;
X

Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus


Essai - Alfa Romeo MiTo 1.3 JTDM 95 ch : une Alfa comme on s’en passerait ?

François Chapus

Publié dans Nouveautés > Nouvelles versionsAugmenter la policeDiminuer la police

par

La MiTo équipée du Diesel 1.3 litres de 90 chevaux n’était pas très recommandable. L’est-elle vraiment devenue avec le nouveau JTDm Multijet 2 porté à 95 chevaux ?

Sommaire de l'essai

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Alfa Romeo Mito

90 g/km Bonus : 150 €

Début de commercialisation du modèle :
Alfa Romeo Mito

Juin 2008

La nouvelle gamme MITO proposée depuis juin 2010 devient plus complète, mieux équipée et un peu plus compétitive en base (à partir de 14 800 € au lieu de 15 200 €), et les deux versions Diesel gagnent en efficience.
 
Essai - Alfa Romeo MiTo 1.3 JTDM 95 ch : une Alfa comme on s’en passerait ?Après avoir dévoilé de nouveaux moteurs essence (MultiAir 105 et 135 ch) au dernier semestre 2009, les versions Quadrifolgio Verde 170 ch et  Diesel 1.3 JTDM de 95 ch en mars 2010, Alfa a encore diminué sur cette dernière les émissions de CO2 de 112 à 104 g/km grâce à l’ajout en série d’un spoiler arrière. La version 1.6 JTDM 120 ch baisse quant à elle son niveau d’émission de 122 à 114 g/km, principalement grâce à l’adoption du système Start/Stop. Disponible à la commande à partir de juillet, elle bénéficie désormais elle aussi du bonus écologique de 500 €  (au lieu de 100 €).
 
Essai - Alfa Romeo MiTo 1.3 JTDM 95 ch : une Alfa comme on s’en passerait ?Lancée à l’automne 2008 avec en Diesel le bon 1.6 de 120 ch, la MiTo s’équipa du moteur 1.3 JTDM de 90 ch au printemps suivant. Cette version d’accès gazolée était certes plus abordable, mais d’à peine 1 000 €. Un écart de prix bien trop faible (qui le restait encore avec 400 € de bonus de mieux pour le 1.3 litre) en regard des prestations en nette baisse du petit moteur. Et naturellement, il manquait aussi cruellement de souplesse à bas régimes et de discrétion face aux autres Diesels de puissance comparable des autres constructeurs.
Muni de la technologie Multijet 2 et du système Start & Stop de série en mars 2010, le moteur 1.3 JTDM passé de 90 à 95 ch devient fréquentable. Avec ce Multijet 2 (seconde génération de propulseurs JTDM, la première date de 2003) doté d’un nouveau turbocompresseur à géométrie variable, la puissance gagne 5 chevaux. Il est aussi équipé de nouveaux injecteurs Common Rail qui permettent jusqu’à 8 injections par cycle contre 5 précédemment. L’agrément de conduite en profite : performances (-0,3/0,4 seconde sur le 0 à 100 km atteint maintenant en 11,9 secondes à notre chrono) et souplesse progressent, le couple de 180 Nm (200 Nm en mode Dynamic) devient disponible dès 1500 tr/mn au lieu de 2000 tr/mn, et le silence de fonctionnement s’améliore.

Agrément moteur en hausse, conso en baisse

 Avec 175 km/h au maxi (180 km/h annoncé) ou  le 1000 m DA franchi en un peu moins de 34 secondes, les performances restent logiquement inférieures à la MiTo 1.4 MPi 105 ch Multiair (2 l de plus au 100 km, mais 1 800 € de moins au tarif), et curieusement à poids égal, un fifrelin inférieure à sa plus proche rivale, la Citroen DS3 1.6 HDi 90 (92 chevaux, mais 230 Nm, 30 de mieux que la MiTo). Un peu moins creux que le 90 chevaux à très bas régimes et répondant bien à partir de 1700 tours, le 1.3 litre  offre dorénavant des reprises dans la moyenne de la catégorie, en 4 comme en 5e .  A noter que si la boîte manuelle à 5 rapports est correctement étagée, elle se montre quelconque pour la rapidité de passage ou la précision du levier. Si le moteur se montre plus discret au ralenti ou à vitesse constante, il est toujours bruyant en accélération (surtout au dessus de  2500 tours).

 Malgré la cylindrée réduite et les économies aux feux rouges que permettent le système Start/Stop (pas trop discret au redémarrage), la petite Alfa n’offre pas une économie à l’usage extraordinaire (4,3 l/100 en cycle mixte et émissions de CO2 limitées à 112 g/km au printemps puis 104 g/km à l’été 2010, contre 114 sur la version 90 ch). Notre voiture d’essai nous a gratifié d’une consommation moyenne de 6,0 l/100 (1/3 ville, 1/3 route, 1/3 autoroute), comparable à la DS3 1.6 HDi 90. L’Alfa prend uniquement l’avantage en circulation urbaine qui dépassera rarement 6,5 litres. Conso identique sur autoroute à allure légale.  Sur route, on peut descendre sous 5 l/100 en suivant par exemple les indications de changements de rapport du système GSIGear Shift Indicator affichées au tableau de bord, comme on peut grimper à plus de 8 litres sur petite route sinueuse en exploitant toute la cavalerie.  
 
 

Compromis confort/tenue de route douteux.

 
Essai - Alfa Romeo MiTo 1.3 JTDM 95 ch : une Alfa comme on s’en passerait ?Le compromis confort/comportement  proposé par l’Alfa MiTo 1.3 JTDM 95 ch est décevant, comme sur la plupart des autres versions qui réutilisent des trains roulants de la Fiat Grande Punto sans profonds changements. Seule la Quadrifoglio Verde équipée de l’option Châssis Dynamique (contrôle électronique actif et continu des amortisseurs) sauve en partie les meubles. Le système DNA de série sur toute la gamme MiTo permet de modifier la cartographie moteur et la réponse à l’accélérateur en fonction du mode choisi (Dynamic, Normal, All Weather) grâce au sélecteur placé à la base de la console centrale. Cela afin de s’adapter en théorie aux souhaits du conducteur ou aux conditions du parcours, mais en pratique le système tient un peu du gadget :  s’il modifie les sensations au volant,  il ne change pas l’efficacité ou la sécurité du comportement, et à peine le confort… Le manque de rigueur du comportement, la motricité passable, la direction à  l’assistance peu naturelle et l’amortissement inconfortable reste de mise. La sécheresse des suspensions (ressorts et amortisseurs) tentent de faire croire à une voiture sportive, ce qui n’est vraiment pas le cas. Heureusement, Alfa a oublié ces faux semblants horripilants pour la Giulietta qui a sans doute couté beaucoup plus cher que la MiTo en développement et en mise au point…

Pour en savoir plus sur Alfa Romeo Mito

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 21 Juillet 2010 à 16h44

    elle a des défauts certes, mais sa ligne les balaye d'un revers ! magnifique ! :love:

    Alerter Répondre

  • Par Whisper31 le 21 Juillet 2010 à 19h00

    "il n’est toujours pas prévu une version 5 portes pour la MiTo."
    Si, une version 5 portes est prévue pour 2013.

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 21 Juillet 2010 à 20h31

    Haaaaa je voulais en acheter une… et puis j'ai mis le cul dedans, et j'ai demandé au vendeur s'ils se foutaient de notre gueule vu le prix pas du tout en rapport avec la qualité générale de l'habitacle et ses plastiques franchement pas au niveau. :ouin:

     
    L'a bien tenté de faire une offre avec 2000 euros d'avantage + reprise sur un modèle d'expo, mais le mal était fait, surtout qu'entre temps j'ai appris de la bouche d'un mécano du garage les nombreux soucis que ce modèle connaissait. Ils ont vu, par exemple, plusieurs Mito passer cet hiver pour des boîtes complètement gelées qui refusaient de bouger d'un pouce et nécessitaient 15 minutes moteur allumé pour pouvoir engager enfin un rapport. Et bien il se trouve que le câble de la boîte n'est pas protégé et qu'il gelait totalement, la seule solution qu'Alfa a trouvé est de le remplacer en plongeant le nouveau dans l'antigel avant installation…
    Bref, du bricolage pour rattraper le manque de développement global selon le mécano… et il a ensuite continué sur les problèmes de peinture (gravas qui font des éclats sur les pare-chocs) et de turbo pétés.

     
    Alors oui elle a une belle gueule, oui je la voulais, oui elle me plaisait, mais après m'être vu déconseillé le modèle par un mécano Fiat/Alfa/Lancia lui même, je voyais pas comment je pouvais décemment foutre 20.000€ dedans. La raison a repris le pas sur la passion, c'est fort dommage :non:

    Alerter Répondre

  • Par C-Rico le 21 Juillet 2010 à 20h58

    Ouille. :ddr:

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 22 Juillet 2010 à 00h37

    Mais comment peux on acheter des poubelles comme ca!!!

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 22 Juillet 2010 à 00h46

    Je connais aussi cette voiture, ma femme a voulut faire la têtue, moi je lui conseillais la nouvelle polo ou une Mini. Résultat des courses elle s'en mort les doigts maintenant, trois fois au garage sur 5000milles bornes!!! problème dans la direction toujours pas résolut!!!, problème électronique divers, voyant abs changement de la central abs, bruit de siège, bruit dans le plafonier et le pire de tout joint de culasse qui fuit!!! une bonne blague leur voiture

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 22 Juillet 2010 à 08h35

    Pour être descendue en flèche par Caradisiac nul doute qu' elle doit être terriblement concurrentielle face aux Rino et autres casseroles fabriqués " a la française".

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 22 Juillet 2010 à 12h16

    bon de toute façon avec caradisiac et la presse francaise auto en generale (a part le monieur Auto qui est Belge donc pas dependant des constructeurs ..) tout ce qui est auto itlienne ca ne va jamais ... c'est pas nouveau ca toujours ete comme cela ... J'ai fait fi de cela quand j'ai acheté ma 1ere Punto essance que j'ai gardé 5 ans sans le moindre soucis, puis j'ai acheté neuf une Punto 2 JTD que j'ai gardé 5 ans sans le moindre soucis ... j'ai ensuite acheté un Picasso et c'est nettement moins concluant (finition excecrable pourtant Exclusive et des petits pepins )... va comprendre Charles ...

     
    ps : je suis passé a la Punto en me disant que cela pouvait pas être pire que mes 2 pigeot que j'avais eu avant ... j'ai bien fait ou alors j'ai eu beaucoup de chance ( c'est ce que vont dire les pros francais :-))

     
    Par contre je ne connais ni les allemmandes ni les japonaises ...ni les reno

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 23 Juillet 2010 à 09h51

    ... j'ai mon collegue qui a une Alfa Gt JTD achetée neuve en 2005 ... pour l'instant ras si ce n'est une vanne EGR en 2009 (classique sur pas mal de marques le pb de vanne EGR : rino pigeot WW Audi ...)

     
    On peut aussi tomber sur un mauvais numero quel que soit la marque ...
    Les constructeurs sont des assembleurs et ils se fournissent tous aux memes endroits ! si Fiat/Alfa/ferrari etaient si mauvais ils n'existeraient plus depuis longtemps ...

     


    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 23 Juillet 2010 à 10h48

    laissez les frustré descendre cette superbe auto, en sachant qu'ils roulent en citroen Zx ou renault 19 , ils ont de quoi avoir les nerfs ... je roule en alfa 147 depuis 6 ans, les euls problèmes rencontrés sont Une vanne EGR ( très classique comme défaut, chez nombre de constructeurs ) ainsi qu'un défaut de climatisation , réparation prise en charge à 50% par alfa, alors que la voiture n'était plus sous garantie ! :bien: le jour ou pigeot ou rono feront de même ..... :blague:

    Alerter Répondre

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.