligne Sciences et avenir. Un handicap à l'heure des économies de carburant...

Le groupe allemand pourrait avoir décidé de tromper les contrôles américains afin d'obtenir les autorisations de commercialisation, tout en proposant aux consommateurs des véhicules avec de meilleures performances. Un connaisseur du secteur explique au "Monde" :

Tous les ingénieurs automobiles connaissent les points de contrôle des tests de certification. C'est une pratique courante de s'y adapter, mais il est illégal de s'y soustraire complètement."

Selon une source proche de Volkswagen citée par l’AFP, la décision de mettre en place ce mécanisme aurait été prise par le siège en Allemagne, et non par les divisions régionales concernées.

après tu vois une audi tdi qui pollue 40 fois la dose au contrôle technique , pas de panique le contrôleur demande alors au propriétaire de la voiture de lever le capot moteur , quelques instant plus tard nouveau test et c'est ok ! pourquoi font ils comme sa , ils en avaient ras le bol des contres visites .

aujourd'hui volks à rappeler ces voitures , et remis en ordre ces voitures , l'erreur est mécanique et donc réparable , l'erreur ayant donc été réparer il faut laisser tranquilles vw , il ne s'agit pas d'erreur sur une personne mais sur une mécanique et donc cette erreur est réparable , par contre le fait d'avoir triché n'est peut être une bonne image publicitaire , mais cela prouve à quel point les constructeurs ont difficile de respecter les normes anti pollution euro , il est impossible de produire des 180 ch sans pollution et en consommant 5 litre ( lors de l'usage de la puissance ) , donc ce sont ceux qui prennent les normes euro au sujet de pollution qui doivent réaliser que mécaniquement cela n'est pas possible et également les clients qui doivent cesser de vouloir des voitures puissante qui ne pollue pas , je pense sérieusement qu'il faut foutre la paix à vw aujourd'hui !!!

Par

En réponse à springo

Oui vaut mieux acheter des voitures de ce fabuleurs groupe italien qui fait déjà des voitures autonomes : L'acteur Anton Yelchin, l'une des vedettes du prochain "Star Trek", est mort écrasé par sa propre voiture, un modèle de Jeep qui avait fait l'objet d'un rappel pour problèmes de boîtier de vitesse.

Curieux y avait un article caradisiac mais il a disparu, pression d'un sponsor ?

Calme toi le troll si tu veux troller sur l'article en question tu peux y aller il est ouvert d'ailleurs c'est bien un articles pour toi.

Ciao bello

Par

Y'en a un qu'à tenté de battre le record du post le plus long....

Le Wizz peut faire mieux avec deux sous de concentration... :cubitus:

Par

En réponse à martin527

un jours je me présente au contrôle technique , pour la pollution bien qu'il s'agit d'une essence mais comme le moteur est "spécial " j'ai du monter dans les tours minute pour la prise de pollution , aucun soucis , et là deux voitures après moi , une audi tdi , test de pollution moteur à fond 2ou3 secondes et bam la dose est dépassé de 40 fois ( soit plus qu'un poids lourd ) , là la personne au contrôle technique qui passe le test pollution dit au propriétaire , veuillez ouvrir votre capot moteur svp monsieur , et nouveau test , aucun soucis le test est bon , finalement l'audi est passé sans soucis , apparemment au centre de contrôle ils savent comment faire pour s'éviter pas mal de contre visite , le fait de décrocher le capot moteur envoi une information au boitier électronique qui envoi une dose massive d'ad blue la pollution est donc correct !

ces véhicules finissent par revenir en concession pour une mise en conformité , le débi mètre d'air est modifié et l'ordinateur est régler également , après la voiture n'avance plus aussi bien que avant mais elle pollue comme indiqué par le constructeur , vw à donc trouver une solution pour remettre en état les voitures tricheuse , donc je pense que comme vw à remis en état toutes les voitures tricheuse , il faut leur foutre la paix , une erreur réparé est pardonnable ! , ici il s'agit de mécanique pas d'une personne donc tout est réparable , alors autant les laisser tranquilles .

et si vous n'avez pas fait remettre en état votre tdi , c'est facile lors du test de pollution clic ouverture du capot moteur :bien: cela évitera des tonnes de contre visite

"j'ai du monter dans les tours minute pour la prise de pollution[...], là la personne au contrôle technique qui passe le test pollution dit au propriétaire , veuillez ouvrir votre capot moteur svp monsieur"

Ça sent le bon gros mytho des familles: le client n'est pas autorisé à approcher et encore moins toucher au véhicule pendant le contrôle!

En fait t'es un gamin qui rêve d'avoir une intégra ou une evo ou toute autre caisse de kikou mais au mieux t'as un booster ou au pire t'es à pinces! Donc merci d’arrêter de raconter des conneries. Ciao!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire