Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Avis Aston Martin V8 Vantage

Aston Martin V8 Vantage COUPE 4.7 420 SPORTSHIFT BVS - 2013

Par

le 22 Juillet 2019 à 19h22

Véhicule possédé depuis : plus de 4 ans

Kilomètres par an : 6000 kms

Type d'usage : Weekend, Vacances

Type de parcours : Urbain, Extra-urbain, Autoroute

Entretien : Concession

Avis général

Roadster V8 Vantage BV séquentielle "sportshift II" à 7 rapports, acheté neuf millésime 2013 le centenaire de la marque, bien entendu gris métal mais avec le cuir gris foncé, à mes yeux plus stylé que le noir : rouler cheveux au vent dans une Aston-Martin en jouant des palettes, c'est le bonheur à l'état pur. Faites entrer le joyau de contact dans son emplacement au milieu de la planche de bord, et vous êtes dans le rêve, à commencer par le son ; pensez à mettre le frein à main car il n'y a pas de position P, laissez chauffer puis enclenchez une vitesse en manuel, puis le rapport suivant, etc, rétrogradez, freinez, ré-accélérez, vous êtes en Aston-Martin, régalez-vous des mouvements antagonistes des aiguilles du compteur de vitesse et du compte-tours. Un grand bonheur est de redémarrer après s'être arrêté point mort frein à main : de la main gauche vous libérez le frein et de la main droite vous passez la première. La voiture étant courte et avec la répartition des masses à 50/50, elle est d'une agilité démoniaque, et comme la puissance max est atteinte à 7300 t/mn et le couple à plus de 5000 t/mn elle ne vous demande que de la faire rugir. Si vous utilisez le mode Drive ce n'est pas pareil, les rapports passent à mon avis trop tôt et la voiture est comme molle (déjà les DB6 automatiques présentaient ce travers). Je n'ai pas mesuré la consommation mais elle semble raisonnable, tout dépend bien sûr de votre conduite. C'est de la mécanique de pointe : carter sec, huile 10W60, etc. Il n'y a pas plus racé que cette Aston-Martin dite "baby", celles qui sont d'une gamme supérieure n'ont pas un meilleur comportement et ses pseudo-concurrentes sont insipides ; elle est pour les amoureux de l'automobile d'exception, pas pour les simples frimeurs ni pour ceux qui veulent une belle bagnole.

Problèmes rencontrés

Plutôt une mise en garde : l'embrayage d'une boîte séquentielle étant très fragile, d'une part pensez à appuyer sur le bouton N dès que le véhicule ne roule pas (par exemple feu rouge) même pour une durée courte ; d'autre part évitez le patinage, dépassez rapidement les 1500 tour/min. Vous éviterez de l'usure à l'embrayage.

A aimé

  • le nom
  • la marque
  • le look
  • bonheur de jouer des palettes
  • frein à main merveilleux
  • la toile sèche très vite
  • le joyau de contact
  • le stylo
  • compteur vitesse et compte-tours antagonistes
  • carte grise juste en dessous du surcoût

N'a pas aimé

  • taille du coffre
  • très peu de rangements
  • BV séquentielle : embrayage fragile et coûteux
  • GPS perfectible
  • mode Drive inutilisable hors de l'autoroute

Détail de la note

  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9

Sécurité

  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

Budget

  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

Confort

  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

Conduite

  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9

Aspects pratiques

  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

Equipements de série

  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

Qualité de la finition

  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

Fiabilité

  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9

Ecologie

  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

Originalité du design

Rechercher un avis

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE