Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Avis Chevrolet Corvette

Chevrolet Corvette 7.0 V8 513 - 2011

 

Par

le 16 Janvier 2012 à 20h22

Avis général

Voilà, après vous avoir présenté la Megane RS, je souhaitais vous faire part de mes impressions sur la Corvette Z06 que je possède depuis le printemps dernier. Je n'ai globalement fait que 5000 kilomètres avec, rachetée à un collègue à 8000 kilomètres, il s'agit d'un modèle allemand millésime 2011, full options et bénéficiant de deux packs très intéressants.

Le "Pack Performances" d'abord, qui comprend les freins Brembo en carbone/céramique de la ZR1, sa suspension pilotée "Magnetic Ride", ses pneumatiques Michelin Pilot Sport 2 (chaussés sur des jantes de 19" et 20") et enfin son système plus avancé de refroidissement.

Le second, le "Pack Carbone", qui a défaut d'offrir un réel gain de poids vous gratifie de nombreux éléments en carbone (toit, lame, bas de caisse...) radicalisant l'allure générale de l'auto. On dirait une véritable voiture de course, surtout dans cette livrée "Supersonic Blue" avec jantes noires.

Le moteur est un V8 cubant 7.0 litres, développant 512 chevaux à 6300 trs/min et 65,3 mkg dès 4800 trs/min. Justement baptisé "Big Block", il offre un punch et des sensations incomparables. Pas besoin de turbo. Les accélérations vous scotchent jusqu'à 7000 trs/min, en première on atteind 100 km/h, en seconde presque 150 et la troisième vous envoie directement en prison à 200 km/h... La vitesse maxi est atteinte en cinquième, le sixième rapport faisant office d'overdrive pour abaisser la conso sur autoroute. La Vette explose la barre des 320 km/h (sur l'Autobahn évidemment !) avec un flegme à faire pâlir bon nombre de GT plus chères et radicales...

La sonorité non plus n'est pas en reste ! Avec l'installation cet automne d'un système d'échappement "Akrapovic" en titane, c'est une pétarade constante qui s'opère sous les yeux et les oreilles des passants terrorisés, vous faisant jubiler à chaque pression du pied droit sur l'accélérateur ! Ce système baptisé "Evolution exhaust" vous promet un gain de 14 chevaux et de 28 Nm, tout en vous faisant économiser 15 kilos.

La tenue de route est fabuleuse. Nous sommes vraiment loin du vieux cliché de l'américaine qui transforme chaque ballade en rodéo à la moindre pression de l'accélérateur. Les Michelin offrent un grip fabuleux et rassurant, de concert avec l'excellent travail de la suspension pilotée. Cette dernière propose deux modes : "Tour" et "Sport". Le premier est idéal en ville ou sur route pour "cruiser", tandis que le second transforme vos vertêbres en bouillie... Les freins sont indestructibles, mais la course de la pédale est un peu trop longue et il est parfois difficile de doser correctement. La direction est précise, avec un excellent feeling, rien à voir avec la Megane RS. La boite, impose de bien décomposer, avec des verrouillages fermes mais précis. Grâce à sa répartition des masses proche du 50/50, l'auto se montre très facile et prévenante, d'une agilité remarquable étant donné son gabarit. Loin de moi l'idée d'aller chercher ses limites sur route ouverte, mais on peut réellement se faire plaisir à son volant et vite atteindre des vitesses inavouables.

Venons en aux sujets qui fâchent, la finition et la conso, forcément... Malgré son intérieur tout cuir, l'auto se classe très nettement en dessous des ténors de la catégories. Néanmois, rien ne manque. Du système de navigation à la sono Bose, en passant par l'excellent affichage tête haute, la Corvette vous invite au voyage. Petite précision, j'ai remplacé les sièges d'origine au maintient approximatif par de superbes baquets Recaro faits sur mesure, j'en avais marre de me retrouver projeté contre la porte dans les virages !

Je ne perdrai pas mon temps à vous parler en détail de la consommation, forcément déraisonnée en cette période de politiquement correct mais réellement aléatoire, c'était un achat en connaissance de cause. Sachez juste qu'en ville on peut facilement atteindre 20 litres au cent.

Pour l'entretient, le réseau est limité mais j'ai d'ores et déjà trouvé un spécialiste près de chez moi. Grosso modo, la révision m'a coûté autant que pour une grosse berline diesel. Sachez juste qu'un train de pneus peut vous durer 8000 kilomètres ou plus du double. Au prix des Michelin ça fait réfléchir.

Ma note finale pourra peut-être paraître faible pour certains, mais je me suis efforcé de prendre en compte tous les critères de Caradisiac, comme pour la Megane RS qui aurait certainement mérité un 17/20 d'un point de vue strictement sportif. Si je devais noter la Corvette de cette manière, je lui décernerai certainement la note maximale...

A aimé

  • - Le design
  • - Les performances
  • - La tenue de route
  • - La férocité du moteur

N'a pas aimé

  • - La finition
  • - Le freinage difficile à doser
  • - Le gabarit en ville

Détail de la note

  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

Sécurité

  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

Budget

  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

Confort

  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

Conduite

  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

Aspects pratiques

  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

Equipements de série

  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

Qualité de la finition

  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

Fiabilité

  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1

Ecologie

  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

Originalité du design

Rechercher un avis

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE