Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info
Les essais de Soheil Ayari - MissionH24, la voiture à hydrogène du MansUne fois n’est pas coutume, nous avons demandé à notre ami Soheil de venir sur un essai avec sa tenue de pilote de course. Au programme, une prise en main du prototype LMPH2G, voiture-laboratoire à motorisation hydrogène. Objectif : les 24 heures du Mans 2024.

Lire l'essai»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

La sonorité est juste horrible.

Mais bravo pour la conception du moteur à hydrogène.

D'autres comme Toyota font déjà rouler des autos et même des camions pour hyundai avec cette technologie.

C'est ça l'avenir.

Par

Je sais que cela est loin de faire l'unanimité, mais je suis convaincu que l'avenir du sport automobile est dans ce genre de concept. Même si cela signe la fin des mélodies des moteurs thermiques, la bagarre et le plaisir de pilotage sera toujours là. Et puis, le bruit a un petit coté star wars, sassez drôle, en fait !!

Par

"Celle-ci est stockée dans les batteries qui alimentent le moteur électrique."

Ce n'est pas tout à fait le principe...Il ne s'agit pas seulement de stocker mais aussi de transformer l'hydrogène.(Cette transformation s'opère dans ce que l'on appelle: une pile à combustible.)

Voici un début d'article pour expliquer un peu plus en détail le fonctionnement d'une Pile à combustible:

"Aujourd’hui, la plupart des véhicules électriques utilisent des batteries, souvent basées sur des cellules Lithium-ion ou Plomb-acide. Ces batteries permettent de stocker de l’énergie produite à distance du véhicule et d’utiliser cette énergie pour créer un mouvement mécanique et faire avancer un vélo, une voiture ou une moto.

Les piles à combustible à hydrogène, une technologie relativement ancienne, créée en 1839 par Sir William Grove et affinée au fil des années, permettent également de stocker de l’énergie sous forme d’hydrogène pour alimenter des véhicules électriques.

Comme une batterie, une pile à combustible exploite une réaction chimique pour produire de l’énergie sous forme d’électricité.

Plus précisément, les piles à hydrogène génèrent de l’électricité, de l’eau et de la chaleur à partir d’hydrogène et d’oxygène.

Les piles à combustible consistent en une anode et une cathode entourant un électrolyte appelé membrane polymère synthétique qui sépare l’hydrogène et l’oxygène tout en permettant seulement le passage de certains ions (H+ ou protons). Les atomes d’hydrogène entrent dans la pile à combustible au niveau de l’anode où ils sont séparés de leurs électrons. Ces électrons traversent le circuit du véhicule jusqu’à la cathode sous forme d’électricité.

Les atomes d’hydrogène chargés positivement (ou protons) traversent la membrane pour rejoindre l’oxygène et les électrons afin de former de l’eau.

Les piles à combustible produisent des quantités relativement faibles de courant et de tension et, comme les piles lithium-ion, doivent donc être assemblée en série et en parallèle pour atteindre la tension cible et le courant maximum requis par le véhicule qu’elles alimentent."

https://www.furosystems.com/fr/nouvelles/piles-a-combustible-a-hydrogene-ou-batteries-au-lithium-ion-dans-les-vehicules-electriques/

Dans tous les cas de figure la motorisation sera exclusivement électrique.

(Un moteur à hydrogène n'existe pas...L'hydrogène correspond uniquement à la source d'énergie pour alimenter le moteur ou les moteurs électriques en passant par une pile à combustible.)

En fait, l'hydrogène c'est comparable au charbon ou pétrole (Centrales thermiques)/Uranium (Centrales nucléaires)/eau (Barage hydraulique)/photons (Panneaux photovoltaiques)/Vents (Eoliennes) qui transforme l'énergie en électricité pour recharger les batteries.

Sauf qu'ici, c'est de l'hydrogène injecté directement dans le véhicule qui fait sa transformation dans la pile à combustible implanté elle aussi dans le véhicule. (Circuit de transformation plus direct que les batteries "classiques".)

Par

En réponse à henri13enforme

La sonorité est juste horrible.

Mais bravo pour la conception du moteur à hydrogène.

D'autres comme Toyota font déjà rouler des autos et même des camions pour hyundai avec cette technologie.

C'est ça l'avenir.

Cette voiture de course utilise 4 moteurs électriques...

L'avenir passera par la motorisation électrique. (Ca oui.)

Cependant, plusieurs moyens différents seront utilisés pour produire/stocker cette électricité, l'hydrogène en sera un parmis tant d'autres.:bah:

Il n'y aura jamais une exclusivité pour l'utilisation de cette énergie.

Il s'agira simplement d'une alternative afin de compenser les capacités de stockages insuffisantes des batteries actuelles. (Et même dans un futur proche...)

Il est fort probable que si les batteries décuplent suffisamment leurs performances de stockage (D'ici quelques dizaines d'années) par l'intermédiaire de nouveaux matériaux afin de les rendre plus petites et donc moins polluantes, l'utilisation de l'hydrogène ne sera plus pertinent pour alimenter les moteurs électriques.

(La logistique consistant a transporter ce carburant sous très haute pression, est et restera un problème majeur.)

Par

POM ne confond pas le principe de production d'électricité a partir d'hydrogène et les moteurs électriques servant à faire avancer l'auto.

Le schéma est pourtant très explicite en bas de ton article. :wink:

(MODULE de production hydrogène/électrique.)

J'invite tous les Caranautes à le consulter attentivement pour ne pas tout mélanger.

(Un moteur à hydrogène ca n'existera JAMAIS.)

À mon avis POM, tu devrais rentrer un peu plus dans les détails techniques, car visiblement tu n'as pas bien saisis le principe de fonctionnement du véhicule que tu nous présentes. :blague:

Par

En réponse à mekinsy

POM ne confond pas le principe de production d'électricité a partir d'hydrogène et les moteurs électriques servant à faire avancer l'auto.

Le schéma est pourtant très explicite en bas de ton article. :wink:

(MODULE de production hydrogène/électrique.)

J'invite tous les Caranautes à le consulter attentivement pour ne pas tout mélanger.

(Un moteur à hydrogène ca n'existera JAMAIS.)

À mon avis POM, tu devrais rentrer un peu plus dans les détails techniques, car visiblement tu n'as pas bien saisis le principe de fonctionnement du véhicule que tu nous présentes. :blague:

Les moteurs a Hydrogène ça existe : https://fr.wikipedia.org/wiki/BMW_Hydrogen_7

Mais ça n'a aucun avenir sur les voitures, car le rendement est bien plus mauvais qu'un utilisant une PAC pour générer d e l'électricité.

Par

voilà ce qui va enterrer très rapidement ; dès la commercialisation de la technologie ; la voiture électrique à batterie ! :bien:

Par

En réponse à speedster 72

voilà ce qui va enterrer très rapidement ; dès la commercialisation de la technologie ; la voiture électrique à batterie ! :bien:

Très rapidement ? Probablement pas car contrairement aux voitures a batteries qu'on peut toujours recharger chez soi (au moins si on dispose d'un accès simple à une prise domestique près de son lieu de stationnement) tant que le réseau de bornes n'est pas plus dense, une voiture à hydrogène nécessite un point de recharge assez compliqué à installer. Jamais la recharge en H2 à domicile ne sera possible et la diffusion de cette technologie pour les véhicules particuliers est conditionnée au développement d'un reseau minimal de points de recharges. A moins qu'on développe des véhicules à H2 "hybrides rechargeables" ce qui suppose simplement des batteries un peu plus grosses et une électronique adaptée. En cas de difficulté à trouver un point de charge H2 on pourrait se tourner vers les bornes de recharge électriques... ou même les prises domestiques.

Par

En réponse à Juxee2

Les moteurs a Hydrogène ça existe : https://fr.wikipedia.org/wiki/BMW_Hydrogen_7

Mais ça n'a aucun avenir sur les voitures, car le rendement est bien plus mauvais qu'un utilisant une PAC pour générer d e l'électricité.

Bien vu ! :bien:

En effet; Cette technique procure un très mauvais rendement...Mais elle a été utilisée.:jap:

Par

En réponse à speedster 72

voilà ce qui va enterrer très rapidement ; dès la commercialisation de la technologie ; la voiture électrique à batterie ! :bien:

Oh que non ! :redface:

Certainement pas. :nanana:

Je t'invite a lire ceci:

Toujours pour parcourir 700 km, il faut 7 kg d’H2 contenus dans un réservoir résistant de 150 kg et d’un volume de presque 200 litres. L’H2 alimente une pile à combustible (PAC) de 100 kg capable de fournir une puissance d’une centaine de kW (l’ensemble pèse donc 250 kg…).

De plus, la durée de vie de la très coûteuse PAC (nécessitant du platine) est faible (quelques milliers d’heures, soit moins de 5 ans).

Le prix du kg d’H2 peut varier beaucoup (de 15 euros à plus de 30 euros) selon que l’H2 utilisée est issue du gaz méthane par vaporeformage, comme actuellement, ou par l’électrolyse de l’eau (avec une électricité décarbonée qui peut être très chère si elle est issue uniquement d’énergie éolienne et solaire comme en rêvent certains).

Or, il faut environ 150 kWh d’électricité pour aboutir à 1 kg d’H2 comprimé à 700 bars contenant 33 kWh  (rendement de moins de 25 %).

De l’eau « gratuite », il y en a partout pour fabriquer de l’H2, mais pour parcourir 700 km, le prix d’achat de 7 kg d’H2 varie d’environ 100 euros à plus de 200 euros  par électrolyse, à ajouter au prix d’achat vertigineux des voitures (plus de 70 000 euros en 2019 pour les Toyota Mirai, Honda Clarity, et Hyundai Nexo).

L’AVENIR PROCHE ET LOINTAIN

L’avenir proche est incontestablement encore « pour un certain temps » aux véhicules à carburant dont le prix d’achat (20 000 euros ) et d’utilisation (11 euros de carburant pour 100 km) est toujours raisonnable, ce qui permet la garantie la liberté de circuler pour le plus grand nombre.

L’avenir plus lointain appartient probablement aux voitures électriques avec batteries Li-ion (ou autres améliorations) pour un prix d’achat actuel autour de 35 000 euros  (en baisse) et d’utilisation (environ 4  euros d’électricité pour 100 km) et d’entretien plus faible (pas de vidange).

L’avenir, même lointain, n’appartient pas à l’hydrogène. C’est un ruineux vecteur énergétique (et non une source d’énergie) qu’il est nécessaire de fabriquer avec beaucoup d’électricité.

L’hydrogène a beaucoup d’avenir dans les rêves de certains utopistes, et encore pour longtemps, car les lois de la physique ne pourront pas être contournées par la loi des hommes politiques.

Malgré les annonces tonitruantes de subventions juteuses pour quelques lobbies s’affichant « verts » (au détriment des contribuables surtaxés), l’hydrogène, c’est mort…

https://www.contrepoints.org/2019/05/20/344755-vehicules-lavenir-nest-pas-du-tout-a-lhydrogene

L'hydrogène sert une transition rapide mais coûteuse. (On n'en est plus a quelques milliards de dépenses près...)

Lorsque les batteries évolueront (Car oui elles évolueront, et pas juste de quelques dizaines de pourcents.), elles deviendront le seul moyen de stockage valable.

D'ici combien de temps elles proposeront une capacité répondant à l'ensemble des besoins du transport routier ?

C'est plus cette question qu'il faut se poser.

Mais L'hydrogène n'est qu'une solution transitoire.

Rien de plus.

Tout simplement car 1kg d'hydrogène reste 1kg d'hydrogène, on ne pourra pas décupler les performances. (Contrairement aux batteries...Lesquelles dispose d'un énorme potentiel théorique.)

Par

N'oublions pas que l'hydrogène nécessite beaucoup d'énergie pour être fabriqué. A l'heure actuelle, le seul moyen suffisamment puissant serait le nucléaire. Mais pour fournir tout le parc automobile, il faudra surement attendre la fusion nucléaire.

Par

Par contre il serait de bon ton que le "1er site automobile de France", prenne le temps de réaliser un article très explicite, détaillée et structurée sur ce type de fonctionnement, car moi qui croyait que l'hydrogene était (A date) une source d'énergie, il s'agit finalement d'un vecteur d'énergie. (Ce qui signifie concrètement que L'hydrogène injecté dans les réservoirs est issue d'une transformation ayant eu besoin d'énergie afin d'être réalisée.)

Non seulement ce n'est pas une solution d'avenir, mais lorsqu'on s'y intéresse de plus près, on se rend compte que c'est loin d'être un procédé si écologique que l'image (Je rejette de la vapeur d'eau) le prétend.

On pourrait faire un élevage de couleuvres avec tout ce que l'on peut entendre/lire a droite et à gauche. :roll::ptdr:

Par

En réponse à Hcc1

Très rapidement ? Probablement pas car contrairement aux voitures a batteries qu'on peut toujours recharger chez soi (au moins si on dispose d'un accès simple à une prise domestique près de son lieu de stationnement) tant que le réseau de bornes n'est pas plus dense, une voiture à hydrogène nécessite un point de recharge assez compliqué à installer. Jamais la recharge en H2 à domicile ne sera possible et la diffusion de cette technologie pour les véhicules particuliers est conditionnée au développement d'un reseau minimal de points de recharges. A moins qu'on développe des véhicules à H2 "hybrides rechargeables" ce qui suppose simplement des batteries un peu plus grosses et une électronique adaptée. En cas de difficulté à trouver un point de charge H2 on pourrait se tourner vers les bornes de recharge électriques... ou même les prises domestiques.

