Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Nouvelle Dacia Sandero : des occasions plus chères que les neuves ?

Dans Guide fiabilité / Actu occasion

Cailliot Manuel

La nouvelle Sandero a commencé sa carrière en toute fin d'année 2020, il y a donc de cela un peu plus de 6 mois. Et les premiers exemplaires arrivent timidement sur le marché de la seconde main. Et les tarifs nous ont frappés. Ils sont bien élevés... Y aurait-il un peu de spéculation en occasion sur ce modèle qui cartonne ? C'est ce que nous avons voulu vérifier.

Nouvelle Dacia Sandero : des occasions plus chères que les neuves ?

Ils sont globalement rares, ces modèles qui ont connu un tel succès, que les modèles d'occasion se revendaient aussi cher que les neufs, sinon plus. La faute à des délais de livraison déraisonnables, qui ont fait que les acheteurs étaient prêts à mettre plus cher pour un modèle déjà immatriculé, mais qu'ils pouvaient avoir en quelques jours, contre de longs mois d'attente.

Cela a concerné par exemple il y a déjà longtemps la Fiat 500, la nouvelle Mini, mais aussi, de façon plus étonnante la première génération de Sandero, tout comme le premier Duster, dont on se rappelle le succès fulgurant.

 

Pour cette troisième génération de Sandero, cela semble se dessiner de la même façon. Elle connaît en effet un succès phénoménal, tant et si bien qu'elle est passée 3e meilleure vente toute catégorie confondue, au cumul des six premiers mois en France.

De plus, la pénurie de semi-conducteurs actuelle ralentit la production de toutes les autos du marché, et tous les constructeurs jouent les équilibristes. Dacia livre par exemple des Duster sans écran tactile (il sera monté... plus tard, après la livraison). Renault se voit contraint de ne plus proposer son instrumentation numérique ou sa sono Bose.

La Sandero classique, moins présente en occasion que la Stepway (photo d'ouverture), est toute aussi (sur)cotée.
La Sandero classique, moins présente en occasion que la Stepway (photo d'ouverture), est toute aussi (sur)cotée.

Les dernières Sandero et Sandero Stepway sont donc elles aussi impactées, même si moins que des autos plus technologiques, et l'usine de Mioveni en Roumanie tourne à cadence très tendue.

Nous avons contacté le service de presse Dacia, mais aussi plusieurs concessionnaires de la marque et leurs responsables des ventes (ce sont les premiers concernés). Tous nous ont confirmé que les délais de livraison sur Sandero étaient longs, très longs. Ainsi, une voiture commandée aujourd'hui ne sera livrée, au mieux, que fin octobre. Au mieux, car des modèles à boîte auto, ou avec options, ne peuvent vous être livrés qu'en janvier 2022 ! Et encore, c'est parce que Dacia France a réussi à obtenir des arbitrages en faveur de la France pour les livraisons...

 

Les clients pressés se rabattent sur l'occasion

Du coup, cela se traduit concrètement par des clients pressés qui se reportent sur le marché naissant de la seconde main. Et ils se retrouvent face à une offre encore pauvre.

En effet, il n'y a encore en tout et pour tout que 250 Sandero 3 et sa version Stepway en annonces sur les sites spécialisés. C'est peu et cela encourage des prix élevés. Mais élevés à quel point ?

Nous nous sommes posé la question après avoir tiqué sur quelques annonces, dont le prix affiché semblait bien optimiste. Y aurait-il un peu de spéculation sur les prix, comme ça avait été le cas avec le Duster ? Certains vendeurs vendent-ils même plus cher que le prix neuf ?

 

En tout état de cause, en tant que modèle low-cost, une Sandero devrait, comme un modèle généraliste, perdre environ 25 % de sa valeur la première année, et baisser de 15 % au bout des six premiers mois. Mais manifestement, ce n'est pas le cas, loin de là.

 

La version Stepway a encore plus de succès que la version classique, ça ne va pas aider à faire baisser les prix.
La version Stepway a encore plus de succès que la version classique, ça ne va pas aider à faire baisser les prix.

En effet, par exemple, la moins chère des Sandero 1.0 SCe 65 ch en finition Confort sur la Centrale est affichée à 11 990 €. Elle est sans option. Son prix neuf ? 11 490 €. C'est certes une "occasion 0 km", c'est-à-dire qu'elle n'a pas roulé, mais elle a été mise en circulation en avril 2021. Un autre modèle équivalent, mais avec peinture métallisée comme toute option, s'affiche 12 450 €, quand son prix neuf est de 11 990 €. Autant dire que même avec une petite négo, vous la paierez en fait plein pot !

Pire, nous avons vu un exemplaire de janvier 2021, avec 9 900 km, doté de la peinture métal et de la caméra de recul, donc prix du neuf 12 190 €, affiché 13 790 € !

 

Autre exemple avec un modèle 1.0 TCe 90 ch, en finition Confort toujours, la plus plébiscitée en neuf. Le moins cher de tous est affiché 13 490 €. Il dispose de la peinture métal. Son prix neuf : 13 490 €, comme par hasard. Il n'a pas roulé, mais il a été mis en circulation le 1er mars 2021.

 

Certains exemplaires plus chers que le neuf !

Et nous parlons ici des prix les plus bas. En effet, si ces "meilleures affaires" sont au prix du neuf, ou pas loin, d'autres sont bien au-dessus.

Nous avons par exemple trouvé une version 1.0 Eco-G 100 Confort avec option, dont le prix neuf est de 14 530 €, affichée 15 990 €...

 

Cet exemplaire de Sandero Stepway est affiché 1 300 € plus cher que son prix neuf, et ce n'est pas le pire...
Cet exemplaire de Sandero Stepway est affiché 1 300 € plus cher que son prix neuf, et ce n'est pas le pire...

Pour les versions Stepway, les plus répandues, c'est du pareil au même. Ainsi, la moins chère des versions 1.0 Eco-G 100 ch Confort, sans option (pas même la peinture métal), est affichée à 13 900 € pour 2 500 km, et une mise en circulation en juin 2021. Son prix neuf est de 14 590 €, soit un rabais monstrueux de - 4,8 % !

Mais ensuite les prix grimpent, et de nombreux modèles sont vendus 14 990 € ou 15 090 €, soit très exactement le prix du neuf, ou à 100 € près.

En version 1.0 TCe 90 ch Confort, le premier prix est de 14 190 €, pour un prix du neuf de 14 890 € avec l'option peinture métal. Soit - 4,7 %. Mais le prix de vente moyen est de 15 700 €, pour un prix du neuf de... 15 690 € avec les options prises classiquement sur ce modèle (jantes, peinture métal, pack confort). 

Le modèle le plus cher sur La Centrale, un 1.0 TCe 90 Confort CVT, doté de 1 200 € d'option, soit un prix neuf de 17 490 €, est affiché 400 € de plus, soit 17 990 €.

Mais le pire est un modèle 1.0 TCe 90 Confort, sans boîte CVT, mais avec 1 400 € d'option, affiché 16 990 €, contre un prix officiel de 15 690 €.

 

Entre les extrêmes, on trouve globalement des prix qui sont calqués sur ceux du neuf, parfois un peu plus cher, parfois un peu moins, à quelques centaines d'euros près seulement.

Les meilleurs rabais sont de l'ordre de 4,8 % comme nous l'avons vu. Et les modèles les plus chers sont entre 7 et 10 % au-dessus du prix catalogue.

 

LE BILAN

Si l'on ne peut honnêtement parler de véritable "spéculation sur les prix", on note tout de même que certains vendeurs affichent des tarifs supérieurs aux prix neufs. Pas de beaucoup, certes, mais tout de même, cela va jusqu'à + 10 %. Le plus souvent pour des occasions 0 km qui ont entre 3 et 4 mois, mais parfois, ce sont des véhicules de démonstration, qui ont entre 2 500 km et 9 000 km, et jusqu'à plus de 6 mois. Beaucoup de modèles sont revendus au prix du neuf, pas plus, pas moins. Et rares sont les vendeurs qui pratiquent un rabais. Quand il existe, il est minime (moins de 5 %).

Toutes les versions sont touchées. Que ce soit la berline classique ou son pendant baroudeur la Stepway, en petite puissance SCe 65 ch ou en 1.0 TCe 90 ch ou GPL Eco-G 100 ch, l'histoire se répète.

C'est le résultat d'un évident succès en neuf, et de délais de livraison qui s'allongent comme le nez de Pinocchio quand il ment. Cela signifie sans conteste que la Sandero va connaître un grand succès sur le marché de l'occasion, et qu'il faudra attendre un bon moment avant que les prix baissent.

SPONSORISE

Actualité Dacia

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire