Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Fiche technique Infiniti Q50 2.2D 7AT

1,44 m1,82 m
4,79 m
  •  5 places
  •  500 l / NC

  •  4 portes
  •  Automatique à 7 rapports
  •  Diesel

Généralités

Date de commercialisation 01/06/2013
Date de fin de commercialisation 09/01/2017
Durée de la garantie 36 mois ou 100 000 km
Intervalles de révision en km 25 000 km
Intervalles de révision maxi 12 mois

Dimensions

Longueur 4,79 m
Largeur sans rétros 1,82 m
Hauteur 1,44 m
Empattement 2,85 m
Volume de coffre mini/maxi 500 l / NC
Nombre de portes 4
Nombre de places assises 5
Poids à vide 1 744 kg

Caractéristiques moteur

Motorisation Diesel
Puissance fiscale 9 CV
Moteur 4 cylindres en ligne, 16 soupapes
Cylindrée 2 143 cm3
Puissance 170 ch à 3 200 trs/min
Couple 400 Nm à 1 600 trs/min
Type de suralimentation turbo
Boîte de vitesse, Nb de rapports Automatique à 7 rapports
Roues motrices AR

Performances / Consommation

Vitesse maxi 230 km/h
0 à 100 km/h 8,50 sec
Consommation urbaine 6 l / 100 km
Consommation extra-urbaine 4,10 l / 100 km
Consommation mixte 4,80 l / 100 km
Volume du réservoir 74 l
Emission de CO2 (NEDC) 124 g/km
Bonus / Malus écologique --
NormeEuro EU5

Châssis et trains roulants

Suspension avant bras superposés
Suspension arrière multi-bras
Taille des pneus avant 225/55/17
Taille des pneus arrière 225/55/17
Roue de secours NC
Freins à disque 4
Diamètre de braquage entre murs NC
Diamètre de braquage entre trottoirs 11,40 m
Blocage de différentiel non

Toutes les fiches techniques

SPONSORISE

Avis Infiniti Q50

Q50 2.2D SPORT SOUND STUDIO BY BOSE BVA (2016)

Par  le 25 Mai 2021 à 09h52

Il s'agit du troisième avis que je poste sur ce site (sur lequel je me suis rendu à chaque fois avant d'acheter mon véhicule). Après une Peugeot 508 GT 2.2 HDi 204 de 2013, je souhaitais "monter en gamme" tout en restant sur une voiture type berline. Etant peu intéressé par les modèles allemands (très chère en occasion avec peu d'équipements puisque le tout est disponible en option), je suis alors tombé sur Infiniti. Je passe sur le design, propre à chacun, mais le style agressif, sportif et moderne m'a, du haut de mes 25 ans, totalement séduit (la Q50 fait plus "jeune" que la 508 à papa ahah). Le confort est top, les sièges donnent envie de rester des heures dans la voiture. Les 170 chevaux du 2.2 diesel mercedes est tout pile pour une berline de près d'1,8 tonnes, la version 204 chevaux de ce 2.2 aurait été parfaite à mon goût ! La boite automatique de même origine (à 7 rapport) est lente et donne l'impression de se perdre lors des passages de rapport avec une conduite plus sportive, agressive, pouvant à mon sens gâcher l'agrément de conduite ! La BVA6 de PSA offre un meilleur agrément en tout type de conduite. L'Infiniti Drive Monitor Sélect offre une panoplie de réglage de conduite dont la direction qui devient plus souple ou plus ferme, efficace mais pas super utile non plus. L'Infiniti In Touch est fluide, le double écran tactile est vraiment très pratique (on apprécie les réglages mémorisés abec l'I-Key tel que la connexion audio automatique en bluetooth dès le démarrage du véhicule évitant les manipulation inutiles). L'affichage des indications GPS sont chouettes et facilement lisible. La qualité du système Hi-Fi Bose à 14 hauts-parleurs dont 3 caissons de basses est précis à faible volume, puissant et enveloppant à haut volume, juste bluffant ! En revanche, gros coup de colère suite au retrait d'Infiniti du marché européen : l'application In Touch pour smartphone étant désactivé pour l'Europe, impossible de profiter de l'accès internet et des applications (Facebook, Google, etc) sur l'écran tactile inférieur. C'est super d'acheter une voiture et de ne pas pouvoir utiliser une partie de ses équipements....Quand j'ai annoncé que je voulais acheter Infiniti mon entourage était septique (c'est quoi ça ? Pourquoi pas BMW ?). Mais tous se sont résolu à avouer quelque chose : une fois face au bolide on ne peut qu'affirmer qu'elle ne laisse personne dubitatif, tout le monde en est fou !En somme, pour les prix actuels en occasion, n'hésitez pas ! Vous allez rouler différemment, avoir un vrai confort de conduite, une fiabilité avérée grâce à la mécanique Mercedes et une panoplie d'équipement incomparable avec une allemande de même année. De plus, le blason Infiniti est certes peu connu, mais son image de marque est résolument valorisant. Consommation en conduite mixte : 7,5/100km (un peu élevé mais l'auto est lourde)Assurance : 85 euros par mois en tous risques avec assistance 0km pour un coefficient bonus/malus de 0,68 (et -26 ans).Lire la suite de l'avis»

Q50 2.2D SPORT TECH BVA (2016)

Par  le 15 Décembre 2020 à 11h35

Ce véhicule est une merveille malheureusement je ne vois personne ici parler du point négatif le plus important avant l'achat: INFINI EST PARTI D'EUROPE L'ANNEE DERNIERE !En gros on a une superbe voiture mais au fur et à mesure des mois qui passent, les garages NISSAN qui sont soit disant agrées pour la réparation et l'entretien de la maque INFINITI, se retirent un a un !J'ai acheté ce véhicule en juin 2020, apprenant que la marque avait stoppé sa production en Europe, je me suis renseigné pour connaitre ou et comment faire entretenir le véhicule, et la j'ai appelé le garage Nissan de Troyes qui m'a confirmé qu'il prenait bien cette marque car agrée.Je m'y suis rendu ce matin pour un contrôle et la prévision d'un entretient futur et la surprise (mauvaise), ce garage qui est toujours marqué en tant qu'agrée INFINITI sur le site même de la marque m'annonce qu'il ne prenne plus les véhicules à cause de problème de remboursement de la marque par rapport aux garanties.En gros ils n'ont plus de visibilité sur les pièce et un entretient serait peut-être possible s'ils arrivent à contacter Infiniti mais en gros, n'importe quelle panne et ils ne peuvent rien faire !Le prochain garage agrée Nissan est à 1h15 de route.Comment faites-vous pour faire réparer vos véhicules si vous êtes en panne et quand je vois que ces agrées refusent un par un la marque Infiniti, je me dis que dans quelques années, nous ne pourrons plus les faire réparer...J'ai essayé de contacter le service client de la marque et il est tout simplement impossible de les joindre, j'ai donc essayé de passer par l'assistance qui n'a pas réussi non plus à me les passer au téléphone et m'a informé que le garage dont je vous ai parlé est toujours considéré comme agrée...Je songe à vendre mon Q50 avec beaucoup de regrets...Lire la suite de l'avis»

Q50 2.0T SPORT TECH 7AT (2016)

Par  le 10 Septembre 2020 à 14h44

Cela fait maintenant 4500km que j'ai ce véhicule, et que j'ai pu le conduire sur divers type de routes et situations (sauf la neige…). Elle remplace une compacte break généraliste. Autant dire que le changement est flagrant. Je passe vite sur le design, car c'est une affaire personnelle. Je l'apprécie beaucoup, mon entourage aussi, unanimement. Je l'aime car elle sort du lot.Achetée d'occasion, je pense que c'était une excellente affaire par rapport à ce que je pouvais trouver chez les concurrents 20% plus chers sur le marché. Equipement, finitions, conduite, on en a pour son argent. Certes, elle ne propose pas certains gadgets tels que le frein à main électrique, ou plus gênant: une malle qui s'ouvre toute seule au déverrouillage comme sur mon ex E46 pourtant sortie 15 ans avant… mais c'est à peu-près tout ce qui lui manque, je trouve, et peut-être un peu moins de kg sur la balance pour la conso, mais je le retrouve en confort, et c'est la plus grande de son segment, ne l'oublions pas. En revanche, elle propose des sièges arrière plus confortables que sur une BMW F30 de la même époque… plus d'équipements de série… et fait plus cossue, plus chaleureuse.Les finitions sont flatteuses, on est dans une ambiance plus proche de MB pour le côté chaleureux que d'Audi/BMW pour le côté tiré au cordeau et froid. Sur cette version Sport Tech, le siège conducteur propose en plus des basiques le réglages de l'écartement du dossier, l'angle de l'assise et sa longueur (manuel). A l'ouverture de la portière, le siège se recule, et le volant remonte afin de faciliter l'extraction. Bon point pour moi qui suis grand ! Les coussins "0-Gravity" ne sont pas un gadget marketing, j'ai vraiment l'impression de flotter dedans, c'est appréciable. J'ai récupéré la voiture avec une petite couche de "crasse humaine" (ce qui ne se verra pas pendant 15 ans — mais qui existe, beurk — sur une sellerie noire se voit tout de suite sur une sellerie couleur blé) qui est partie sans problème. Bon point pour la résilience des cuirs.Les réglages du siège/volant peuvent-être mémorisés dans la portière, ou alors attribués (avec tous les autres réglages à bord) à une clé en particulier. La voiture propose 2 profils associables à une clé + 1 invité. Vos réglages ne sont pas "déglingués" ainsi.Les commandes tombent bien sous la main. On n'est pas sur la simplicité centralisée dans la molette façon iDrive BMW pour citer un système que je connais bien, mais on s'y retrouve. Je garde à l'esprit que l'info-tainment relève d'une conception datant de 2013. Il y a plein de trucs qui soit sont devenus inaccessibles avec le temps et les incompatibilités avec les téléphones modernes, soit ne me servent pas. Je me contente en effet bien de l'essentiel: les appels et le streaming audio bluetooth. Le téléphone tient posé sur le petit vide-poche devant le sélecteur de la BVA, c'est discret et pratique pour s'épargner l'usage d'une ventouse. La reconnaissance vocale fonctionne bien. Pour le reste, le système InTouch fait l'affaire: 3 boutons de départ: un pour la clim, un pour l'audio, et un pour le reste, et tout se fait ensuite en tactile, ce qui est salissant… J'atteins facilement les réglages de personnalisation de la conduite, et la conso ou le "où suis-je". Pour le reste, ça n'a réclamé qu'une grosse séance de personnalisation au début. Je n'y touche guère plus. L'écran supérieur en mode GPS me sert par curiosité pour avoir ma position, je préfère Waze pour un guidage à jour gratuitement (moyennant des pubs, j'en conviens) et bien renseigné, bien que le GPS en lui-même ne soit pas mauvais. Il est vrai que cet écran est sensible à la lumière directe, ce qui peut compliquer la lecture de l'affichage des cameras… il faut penser à fermer le toit-ouvrant. Dommage, car le système de caméras et de surveillance des mouvements alentours est bien fait. L'anticollision arrière fait bien le job également. Je l'ai mis à l'épreuve avec des herbes hautes ! La vue 360 est pratique pour gérer plusieurs obstacle à la fois. On peut également la remplacer par une vue de la roue avant incluant des guides pour savoir où placer le nez de la voiture et la largeur du rétro. Pratique pour me garer dans mon petit box et fermer la porte. L'aide au parking est nulle, la voiture ne sait pas se garer seule, elle propose simplement une trajectoire après de laborieux réglages: trop long, mais je m'en fiche, je ne l'utilise jamais sur aucune voiture que je conduis.La Clim est extrêmement puissante, parfois trop. Elle a en effet tendance à souffler un peu trop fort par moments, bien que cette puissance soit la bienvenue quand la voiture est restée en plein soleil. Le système anti-pollution de l'habitacle fonctionne très bien. Bien pratique en milieu urbain, tunnel, ou derrière un cancer à roulettes.Coté châssis, les grosses compressions sont très bien filtrées sans y laisser un disque vertébral, en revanche les petites sont plus cher payées avec les jantes en 19 et les pneus en 40 de ratio… cela donne certes un côté vif et sportif à l'auto, absolument plaisante en conduite sportive en mode sport, mais qui pourrait lasser les adeptes du confort absolu. Les Run Flat ne doivent rien arranger faut dire. Sous ses airs de bourgeoise lourde, elle autorise une conduite dynamique assez joueuse, ce qui pour moi en fait une bonne GT: du confort qui autorise les moments sportifs. Côté moteur et boîte: le 2.0 Benz jouit de technologies récentes qui en font visiblement un bloc "rightsized" bien fichu. Utilisable de 1200 à 6400 tours, il offre 80% de son couple maxi de 350Nm dès le ralenti… ultra souple et discret, il va commencer à offrir une sonorité rageuse et rauque vers 4000 tours, ce qui pardonne un peu son coté roturier face à un 6 cylindres… En conduite tranquille, à 130, sur réseau pas trop vallonné, on peut tomber à 7l/100. Sinon c'est plutôt 8 sur l'A75 ou sur nationale où il faut relancer. Sans me priver sur certains secteurs, j'ai fait du 8,5l/100 de moyenne (spritmonitor) sur 4300km mêlant autoroute, ville, périurbain, montagneux… ce qui pour moi en fait une voiture relativement sobre… le réservoir fait 80l théoriques, et la réserve 13. De quoi rouler pas mal sans se prendre la tête avec l'évitement des pompes hors de prix du réseau autoroutier français !La boîte est une 7G-Tronic+, de chez Benz également. En mode normal, elle s'adapte bien aux g latéraux et à l'inclinaison de la route: rétrogradage préventif discret en sinueux, frein moteur en descente… il faut cependant basculer en mode sport pour la rendre plus nerveuse en conduite dynamique (quand on est seul et que personne n'est là pour râler, sinon le D normal suffit), voire user des palettes pour vraiment rechercher la performance chronométrique et les sensations pures, sinon, la boîte va tricoter inutilement car elle aura tendance à passer des rapports dès que le rythme se calme un peu entre 2 secteurs joueurs. La voiture propose un mode de conduite personnalisable qui permet de modifier la réponse de la boîte, de la direction, de l'accélérateur et d'autres réglages comme le contrôle actif de trajectoire que j'ai supprimé car il agit séparément sur les 4 freins pour améliorer l'inscription en courbe et va user inutilement à mes yeux les plaquettes… je sais très bien le faire tout seul…La Sport Tech est équipée de la fameuse direction Direct Active Steering très controversée dans les essais. A mon niveau, je l'ai vite apprivoisée et la trouve très agréable. Le fait qu'elle filtre les irrégularités de la route ou les mouvements imputables au vent latéral est hyper agréable. Le fait qu'elle augmente sa directivité avec la baisse de la vitesse l'est aussi: on ne se bat pas avec le volant quand les virages deviennent serrés. C'est efficace, certes froid, mais ça me va. Je me suis pris au jeu de la personnalisation du rendu de direction en fonction du type de route et je suis content d'avoir une direction toute souple et peu directe sur autoroute, polyvalente en mixte, et musclée et directe sur petites routes joueuses. A noter que ce système ne m'a pas enlevé de sensation lors d'une perte d'adhérence. C'est évidemment moins flagrant qu'avec une direction classique. Au bilan, une fois de retour sur des directions classiques, je les trouve désagréables !La face avant est entièrement éclairée avec des LED. Les phares sont directionnels, un plus sur petites routes ! Je n'ai jamais utilisé de voiture avec un système de basculement auto en plein phares réellement efficace, celui de la Q50 en fait partie, mais il existe ! Les phares ont une bonne portée. J'avais déjà goûté à cette technologie (sans le côté directionnel) sur ma voiture précédente, je ne pourrais pas revenir à des phares à ampoules halogène…Côté insonorisation: Le confort feutré est bien là, le système Bose se chargeant en plus de lutter contre les basses fréquences et d'améliorer l'audio non pas en suivant un simple algo fondé sur la vitesse pure, mais sur le bruit ambiant. La musique reste donc agréable à toutes les vitesses, sur tous les revêtements, par tous les temps. L'installation 14 HP produit un son très sympa. Je prends vraiment plaisir à écouter la musique à bord. Le coffre est grand, mais pas forcément pratique si on utilise des bagages volumineux et rigides, ce qui n'est pas mon cas. On a réussi à partir à 2 avec 2 vélos, leurs roues mises en housses, et tout un tas de sacs répandus autour ! La banquette est fractionnable (la commande est pourrie attention) et laisse apparaître une lucarne de 70x30cm environ, attention donc aux gros objets, ce n'est ni une Skoda, ni un break !Lire la suite de l'avis»