Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Tout sur Volvo 850

Volvo 850

Note

des propriétaires

15,8/20

Prix non communiqué...

Disponible en : Essence, Diesel, Bicarburation essence gpl

Emission de CO2 g/km

Essais (0)Avis (5)Fiche fiabilité (0)Fiches techniques (0)

Sur le forum

Avis Volvo 850

850 2.5 TDI GLT (1997)

Par  le 09 Mai 2017 à 18h16

J'en possède deux depuis 2015 (la mienne au quotidien et une seconde appartient à mon père en // d'une corsa de 2015), je vais détailler le cas de la mienne. Celle de mon père est du même niveau de qualité/durée de vie.Acquise en 2015 à 300.000 à une famille après 2 ans à l’arrêt dans un coin du jardin (et une nouvelle XC70 en remplacement), une première main "en l'état" pour un prix très symbolique.Je l'utilise uniquement pour mes gros trajets, vacances ou we. Je réalise beaucoup de déplacement sud france / sud espagne et sud france / normandie avec généralement 4 personnes à bord en moyenne.Actuellement 360.000 dont 85% d'autoroute : bilan !En dehors des vidanges / pneus / freins / distri / quelques silent block et 4 amortisseurs + coupelles voici les seuls éléments défaillants sur 20 ans :- actuateur pompe injection sur la mienne à 320.000, pour 500€ TTC j'ai refait 40.000km ...- embrayage sur celle de mon père, l’émetteur à 350.000 actuellement 400.000 et RASTrès agréable sur autoroute, bonne insonorisation à haute vitesse, conso faible (6 à 8L selon route et vitesse), régulateur à 130 avec 4/5 personnes + bagages à bord elle ne bronche jamais (140cv à 4000 et 290nm à 1900rpm) y compris sur l'A75 ... bref ... j'avais pensé acheter un tracteur pour me faire la main en mécanique et l'utiliser comme brouette pour la plage/VTT ... finalement j'ai revendu ma S60 D5 de 2007 pour ne pas perdre d'argent car la 850 fait parfaitement le boulot au quotidien pour un coût dérisoire.Sur les deux exemplaire dans ma famille, à 360000km et 400000km en 2017 pas de conso d'huile et de LDR sur des blocs VW totalement origine jamais ouvert.Je vais prendre un XC90 phase 2 d'occasion courant 2018 pour le haut niveau de polyvalence et la qualité générale en cas de crash violent car finalement à mes yeux le seul défaut de la 850 c'est l'évolution de puis 25 ans de la tenue de route / airbag / performance en cas de grave accident.Dernier détail : pas un mm2 de rouille sur les deux ... et le vernis est encore làLire la suite de l'avis»

 

850 T5R SUMMUM BVA (1995)

Par  le 11 Décembre 2012 à 13h19

Dans la famille on roule en Volvo depuis un certain temps. On apprécie les voitures taillées à la hache dans un bloc d'acier. J'ai été propriétaire d'un grand nombre d'autos de la marque, beaucoup de modèles se sont succédé, 240, 740, 940, V70 ... J'ai pris goût au 5cylindre turbo essence lors de l'acquisition d'une S70 2.5Turbo (193cv) et depuis je ne peux plus m'en passer. J'ai acheté mon 855 T5R voilà 2 années; elle était perdue en fond de parc d'une concession, les pneus à plat, sous un monticule de poussière, le compteur affichant 263 000kms, un reprise qui à du trainer des mois et avait de fortes chances de finir à la broyeuse. La voiture est une ancienne citadine, avec ses défauts de carrosserie, les bosses laissent imaginer une vie mouvementée sur les parkings, ou les gens peu respectueux n'hésitent pas à mettre un "petit coup de portière" en passant. Dans l'ensemble l'état extérieur est moyen, mais le look avec les jantes en 17' couleur graphite assorti à une peinture vert "anglais", donne un air classe et placide à la Suédoise. L'intérieur quand à lui est dans un état proche du neuf, le cuir et l'alcantara des sièges sont irréprochable, les moquettes sont dans un état correct, les tapis de sols avec leur insert "850" cousu en blanc sont immaculés. La voiture est proche du sol, son châssis sport, l'instrumentation quand à lui est relativement épuré malgré un équipement plus que conséquent (TOE, Sellerie électrique chauffante, clim bizone, régulateur de vitesse, odb Sips bag, airbags ...) Un ou deux boutons sont cachés derrière le volant cousu alcantara. Les commandes tombent bien sous la main, le réglage électrique des sièges est doux. Le cache bagage du coffre est entier et bien réactif, les 5è jante alliage d'origine est bien à sa place. Une fois le capot ouvert, j'ai pu constater que la voiture avait tout de même un peu vécue, quelques traces d'huile sur le bloc me donnent pour indices que la voiture cumule les défauts connus du 5 cylindre. Le joint du bouchon de remplissage d'huile n'est plus étanche et avec l'aide de la durit de retour du PCV ("recyclage d'huile") le couvre culasse totalement remplis d'huile entre les deux arbres à cames. Il est probable que suite à l'obstruction partielle du pcv la pression d'huile soit montée au point d'abîmer quelques joints spi. Une fois sur le pont, j'ai pu constater une fuite d'huile à la durit de retour du turbo. Il faut rappeler que la voiture à alors 15ans et affiche 260 000kms, le bilan n'est pas si catastrophique pour une "sportive". On tourne la clef de contact, l'engin se réveille au quart de tour, sans aucune hésitation, le grondement du 5cylindre est bien audible, grave et sans défaut. On passe la commande de boite de vitesse sur Drive et la machine tout doucement se met en route. L'ordinateur de bord affiche une consommation moyenne de 12,6/100, les derniers utilisateurs de l'auto on du être bien brutaux! Une fois la chauffe effectuée, j'appuie sur un le bouton "sport" de la boite automatique et dans la foulée j'appuie à fond sur l'accélérateur. La boite descend 2 rapports et pousse le moteur dans ses retranchements à la limite de la zone rouge, l'overboost fait son effet, l'aiguille du turbo se met au maximum de ses capacités. La boite, si douce auparavant passe brutalement le rapport suivant provoquant par la même occasion la perte d’adhérence des roues avant durant une fraction de secondes. ça va vitre, très vite, en quelques secondes le break cubique au look placide prend vie, la suspension accuse le coup, le train avant lutte pour passer les 240 chevaux du moteur, le son mélodieux du 5 cylindres envahit l'habitacle, les passagers se tassent dans leur sièges et le copain de jeu rencontré au feu rouge précédent devient subitement très petit dans le rétroviseur. La bande d'accélération est prise à toute vitesse, durant quelques minutes un coffre fort sur roues déboule à vitesse criminelle sur la 4 voies. Le régulateur sur 130 km/h, la stéréo allumée, la voiture est de nouveau calme, nous pouvons profiter du confort des sièges et du son très correct de l'autoradio premium sound d'origine. La voiture est joueuse en toutes circonstances, mais son freinage même s'il est précis au départ, se montre peu endurant et monte très (trop) vite en température. Ce défaut très handicapant est toutefois bien gommé par un châssis très bien conçu, qui en dehors du comportement sous vireur dû à la débauche de puissance, laisse passer énormément d'erreur de conduite. Mes consommations au quotidien:Petite agglomération : 10.2/100Départementale/ Nationale :9.2/100Autoroute : 9.6/100Conduite sportive: 13.2/100Depuis l'acquisition en 2010, je n'ai pas eu de frais exceptionnels à faire, juste un grand rattrapage d'entretien. Les gros frais en postes non détaillés:-Cardans-Amortisseurs-Révisions (bougies, filtres, vidanges courroies ...)-joints spi moteur-joints spi de boite de vitesses-Pcv-pneumatiques (monte relativement dure à trouver)...Le prix des pièces peut être modéré, certains fournisseurs Allemands et suédois sont très compétitifs, pour ce qui est de la main d'oeuvre, il faut trouver un garagiste qui accepte de travailler sur une auto totalement atypique; ce qui dans mon cas n'était pas gagné donc je m'occupe personnellement de l'entretien. Lire la suite de l'avis»

Publicité : Ne manquez pas

Achetez votre Volvo 850

En occasion avec

Votre Volvo 850 d'occasion sur LaCentrale.fr

Photo d(une) VOLVO  25 TDI SUMMUM d'occasion sur Lacentrale.fr
990 €

VOLVO 850