C' est pas faux , mais les stations essence des pétroliers vont surement s' équiper comme pour les pompes de carburant " normale " , dont ça fera comme aujourd'hui avec un véhicule Essence ! Enfin c' est mon avis !

Par

Tout cela est juste , mais on est qu' au début du développement de cette technologie ! Avec les gros progrès qu'ils vont faire , le coût de cette technologie baissera ! Regarde pour les voitures électriques , ça fait longtemps que ça existe , mais avant , ça n' évolué pas parce qu'il n' y avait pas de volonté politique ! Aujourd'hui , depuis que l' état veux que tout le monde roule électrique , les progrès sont énormes et rapide ! je pense que ça fera pareil pour l' hydrogène !

Par

Le problème c'est que l'hydrogène à produire pollue plus que tout

Par

Essai très intéressant.

Par

En réponse à henri13enforme

La sonorité est juste horrible.

Mais bravo pour la conception du moteur à hydrogène.

D'autres comme Toyota font déjà rouler des autos et même des camions pour hyundai avec cette technologie.

C'est ça l'avenir.

Toyota avec la Mirai est très connue.

Mais Honda propose depuis des années la Clarity Fuel Cell à la location

Ils sont rejoint par Hyundai avec le Santa fe puis l'IX35 à la location également. Mais aujourd'hui Hyundai propose le Nexo à la vente.

Renault propose aussi le Kangoo H2 qui est issu de la coopération avec SymbyoCell.

Mercedes qui avait conçu le GLC-fuel cell, qui finalement ne le commercialisera pas.

Symbiocell propose des "kits" pour bus et camion...

Par

Il faudrait rappeler qu'une 2cv de la production à la consommation est un des véhicules les plus écolos du monde.

Pousser les gens a changer de voiture pour avoir un véhicule écolo compatible est une aberration, rien que par le coût "écologique " de sa fabrication.

Les plus écolos actuellement sont les vieux campagnards qui gardent leur vieilles guimbardes coute que coute, pas les bouffons parisiens mangés par leurs réseaux et télétravail (1 sur 7).

Y'en a marre de la centralisation.

Par

En réponse à Fordthemust

Le problème c'est que l'hydrogène à produire pollue plus que tout

La production actuelle d'hydrogène pollue a cause de les méthodes utilisées (utilisation combustible fossile), mais c'est aussi un choix politique et il est théoriquement possible d'en faire plus proprement (il faut encore chercher de ce point de vue).

Pour l'instant, difficile de dire qui de la voiture a hydrogène ou électrique sera le plus pertinent car ca dépend aussi du travail réalisé sur les batteries (capacité, allègement ...). Le principale avantage de l'hydrogène c'est qu'actuellement, on ne sait pas vraiment comment stocker du courant en grande quantité. L'avantage de l'hydrogène, c'est justement le stockage qui permettrait de palier une production alternative de courant (genre éolienne).

Par

En réponse à Oyama

La production actuelle d'hydrogène pollue a cause de les méthodes utilisées (utilisation combustible fossile), mais c'est aussi un choix politique et il est théoriquement possible d'en faire plus proprement (il faut encore chercher de ce point de vue).

Pour l'instant, difficile de dire qui de la voiture a hydrogène ou électrique sera le plus pertinent car ca dépend aussi du travail réalisé sur les batteries (capacité, allègement ...). Le principale avantage de l'hydrogène c'est qu'actuellement, on ne sait pas vraiment comment stocker du courant en grande quantité. L'avantage de l'hydrogène, c'est justement le stockage qui permettrait de palier une production alternative de courant (genre éolienne).

On évoque ici uniquement des voitures électriques.

L'hydrogène est stocker dans un réservoir et il est transformé ensuite en électricité dans un module de production d'électricité afin d'alimenter un moteur électrique. (Et non un moteur à hydrogène.)

Dans 20ans, 100% des moteurs neufs seront électriques en France.

D'ici la les batteries auront décuplé leurs capacités.

Au delà des histoires de stockage à bord des véhicules, les réserves mondiales en cuivre sont en train de fondre à vue d'œil et L'hydrogène limiterait l'utilisation de cuivre. (Station de recharge électrique.)

D'ou la pertinence d'utiliser l'hydrogene pour les PL, Bus, Autocar et autres engins de services publics.:bah:

Que ce soit batteries ou hydrogène, le point commun à tous ces véhicules sera leurs motorisations 100% électrique.

Par

Rupture technologique dans les batteries OU dans les piles à combustible, c'est la question qui définira quelle solution l'emportera. Pis si pas de rupture technologique, ben on gardera nos hybrides rechargeables :)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire