Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Vos 8 avis Mazda 323

16/20

(8 avis)

Avis Mazda 323

Ordre de tri

 

323 (2) SPORTIVA 1.5 GSX (1995)

Par  le 14 Mars 2012 à 15h22

Voiture découverte par hasard, suite à d'intensives recherches d'un véhicule d'occasion pour remplacer une R19 1.4Energy.Le gabarit était semblable à la 19, mais une ligne plus sympa !Le moulin s'annonçait prometteur, 88ch pour une petite tonne. Et après 600 bornes en moins d'une semaine, oui je confirme, ça marche bien, et même très bien. Rien à redire sur le moteur donc.Le chassis me semble ferme, mais après avoir possédé une R19 durant 3 années, ce constat n'est pas étonnant. Toujours est il que ça tient plutôt bien la route, y compris les petites routes de campagne vallonnées.L'habitacle est plutôt sobre, mais reste généreux en terme de place (à conditions de ne pas mesurer plus de 1m80 si vous voulez vous asseoir correctement derrière. Pas un problème en soi donc, d'autant plus que je ne fais qu'un petit mètre 74 et que je ne compte pas être passager de ma propre voiture ;) le tableau de bord est simple mais à bien vieilli, les plastiques ne sont pas abîmés et ne se décollent pas ça et là ! Le coffre est grand est généreux, rien à redire. Dans l'habitacle les options semblent d'origine et c'est agréable dans une voiture de 95 d'avoir les vitres électriques / rétro électriques et la clim', ou encore le réglage des phares et plus gadget encore le réglage de luminosité des compteurs. Quant à la centralisation, le seul bémol c'est l'emplacement du capteur, au milieu du ciel de toit, il faut alors bien viser pour ouvrir la voiture du premier coup avec la télécommande. Pour conclure, une voiture agréable à conduire, avec une bonne reprise et dont les lignes ont bien vieilli. Et pour le prix demandé sur cette voiture, c'est une affaire. Sans oublier que l'on en croise pas à tout les coins de rue.
Lire la suite de l'avis»

 

323 1.8 TURBO 4X4 3P (1991)

Par  le 23 Août 2011 à 12h51

Pour commencer, il y a 2 modèles 1.8 turbo dotés d'un 4x4 permanent : La 323 GTR et la 323 GTX. Leur différences principales sont surtout la taille du turbo, qui est relativement plus petit dans la 323 GTX. C'est donc de celle là que je vais présenter.La petite mazda ne paie pas de mine quand on la voit dans la rue, elle ressemble vraiment à un 323 1.6 citadine.C'est quand on se retrouve au volant que tout change : un bon turbo qui développe au total 166 cv, largement suffisant pour propulser les 1200 kg. En faite, elle cache bien son jeu avec sa transmission intégrale (56% à l'arrière et 44% à l'avant), ce qui la rend aussi très maniable sur des routes biens enneigées.Au niveau du prix, c'est là que ça se complique : A sa sortie la 3 porte ne valait "que" 25'000 Euros toutes options. La mienne avait 98'000 km quand je l'ai achetée et elle m'a coûté 8'000 Euros, ce qui est un investissement conséquent pour une "vieille voiture". Elle à gardé une bonne cote durant ces 20 ans de mise en circulation. D'autant plus que la consommation avec le turbo, peut aller rapidement au 10-12l. Le comportement du châssis est juste très bien pensé, on sent que les ingénieurs qui ont planché dessus voulaient en faire une voiture de sport tout terrain, et pas autre chose. Par contre il ne faut pas utiliser excessivement les freins sur une descente de col car ils n'ont pas été adapté pour des "course de cotes". Il vaut mieux utiliser le frein moteur fréquemment.L'intérieur est très sobre, mais tout de même, il y a des rétros électriques, toit ouvrant électrique, lèves-vitres électriques, sièges semi-baquets très agréables qui tienne bien les cotes et qui sont réglables de plusieures manières différentes (dossier inclinable, distance du volant ainsi que l'inclinaison su siège), 2 manomètres installés par l'ancien propriétaire (pression turbo et voltage de la batterie) un coffre relativement grand une fois que l'on abaissé les sièges, c'est carrément du luxe (J'ai réussi à y mettre une batterie d'orchestre entière récemment) Le reste des finitions sont très "standard" à l'image des japonaise des années 90's.Au niveau pratique, c'est clair qu'elle passe partout, un parcage latérale ne posera jamais de problème. Coffre généreux, penser à faire le plein avant d'être sur la réserve car l'essence s'enfuie vite, la 323 va sur tout les terrains, elle possède même un protège carter en aluminium au cas un pierre viendrait au contacte. Par contre sur l'autoroute, à 120km/h on entend énormément le moteur, il faut vraiment hausser la voix pour se faire entendre ... mais quel bruit xD !!Ensuite, il est évident qu'un turbo s'entretient : Il faut bien respecter les temps de chauffe, la règle des 3000 tours, le temps de repos, faire les vidanges au plus tard chaque 10'000 km, etc ... Si vous respectez ces principes de base c'est une voiture qui est mécaniquement increvable, ça fait 4 ans que roule en 323 gtx et je ne suis jamais tombé en panne, j'ai même pu faire des pointe à 200 km/h sur l'autoroute allemand avec un moteur qui totalisait 210'000 km !! Les performances sont donc là.
Lire la suite de l'avis»

 

323 (2) ASTINA 2.0 GT (1995)

Par  le 08 Juillet 2011 à 11h04

PRESENTATION :J'ai possédé une Astina 1.5 GLX durant 10 ans.C'est d'une façon toute naturelle que j'ai voulu goûter ensuite aux charmes du V6 Mazda dans le même modèle.Cette voiture est rare (200 exemplaires vendus en France durant les 9 petits mois de sa commercialisation).A l'époque, cette Astina avait la prétention d'être l'unique représentant d'une catégorie atypique : se présentant physiquement entre un coupé et une berline et d'une taille comprise entre une compacte et une routière.Je souligne la qualité du dessin de la carrosserie, fin et racé. A savoir : Le designer de l'Astina est Allemand et à participé à l'élaboration des concepts Porsche 944 et 928, ce qui explique l'air de famille prononcé entre cette 323F et les deux modeles de Stuttgart.TECHNIQUE :Longueur/largueur/hauteur en mm: 4245/1710/1355 (vraiment basse)Poids Total en ordre de marche : 1200 kg.Rapport poids/puissance : 8,16 kg/chPuissance : 147ch à 6000tr/mn (régime maxi a 7.250tr/mn)Couple : 18.3mkg à 5000tr/mnPneus : 205/50R16 Vitesse maxi : 211 km/h0 à 100 km/h : 9.1 sec.1000m DA : 30.1 sRéservoir : 55 litres avec reserve de 15 litres en SP95.PERFORMANCES / MOTEUR / BOITE :Les performances sont honnêtes pour l’époque, le V6 2.0L est très linéaire.C'est un moteur jap' typique à aller chercher dans les tours pour qu'il s'exprime pleinement mais le couple généreux permet largement une utilisation coulée et raisonnable.Ce V6 tout alu est en effet un régal de souplesse (il peut reprendre a 30km/h en 5eme !) et distille un son qui enchantera vos oreilles.La boite de vitesse est précise et rapide.TENUE DE ROUTE / DIRECTION / FREINS :Elle est excellente du fait d'un centre de gravite bas, des roues dans les coins et d'une barre anti-rapprochement avant inexistante sur le modèle 1.5L. Elle profite également d'une monte pneumatique majorée.Seuls griefs : une direction un tantinet floue sur le point milieu mais reste précise sortie de cette position.Typique traction sous-vireuse, elle reste toujours sécurisante car prévenante.Les 4 freins a disques (ventiles a l'avant) sont efficaces et endurants en toutes circonstance.CONSOMMATION :Coté consommation, le V6 ne boira pas moins de 9L mais pas plus de 12L. En utilisation extrême (montées de cols a la Vatanen :D) il n'aura pas besoin de plus de 13L. Tres raisonnable donc.En conduite coulée (Ville, Route, Autoroute) : 11/9/10 l/100km.FIABILITE :J'ai acheté cette voiture en seconde main en 2007. Elle avait alors 12 ans et 150.000 kms. Sa carroserie était comme neuve et le moteur aussi (entretien rigoureux chez Mazda)Depuis, j'ai bien roulé : 206.000 kms.Coté fiabilité, a raison d'un entretien régulier (vidange huile synthèse tout les 10000km), quelques petits pépins sur 200.000km mais rien de traumatisant :- Faisceau électrique à changer tout les 100.000 km : 80E- Joints de caches-culbuteurs a changer tout les 150.000km : 80E- Soufflets de cardans fragiles : a surveiller donc. 50E.- Étriers de freins AR+disques et plaquettes à 180.000 km : 1.000E (avec la pose)- Tuyau d'admission d'air Filtre/moteur se désagrégeant vers 150.000 km : 65E- Antenne électrique à 160.000 km : 80E- 1 durit d'eau a 200.000km : 80EEn gros, du costaud, de l'increvable, du Mazda. Heureusement car les pièces sont chères. Le prix des pièces d'usure est, par contre, raisonnable.A noter que j'ai vu plusieurs fois ce moteur (monté aussi sur les Xedos6) dépasser les 350.000km.EQUIPEMENTS / CONFORT :Equipement de série :4 vitres électriques, fermeture centralisée à distance , climatisation manuelle à commandes électriques, rétros électriques et dégivrant, éclairage des seuils de portes et du coffre, réglage de l'assiette des phares électrique, volant et siège conducteur réglables en hauteur, éclairage du coffre, des serrures ainsi que de l'emplacement de la clé de contact, coupe-circuit, airbags conducteur et passager, ceinture à pré-tensionneurs, barre de renfort latérales, freinage ABS, direction à assistance variable et Anti-brouillards.La version V6 est associée a la finition "GT" qui, par rapport a la version GLX, apporte : aileron AR, Jantes alu 5 branches, spoiler avant, jupettes latérales et sellerie spécifique.La position de conduite est excellente, prés du sol, et l'assise des sièges très enveloppante. L'ergonomie des commandes de bord est irréprochable et la finition exemplaire. Une foultitude de rangements - tous fermés- investissent la planche bord, la console centrale, et les contre-portes.La place à l'arrière est comptée (c'est plus une 4 places) mais les grands trouveront appréciable la garde au toit car elle est sur-élevée à cet endroit. Le coffre est dans la moyenne (410 dm3) mais doté d'un seuil handicapant.AVANT L'ACHAT :A surveiller :La périodicité du changement de la courroie de distribution. Le moteur est interferentiel (en cas de bris de courroie, le moteur ne subit aucun dommage) mais le coût d'un changement de courroie+galets+pompe a eau (tout les 100.000km) est conséquent (1.200E pieces et MO chez Mazda).CONCLUSION :Modèle rare, moteur majuscule couplé a une boite bien étagée et précise, excellente tenue de route, ligne réussie, fiable. Cette voiture cumule les qualités.A acheter pour connaisseur qui veut prendre du plaisir sans se ruiner.
Lire la suite de l'avis»

 

323 1.8 TURBO 4X4 3P (1991)

Par  le 25 Octobre 2010 à 16h17

Bonjour,Je vais présenter ma 323 GTX 1.8l Turbo du mieux que je le peux ...Jamais je ne suis tombé en panne avec cette voiture (113'000km): Si elle est bien entretenue, service fait régulièrement, respect des temps de chauffe et de refroidissement, c'est une voiture increvable, et encore, c'est peu dire ...Je dirait même qu'un joli petit monstre se cache sous ce capot qui paie pas de mine ;) (4x4 + 166cv pour un poids de 1200kg d'origine)La consommation laisse un peut a désirer, comme beaucoup de ces anciennes voitures sportives, 10 à 17 l. au 100 ... mais si on utilise pas le turbo, c'est encore une bonne moyenne. Je suis d'accord que c'est incomparable avec les voiture d'aujourd'hui, mais ça n'était pas la même technologie, c'est donc logique.Petits plus :- La tenue de route, conduite sportive, un vrai petit kart. Et sur la neige, un immense plaisir...- Le 4x4 et le turbo- Le look passe partout (Beaucoup de gens la confonde avec une starlet) - Les pneus, qui coûtent une misèrePetits moins :- La consommation, surtout en mode arsouille ;)- La rouille - La cote, car c'est une voiture assez rare, donc assez chère ...- Qu'elle n'aie pas les plus de la GT-R ;)Choses à faire attention : - La boite d'embrayage qui est un peut fragile sur ce type de modèle, certainement car le constructeur a décidé de laisser le même type de boite que sur les GLX ou GT traction- Le pot d'échappement qui a tendance à vite succomber à la rouille, si on l'utilise sur les routes salées l'hiver...
Lire la suite de l'avis»

 

323 (2) ASTINA 2.0 GT (1995)

Par  le 15 Septembre 2010 à 19h38

L'Astina , un bien joli nom pour une bien jolie auto. Bien avant la CLS de Mercedes , on avait déja en 1995 une auto 5 portes + hayon sans montants et aux allures de coupé. La version V6 est très intéressante ,le moteur a 2 facettes, on peut en effet pousser la 5e a 40 km/h sans le moindre sursaut sur un filet de gaz. Le bruit du moteur est a la fois discret mais feutré. Dépassé 5000 tr/min, on a un petit coup de pied au cul façon VTEC , en effet les 190 Nm de couple arrivent a 5000 tr/min ainsi que les 150 ch... Donc ca devient bien sympathique. Et la , l'auto rugit jusqu'à 7500 tr/min...Pour ce qui concerne la tenue de route , elle n'a rien a envier a une 306 ou une ZX de la même époque par exemple surtout la version V6 ( trains spécifiques et 4 freins a disques ventilés ). L'auto est scotché a la route.Niveau équipement : climatisation , ABS , 2 airbags , 4 vitres électriques et verrouillage central... en 95 , c'était pas mal.Niveau consommation , le V6 est assez sobre pour un 24 soupapes tout alu , 8.5 litres a 130/140 mais par contre en ville , ca boit pas mal ( 13 litres ). Le confort est correct mais sans plus , un peu tape cul mais en contre partie , la tenue de route est de haut niveau.Le moteur est très fiable. Le plaisir de conduite qu'il procure , bien au dessus de la moyenne ( même actuellement )Une auto rare , belle gueule ( par contre , c'est pas celle de la photo ) et un moteur sympatique.
Lire la suite de l'avis»

Rechercher un avis

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE